Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Troubles anxieux : types, causes et symptômes courants

5 minutes de lecture
Types de troubles anxieux

Sommaire

    Sommaire

    Nous réagissons tous différemment aux situations stressantes. La plupart d’entre nous présenteront à un moment donné des signes d’anxiété, tels que le stress, la nervosité, l’inquiétude ou la peur, jusqu’à ce que la situation ou le facteur de stress disparaisse. Il s’agit d’une réaction biologique normale. Mais si vos symptômes deviennent persistants et excessifs ou s’ils interfèrent avec la vie quotidienne, vous souffrez peut-être de troubles anxieux.

    Dans ce cas, vous éprouverez probablement un sentiment d’anxiété écrasant qui peut être excessif et persistant, même en l’absence d’un facteur de stress. Les symptômes sont chroniques et peuvent interrompre la vie quotidienne. Les troubles anxieux sont des problèmes de santé mentale courants en France, tout comme dans de nombreux autres pays.

    Ces troubles incluent le trouble anxieux généralisé, les attaques de panique, les phobies, le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et le trouble de stress post-traumatique (TSPT). D’après les données de 2021, environ 10 à 15 % de la population française souffraient de troubles anxieux à un moment donné de leur vie.

    Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les différents types de troubles anxieux, sur la façon dont ils sont diagnostiqués et sur la façon dont ils sont traités, comment ils sont diagnostiqués et quelles sont les méthodes de traitement disponibles.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Comment se manifestent les troubles anxieux ?

    L’anxiété peut déclencher des symptômes tels que :

    • Crainte et inquiétude excessives
    • Instabilité
    • Agitation
    • Panique
    • Irritabilité
    • Crainte irrationnelle du danger
    • Pensées obsédantes
    • Essoufflement ou respiration rapide
    • Craintes d’angoisse
    • Des craintes d’anxiété
    • Souffle ou respiration rapide
    • Problèmes de sommeil
    • Maux de tête et d’estomac
    • Cœur battant
    • Insomnie
    • Tremblements
    • Tension musculaire
    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Quels sont les principaux types de troubles anxieux ?

    Il existe plusieurs types d’anxiété ou de troubles anxieux. Voici quelques-uns des plus courants.

    Trouble d’anxiété généralisée (TAG)

    Si vous souffrez d’un TAG, vous éprouverez probablement des inquiétudes excessives difficiles à gérer. Cette inquiétude prend souvent la forme d’une rumination, c’est-à-dire que vous passez beaucoup de temps à :

    • Réfléchir ou à ruminer sur différents événements futurs
    • Sur la façon dont ils pourraient se dérouler
    • Et sur la façon dont vous pourriez y faire face.

    Il n’est pas rare d’avoir des symptômes sans pouvoir en expliquer la raison. Chez les personnes atteintes du TAG, des symptômes comme ceux énumérés ci-dessus sont présents presque tous les jours et depuis au moins six mois.

    Trouble obsessionnel-compulsif (TOC)

    Une personne atteinte d’un TOC a des pensées qu’elle a du mal à contrôler. Elle peut se retrouver à répéter des actions à l’infini. Si vous souffrez d’un trouble obsessionnel-compulsif, vous pouvez être extrêmement préoccupé par les germes ou l’ordre des choses. Vous pouvez vous inquiéter des sentiments d’agression que vous éprouvez à l’égard des autres ou que quelqu’un éprouve à votre égard.

    Vous pouvez également avoir du mal à gérer les pensées liées à des sujets tabous, tels que le sexe, la religion ou la violence. Certaines personnes effectuent une action de manière répétée, par exemple en vérifiant qu’une porte est bien fermée ou en comptant des objets.

    Un médecin pourrait diagnostiquer un TOC si vous :

    • Passez une heure ou plus chaque jour à avoir ces pensées ou à effectuer ces types d’actions.
    • Vos pensées et vos actions ne vous procurent aucun plaisir
    • Vos pensées et vos actions ont un impact significatif sur votre vie quotidienne

    Le trouble panique

    Le trouble panique se caractérise par des attaques de panique récurrentes et inattendues. Elles se produisent souvent sans avertissement et entraînent des symptômes physiques tels que :

    • Douleurs thoraciques
    • Essoufflement
    • Tremblements
    • Étourdissements

    Les symptômes peuvent également inclure une sensation de dissociation de la réalité ou un sentiment de malheur imminent. En général, une crise de panique dure moins de 20 minutes.

    Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT)

    Les personnes souffrant de SSPT éprouvent de l’anxiété liée à une expérience traumatisante qui s’est produite dans le passé. Il s’agit d’une affection de longue durée qui peut provoquer des symptômes pendant de nombreuses années après l’événement, en particulier lorsqu’elle n’est pas traitée.

    Les symptômes du SSPT apparaissent généralement dans les 3 mois de l’incident. Dans certains cas, ils n’apparaissent que des mois ou des années plus tard. Si vous souffrez d’un SSPT, vous pouvez ressentir:

    • Flashbacks
    • Mauvais rêves
    • Pensées effrayantes
    • Sentiments de tension et d’anxiété
    • Troubles du sommeil
    • Mauvaise humeur sans raison apparente.

    Certaines personnes modifient leur routine pour éviter les déclencheurs qui leur rappellent l’événement.

    Le trouble d’anxiété sociale (phobie sociale)

    Le trouble d’anxiété sociale, également appelé phobie sociale, est une peur d’être embarrassé, humilié ou critiqué dans un contexte public, comme l’école ou le travail.

    Vous pouvez avoir du mal à parler avec les gens ou à vous retrouver dans un grand groupe. Il n’est pas rare que vous évitiez les lieux et les situations qui déclenchent cette phobie.

    Les phobies

    Les phobies et les phobies spécifiques impliquent une peur irrationnelle, écrasante et excessive d’un lieu, d’une situation ou d’un objet. Parmi les phobies les plus courantes, citons :

    • Acrophobie (peur des hauteurs)
    • Claustrophobie (peur des espaces restreints)
    • Aérophobie (peur de l’avion)
    • Hémophobie (peur du sang)
    • Trypanophobie (peur des aiguilles)
    • Aquaphobie (peur de l’eau)

    Trouble d’anxiété de séparation

    Le trouble d’anxiété de séparation est le plus souvent diagnostiqué chez les enfants, surtout les jeunes enfants. Cependant, les adultes peuvent également souffrir de ce type d’anxiété s’ils ont une peur extrême que quelque chose de grave arrive à une personne de leur entourage.

    Chez les enfants, les symptômes de peur, de panique, d’inquiétude et d’anxiété apparaissent lorsqu’ils sont séparés d’un parent ou d’un être cher. Les adultes peuvent éprouver une peur et une inquiétude extrêmes à l’idée que quelque chose de tragique arrive à un membre de leur famille ou à un être cher, même lorsqu’ils sont ensemble.

    L’agoraphobie

    L’agoraphobie survient souvent en réponse à des attaques de panique. Si vous souffrez d’agoraphobie, vous ressentez une peur ou une anxiété extrême à l’idée d’avoir une crise de panique ou de craindre que quelque chose de grave ne se produise dans un endroit précis ( généralement à l’extérieur de la maison).

    Vous pouvez éviter cet endroit, généralement en vous confinant à la maison, pour éviter que quelque chose de grave ne se produise dans un endroit où vous ne pouvez pas obtenir de soutien ou d’aide. Vous éviterez souvent les lieux et les situations redoutés à tout prix.

    L’anxiété de performance

    L’anxiété de performance est un stress ressenti lorsqu’on doit réaliser une tâche sous observation, comme lors d’un examen ou d’une compétition sportive par exemple. Elle peut également être présente lors de rapport intimes, c’est une cause fréquente de pannes d’érection chez l’homme. Cette anxiété peut découler de la peur de l’échec ou de pressions excessives. Des techniques de gestion du stress, telles que la relaxation et une bonne préparation, peuvent aider à la surmonter.

    Autres types d’anxiété

    Le « Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 5e édition (DSM-5) » répertorie également d’autres types d’anxiété, moins courants, notamment :

    • Mutisme sélectif
    • Trouble anxieux induit par une substance ou un médicament
    • Trouble anxieux dû à une autre affection médicale.

