Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Variables étrangères dans la recherche : Types et exemples

3 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    Lorsque nous menons des expériences, d’autres variables peuvent affecter nos résultats si nous ne les contrôlons pas.

    Tout ce qui n’est pas la variable indépendante et qui a le potentiel d’affecter les résultats s’appelle une variable étrangère.

    Il peut s’agir d’une caractéristique naturelle du participant, comme son niveau d’intelligence, son sexe ou son âge, par exemple, ou d’une caractéristique de l’environnement, comme l’éclairage ou le bruit.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Objectif

    Le chercheur veut s’assurer que c’est la manipulation de la variable indépendante qui a un effet sur la variable dépendante.

    Il faut donc contrôler toutes les autres variables susceptibles d’influencer le changement de la variable dépendante. Ces autres variables sont appelées variables étrangères ou variables confusionnelles.

    Les variables étrangères doivent être contrôlées dans la mesure du possible, car elles peuvent être suffisamment importantes pour fournir d’autres explications aux effets.

    Variables indépendantes, dépendantes et étrangères

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Types

    1. Variables situationnelles

    Les variables situationnelles sont des facteurs, des conditions ou des caractéristiques liés à l’environnement externe qui peuvent influencer le comportement, la prise de décision ou le résultat d’une situation.

    Elles sont appelées « situationnelles » parce qu’elles sont spécifiques à une certaine situation ou à un certain contexte, par opposition à des caractéristiques personnelles plus stables (comme les traits de personnalité) qui sont relativement constantes d’une situation à l’autre.

    Les exemples de variables situationnelles peuvent aller des aspects physiques de l’environnement (comme la météo, le lieu, l’heure de la journée ou le niveau de bruit) aux aspects sociaux (comme la présence d’autres personnes, la dynamique de groupe ou les normes sociétales) en passant par des aspects plus abstraits (comme la pression du temps, le niveau de risque ou la clarté des instructions).

    Les variables situationnelles doivent être contrôlées de manière à être les mêmes pour tous les participants.

    Les procédures standardisées garantissent que les conditions sont les mêmes pour tous les participants. Cela inclut l’utilisation d’instructions standardisées

    2. Variable du participant

    Il s’agit de la manière dont chaque participant varie par rapport aux autres et de la manière dont cela pourrait affecter les résultats, par exemple : l’humeur, l’intelligence, l’anxiété, la nervosité, l’anxiété, le stress, etc, par exemple, si un participant ayant effectué un test de mémoire était fatigué, dyslexique ou avait une mauvaise vue, cela pourrait affecter sa performance et les résultats de l’expérience. Les variables situationnelles comprennent également les effets d’ordre qui peuvent être contrôlés par un contrebalancement, par exemple en donnant à la moitié des participants la condition « A » en premier et à l’autre moitié la condition « B » en premier. Cela permet d’éviter une amélioration due à la pratique ou une baisse des performances due à l’ennui.

    Les variables relatives aux participants peuvent être contrôlées par l’attribution aléatoire des conditions de la variable indépendante.

    3. Effets de l’expérimentateur / du chercheur

    L’expérimentateur transmet inconsciemment aux participants la façon dont ils devraient se comporter – c’est ce qu’on appelle le biais de l’expérimentateur.

    L’expérience peut le faire en donnant des indices non intentionnels aux participants sur l’expérience et sur la façon dont ils s’attendent à ce qu’ils se comportent. Cela affecte le comportement des participants.

    L’expérimentateur est souvent totalement inconscient de l’influence qu’il exerce, et les indices peuvent être très subtils, mais ils peuvent néanmoins avoir une influence.

    En outre, les attributs personnels (par ex, ) de l’expérience peuvent affecter le comportement des participants.

    4. Caractéristiques de la demande

    Les caractéristiques de la demande sont tous les indices d’une expérience qui communiquent au participant l’objectif de la recherche. Les caractéristiques de la demande peuvent modifier les résultats d’une expérience si les participants modifient leur comportement pour se conformer aux attentes.

    Les participants seront influencés par : (i) leur environnement ; (ii) les caractéristiques du chercheur ; (iii) le comportement du chercheur (par exemple, la communication non verbale), et (iv) leur interprétation de ce qui se passe dans la situation.

    Les expérimentateurs devraient essayer de minimiser ces facteurs en gardant l’environnement aussi naturel que possible et en suivant soigneusement les procédures standardisées. Enfin, il faudrait peut-être faire appel à différents expérimentateurs pour voir s’ils obtiennent des résultats similaires.

    Supposons que nous voulions mesurer les effets de l’alcool (IV) sur l’aptitude à la conduite (DV). Nous devrions nous assurer que des variables étrangères n’affectent pas les résultats. Ces variables pourraient être les suivantes:

    • Familiarité avec la voiture : certaines personnes peuvent mieux conduire parce qu’elles ont déjà conduit cette marque de voiture.
    • Familiarité avec le test : certaines personnes peuvent mieux réussir que d’autres parce qu’elles savent à quoi s’attendre lors du test.
    • Habitude de boire : les effets de l’alcool sur certaines personnes peuvent être moindres que sur d’autres parce qu’elles ont l’habitude de boire.
    • Estomac plein : l’effet de l’alcool sur certains sujets peut être moindre que sur d’autres parce qu’ils viennent de prendre un repas copieux.

    Si ces variables étrangères ne sont pas contrôlées, elles peuvent devenir des variables confusionnelles parce qu’elles pourraient affecter les résultats de l’expérience.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *