Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Comment le trouble de la personnalité limite peut fausser les processus de pensée

< 1 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    Le trouble de la personnalité limite (TPL) est associé à différents problèmes liés à la pensée. Ces problèmes cognitifs contribuent souvent à d’autres symptômes, notamment des problèmes relationnels, une instabilité émotionnelle et un comportement impulsif. Certains traitements du TPL sont axés sur la résolution de ces problèmes de pensée.

    Cet article aborde certains des problèmes de pensée qui caractérisent le trouble de la personnalité limite. Il explore également certains traitements qui peuvent aider les personnes à gérer ces problèmes de pensée.

    Apprenez des meilleurs mentors

    CHAPITRES

    Idée paranoïaque


    De nombreuses personnes atteintes de TPL souffrent de paranoïa dans le cadre de leur trouble ; elles croient que d’autres personnes leur font du mal sans que cela ne soit fondé sur la réalité.

    Ce type de raisonnement ne se produit généralement pas tout le temps. Il a plutôt tendance à se produire lorsqu’une personne est stressée. Ces pensées paranoïaques sont transitoires et ne durent généralement que quelques jours ou quelques semaines

    La recherche suggère que 87% des personnes souffrant d’un trouble de la personnalité borderline ont des idées paranoïaques.

    L’idéation paranoïaque chronique, c’est-à-dire la conviction délirante, ancienne et immuable, que d’autres personnes vous veulent du mal, peut être le signe d’un trouble psychotique, tel que la schizophrénie. Il peut s’agir d’un symptôme débilitant, qui fait que la personne souffrant de TPL se sent constamment menacée, même par ses amis, ses collègues et sa famille.

    Les personnes souffrant de TPL peuvent croire que les autres ont des intentions hostiles à leur égard. Elles peuvent voir autour d’elles des signes qui renforcent cette croyance. Par exemple, elles peuvent croire qu’il y a des significations cachées dans les mots, les gestes, le langage corporel et les regards des gens. Pour cette raison, ils peuvent se sentir méfiants et se méfier des autres.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Pensée dichotomique

    Les personnes souffrant de TPL ont également tendance à penser aux extrêmes, un phénomène appelé  » pensée dichotomique  » ou  » noir ou blanc « . Les personnes souffrant de TPL ont souvent du mal à voir la complexité des gens et des situations et sont incapables de reconnaître que les choses ne sont souvent ni parfaites ni horribles, mais qu’elles se situent plutôt entre les deux


    Par exemple, il peut croire un jour que son partenaire est la personne la plus merveilleuse et la plus aimante du monde. Le lendemain, il peut penser que son partenaire est méchant, haineux et méprisant. Cela peut nuire à leur capacité à entretenir des relations interpersonnelles durables et à leur façon d’interagir avec les autres.

    Dissociation

    La dissociation est un autre mode de pensée problématique dans le cadre du TPL. Ce problème de pensée n’a pas grand-chose à voir avec le contenu des pensées et ce à quoi les gens pensent, mais plutôt avec le processus de perception.

    La dissociation est un symptôme courant du TPL qui se traduit par un sentiment d’irréalité, d’engourdissement ou de séparation par rapport à son propre corps ou à ses expériences psychologiques. Dans la plupart des cas, les personnes atteintes de TPL ne ressentent pas ce symptôme en permanence. Au contraire, il a tendance à apparaître en période de stress


    Traitements du TPL


    Historiquement, la DBP était considérée comme très difficile à traiter. Des données plus récentes indiquent que les traitements peuvent être efficaces et aider les personnes atteintes à faire face à leurs problèmes de pensée et à d’autres symptômes. La psychothérapie est le traitement le plus souvent recommandé, mais des médicaments sont aussi parfois prescrits.

    Psychothérapie

    La plupart des psychothérapies pour le trouble de la personnalité limite comprennent des stratégies pour aborder les problèmes de pensée qui sont caractéristiques du TPL. Certaines thérapies y parviennent indirectement en travaillant sur les problèmes dans les relations, comme dans la psychothérapie centrée sur le transfert, et d’autres tentent d’intervenir directement sur les pensées et les schémas de pensée.

    Dans la thérapie axée sur les schémas, les clients apprennent l’origine de leurs modes de pensée (par exemple, de nombreuses personnes souffrant de TPL ont grandi dans un environnement qui favorise les schémas de pensée dichotomiques) et travaillent avec leur thérapeute et par eux-mêmes pour reconnaître les modes de pensée inadaptés et les modifier.

    Médicaments

    Les médicaments sont généralement prescrits pour traiter des symptômes spécifiques du TPL. Ils sont souvent utilisés en complément d’une psychothérapie plutôt qu’en tant que traitement autonome.

    Les stabilisateurs de l’humeur, les antidépresseurs, les anxiolytiques et les antipsychotiques sont quelques-uns des types de médicaments qui peuvent être utilisés. Les médicaments spécifiques qui peuvent être prescrits sont les suivants :

    • Abilify (aripiprazole)
    • Ativan (lorazépam)
    • Buspar (buspirone)
    • Effexor (venlafaxine)
    • Lithobid (lithium)
    • Prozac (fluoxétine)
    • Risperdal (rispéridone)
    • Zoloft (sertraline)

    Ces médicaments peuvent contribuer à réduire la gravité des symptômes, à améliorer le fonctionnement et à traiter les affections concomitantes. Cela peut également jouer un rôle dans la diminution du risque de suicide, qui est plus élevé chez les personnes souffrant de TPL.

    988 pour obtenir le soutien et l’aide d’un conseiller qualifié. Si vous ou un proche êtes en danger immédiat, composez le 911

    Pour d’autres ressources en matière de santé mentale, consultez notre base de données nationale de lignes d’assistance.

    Un mot de MentorShow

    Les personnes souffrant de TPL sont souvent affectées par plusieurs types de distorsions de la pensée. Les idées paranoïaques, les pensées dichotomiques et la dissociation sont quelques-unes des façons de penser d’une personne souffrant de TPL.

    Si vous pensez avoir des pensées associées à la DBP, parlez-en à votre médecin. Il pourra évaluer vos symptômes et vous orienter vers un professionnel de la santé mentale.

    Heureusement, le TPL peut être traité. La psychothérapie peut aider les personnes à résoudre certains des problèmes de pensée qu’elles rencontrent. Des médicaments peuvent également aider à traiter les symptômes. Avec le bon traitement, vous pouvez mieux faire face aux problèmes de pensée caractéristiques de la maladie

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?