Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo

00
heures
00
minutes
00
secondes

Santé mentale et importance du sommeil

4 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    Apprenez des meilleurs mentors

    Anxiété

    Pendant la journée, nous avons la possibilité de nous distraire des pensées inquiétantes qui peuvent être à l’origine de notre anxiété. Cependant, lorsque nous nous mettons au lit et que tout devient calme, notre esprit est libre de vagabonder. Notre esprit s’emballe et nous n’arrivons pas à nous déconnecter. Nous finissons par nous inquiéter de tout, y compris de la manière dont nous ferons face aux effets du manque de sommeil le lendemain.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Dépression

    Les deux types de dépression peuvent conduire à un excès de sommeil. Lorsque nous sommes déprimés, notre corps nous encourage à nous replier sur nous-mêmes et à rester à l’intérieur ; le meilleur moyen pour notre corps d’y parvenir est de nous donner l’impression d’être épuisés, ce qui favorise un sommeil excessif. Souvent, les personnes souffrant de dépression se sentent fatiguées la plupart du temps et dorment pendant la journée. Inversement, les personnes souffrant de dépression se réveillent souvent au petit matin et sont incapables de se rendormir, ce qui les rend encore plus fatiguées pendant la journée.

    santé mentale difficulté à dormir

    Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT)

    est souvent à l’origine de cauchemars et de flashbacks violents qui peuvent réveiller les personnes qui en souffrent pendant la nuit. Par conséquent, les personnes qui en souffrent ont souvent peur d’aller au lit et évitent de dormir, ce qui peut entraîner des insomnies.

    Trouble panique

    Les personnes qui en souffrent peuvent constater qu’elles ont des crises au cours de la nuit. Elles se réveillent essoufflées et en sueur et peuvent avoir besoin de sortir du lit et de prendre l’air pour se calmer. Ce schéma peut conduire à associer le lit à la peur et à l’expérience de la crise de panique, ce qui augmente le risque d’insomnie.

    Qu’est-ce que vous pouvez faire ?

    La première chose à garder à l’esprit est que si vous souffrez d’une perte de sommeil, que vous pouvez vous identifier à l’une des situations ci-dessus et que vous pensez souffrir d’une maladie non diagnostiquée, vous devez contacter votre médecin immédiatement. Si vous suivez un traitement pour un problème de santé mentale et que vous constatez que les effets de la perte de sommeil ont un impact sur votre rétablissement ou que votre maladie est à l’origine de la perte de sommeil, votre premier interlocuteur doit être votre médecin généraliste pour discuter des prochaines étapes. Cependant, il y a des choses que vous pouvez faire vous-même pour obtenir une meilleure nuit de sommeil en attendant.

    Videz votre esprit avant de vous coucher

    Au milieu de la nuit, nous avons du mal à être rationnels et il y a une raison biologique à cela car les parties du cerveau qui aident à combattre les sentiments négatifs sont « endormies » pendant certaines parties de la nuit. Le fait d’être éveillé alors que le reste du monde semble dormir peut nous donner l’impression d’être très seul, ce qui constitue un terrain propice à l’anxiété et à la dépression. Même une personne qui n’a pas de problèmes de santé mentale peut fixer le plafond au milieu de la nuit et, comme on peut le comprendre, son esprit se tournera naturellement vers des pensées du passé et des inquiétudes concernant l’avenir – qu’y a-t-il d’autre à faire dans une pièce sombre ?

    Pour aider à surmonter ce problème, allouez un créneau de 30 minutes chaque jour et prenez l’habitude d’écrire tout ce qui vous préoccupe et qui est susceptible de vous inquiéter pendant la nuit. Cela peut être un moyen thérapeutique de « tirer un trait » sur ces soucis avant d’aller vous coucher.

    Yoga_Feature

    Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

    Apprendre à gérer son anxiété ou sa panique pendant la journée peut aider à en annuler les effets pendant la nuit. La TCC et d’autres techniques, telles que la pleine conscience, peuvent entraîner votre cerveau à reconnaître les pensées négatives et à s’en détacher, et vous donner une série de compétences à long terme nécessaires pour améliorer l’humeur et gérer l’anxiété. Il existe de nombreux sites Internet ainsi que des livres dans votre bibliothèque locale qui vous enseigneront les compétences nécessaires pour maîtriser ces techniques. Votre médecin généraliste pourra également vous orienter vers votre médecin de famille pour plus d’informations sur les options thérapeutiques.

    Établir une routine de sommeil

    Le maintien d’une routine de sommeil régulière aidera à préparer votre corps à dormir la nuit en synchronisant votre horloge biologique. pour établir une routine de sommeil, vous devez :

    • tenir un agenda du sommeil, en notant vos heures de sommeil et en veillant à respecter les mêmes heures de sommeil chaque nuit ;
    • se lever à la même heure chaque matin. Réglez une alarme et faites tout votre possible pour sortir du lit dès qu’elle sonne, cela vous aidera à améliorer votre humeur ;
    • Évitez la tentation de passer beaucoup de temps au lit pendant la journée, car cela peut perturber votre rythme de sommeil en réduisant votre envie de dormir la nuit ;
    • Conservez votre chambre à coucher pour dormir. Si vous êtes allongé dans votre lit et que vous vous sentez anxieux ou triste, quittez la pièce. Lisez un livre au rez-de-chaussée ou regardez la télévision pendant un moment jusqu’à ce que vous vous sentiez capable de dormir, puis retournez au lit.

    Envisager un traitement médical

    Si vous souffrez d’un mauvais sommeil, il est important de vous rappeler que vous n’êtes pas seul et que vous pouvez obtenir de l’aide. Si vous avez du mal à lutter seul contre vos problèmes de santé mentale, consultez votre médecin généraliste, qui pourra vous expliquer les options médicales qui s’offrent à vous et vous prescrire des médicaments pour vous aider à vous remettre sur la bonne voie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?