    Certaines affections mentales sont communément appelées troubles anxieux et peuvent avoir été autrefois classées dans cette catégorie, mais ont désormais une catégorie diagnostique distincte dans le DSM-5. Il s’agit notamment des troubles obsessionnels compulsifs et du syndrome de stress post-traumatique.

    Comment l’anxiété est-elle diagnostiquée ?

    Un expert en santé mentale ou un médecin peut diagnostiquer l’anxiété. Ils utiliseront différents critères basés sur les directives du DSM-5 pour établir un diagnostic et recommander un plan de traitement.

    En plus d’un examen physique approfondi et d’un entretien sur les antécédents familiaux, votre médecin vous recommandera probablement un test de diagnostic pour évaluer votre niveau d’anxiété. Parmi les tests diagnostiques les plus courants, citons :

    • Échelle d’auto-évaluation de l’anxiété de Zung
    • Échelle d’anxiété d’Hamilton
    • Inventaire de l’anxiété de Beck
    • Inventaire des phobies sociales
    • Penn State Worry Questionnaire
    • Échelle du trouble anxieux généralisé
    • Échelle obsessionnelle compulsive de Yale-Brown

    Comment l’anxiété est-elle traitée ?

    L’anxiété peut sembler accablante et dévorante, mais il existe des moyens de traiter les symptômes pour que vous puissiez vous sentir mieux. Les méthodes de traitement les plus courantes sont les suivantes :

    Psychothérapie

    La psychothérapie, ou thérapie par la parole, est une forme de traitement des troubles mentaux tels que l’anxiété, la dépression et d’autres difficultés ou problèmes émotionnels.

    En règle générale, un professionnel de la santé mentale et un client travaillent ensemble pour réduire ou éliminer les symptômes troublants qui peuvent interférer avec la vie quotidienne. Ce professionnel peut être un :

    • Thérapeute
    • Conseiller
    • Travailleur social
    • Psychologue
    • Psychiatre

    Les professionnels de la santé mentale ont le choix entre plusieurs types de psychothérapie, mais certains sont mieux adaptés à des problèmes spécifiques comme l’anxiété. Bien que chaque professionnel utilise ses propres méthodes de traitement, en voici quelques-unes qui sont recommandées pour traiter l’anxiété :

    • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)
    • Thérapie d’exposition
    • La thérapie d’acceptation et d’engagement
    • Thérapie basée sur la pleine conscience
    • Thérapie psychodynamique
    • La thérapie interpersonnelle

    Médicaments

    Les antidépresseurs et les anxiolytiques sont tous deux des traitements pharmacologiques de première intention pour l’anxiété. Voici quelques exemples :

    • Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). Cette classe de médicaments comprend la sertraline (Zoloft), le citalopram (Celexa), l’escitalopram (Lexapro) et la fluoxétine (Prozac).
    • Tricycliques. Les tricycliques comprennent la clomipramine (Anafranil) et l’imipramine (Tofranil).
    • Bêta-bloquants.

    Modifications du mode de vie et options alternatives

    Les approches complémentaires et les modifications du mode de vie pour gérer les symptômes de l’anxiété comprennent :

    • Techniques de relaxation
    • Respiration profonde
    • Activité physique quotidienne
    • Méditation de pleine conscience
    • Acupuncture
    • Bonne hygiène de sommeil
    • Minimisation ou élimination de la caféine et de l’alcool

    Quelles sont les perspectives pour les personnes souffrant d’anxiété ?

    Il n’existe pas de « remède » à l’anxiété. En revanche, avec un traitement et des interventions appropriés, vous pouvez apprendre à gérer les symptômes de l’anxiété.

    Le traitement peut nécessiter une combinaison d’approches. Les formes de traitement les plus courantes comprennent : 

    • La psychothérapie – comme la TCC.
    • Les médicaments comme les ISRS et les benzodiazépines.
    • Et les modifications du mode de vie, comme la respiration profonde, l’exercice et la méditation.

    Parlez à un professionnel de la santé si l’anxiété interfère avec votre vie quotidienne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CES ARTICLES POURRAIENT VOUS INTÉRESSER