Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Renforcement positif et conditionnement opérant

4 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    On parle de renforcement positif lorsqu’un certain comportement donne lieu à un résultat positif, ce qui rend le comportement susceptible d’être répété à l’avenir. Ce concept de psychologie comportementale peut être utilisé pour enseigner et renforcer des comportements.

    Cet article explique comment fonctionne le renforcement positif et comment il peut être utilisé pour enseigner ou modifier des comportements. Il présente également la comparaison entre le renforcement positif et le renforcement négatif, ainsi que la meilleure façon de l’appliquer.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Qu’est-ce que le renforcement positif ?

    Dans le conditionnement opérant, le renforcement positif implique l’ajout d’un stimulus renforçant à la suite d’un comportement, ce qui augmente la probabilité que le comportement se reproduise à l’avenir. Lorsqu’un résultat favorable, un événement ou une récompense survient après une action, cette réponse ou ce comportement particulier sera renforcé.

    Qu’est-ce qui fait que le renforcement positif est positif ?

    Parfois, le renforcement positif se produit tout naturellement. Par exemple, lorsque vous tenez la porte à quelqu’un, vous pouvez être félicité et remercié. Cette affirmation constitue un renforcement positif et peut vous inciter à tenir à nouveau la porte à quelqu’un à l’avenir.

    Dans d’autres cas, quelqu’un peut choisir d’utiliser le renforcement positif de manière très délibérée afin d’entraîner et de maintenir un comportement spécifique. Un dresseur d’animaux, par exemple, peut récompenser un chien en lui donnant une friandise après que l’animal a serré la main du dresseur et s’est arrêté pour compter jusqu’à cinq.

    Le conditionnement opérant a été introduit par le psychologue B. F. Skinner, qui a basé son idée sur la loi de l’effet de Thorndike. L’idée de base de la loi de l’effet est que les conséquences d’un comportement déterminent si ce comportement se reproduira. Les comportements renforcés deviennent plus forts, tandis que les comportements punis sont affaiblis.

    Le renforcement et la punition peuvent être positifs ou négatifs :

    • Le renforcement positif consiste à ajouter un résultat positif pour renforcer un comportement.
    • Le renforcement négatif consiste à supprimer un résultat négatif pour renforcer un comportement.
    • La punition positive consiste à supprimer un stimulus désiré pour affaiblir un comportement.
    • La punition négative consiste à appliquer un stimulus indésirable pour affaiblir un comportement.
    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Exemples de renforcement positif

    Il existe de nombreux exemples de renforcement positif en action. Examinez les scénarios suivants :

    • Les éloges: Après avoir exécuté un virage lors d’une leçon de ski, votre moniteur s’écrie : « Beau travail ! »
    • Récompenses monétaires:Au travail, vous dépassez le quota de vente du mois, alors votre patron vous donne une prime.
    • Autres récompenses: Pour votre cours de psychologie, vous regardez une vidéo sur le cerveau humain et rédigez un article sur ce que vous avez appris. Votre professeur vous accorde 20 points supplémentaires pour votre travail.

    Dans chaque situation, le renforcement est un stimulus supplémentaire qui se produit après le comportement et qui augmente la probabilité que le comportement se reproduise à l’avenir

    Types de renforcement positif

    La santé mentale

    Il existe de nombreux types de renforçateurs qui peuvent être utilisés pour améliorer les comportements, mais il est important de noter que le type de renforçateur utilisé dépend de l’individu et de la situation.

    • Les renforçateurs naturels sont le résultat direct du comportement. Par exemple, un élève étudie beaucoup, est attentif en classe et fait ses devoirs. En conséquence, il obtient d’excellentes notes.
    • Les renforçateurs sociaux impliquent l’expression de l’approbation d’un comportement, comme un enseignant, un parent ou un employeur qui dit ou écrit « Bon travail » ou « Excellent travail »
    • Les renforçateurs tangibles impliquent la présentation de récompenses réelles et physiques telles que des bonbons, des friandises, des jouets, de l’argent et d’autres objets désirés. Bien que ces types de récompenses puissent être très motivants, ils doivent être utilisés avec parcimonie et prudence.
    • Les renforçateurs de jetons sont des points ou des jetons attribués pour la réalisation de certaines actions. Ces jetons peuvent ensuite être échangés contre un objet de valeur

    Si les étoiles d’or et les jetons peuvent constituer un renforcement très efficace pour un élève de deuxième année, ils n’auront pas le même effet sur un lycéen ou un étudiant.

    Pour que le renforcement positif soit efficace, il doit comporter une récompense que l’individu désire ou dont il a besoin.

    Renforcement positif vs. renforcement négatif

    Renforcement positif vs. renforcement négatif

    L’objectif du renforcement positif et du renforcement négatif est d’augmenter la probabilité qu’un comportement se reproduise à l’avenir. La différence réside dans la manière dont chacun y parvient.

    Le renforcement positif ajoute quelque chose pour renforcer le comportement, tandis que le renforcement négatif enlève quelque chose.

    Utilisations du renforcement positif

    Lorsqu’il est utilisé correctement, le renforcement positif peut être très efficace. Il peut être utilisé dans différents contextes pour apporter les changements souhaités au comportement ou enseigner de nouveaux comportements.

    • À la maison : Les parents peuvent utiliser le renforcement positif pour encourager les enfants à adopter toutes sortes de comportements positifs et souhaitables. Par exemple, un parent peut utiliser des éloges ou d’autres récompenses pour inciter un enfant à se brosser les dents, à se préparer à aller au lit ou à ranger sa chambre.
    • À l’école : les enseignants peuvent également utiliser le renforcement positif pour aider les enfants à adopter le comportement souhaité en classe. Un exemple de renforcement positif en classe consisterait à féliciter un enfant qui lève la main ou à lui donner un autocollant sur son tableau de récompenses s’il rend ses devoirs à temps.
    • En thérapie : les thérapeutes utilisent également le renforcement positif pour enseigner de nouveaux comportements et des techniques d’adaptation. Par exemple, le renforcement positif est couramment utilisé dans le cadre de la modification du comportement, une intervention qui vise à réduire ou à éliminer les comportements inadaptés.

    Bien que différentes stratégies puissent être utilisées en fonction de la situation, certains experts suggèrent que le renforcement positif devrait être utilisé plus souvent que le renforcement négatif ou la punition.

    Comment utiliser le renforcement positif

    Le renforcement positif peut être un outil d’apprentissage utile dans un grand nombre de contextes. Il y a des choses que vous pouvez faire pour vous assurer qu’il est utilisé de manière efficace.

    Soyez attentif au moment du renforcement

    Le renforcement positif est le plus efficace lorsqu’il intervient immédiatement après le comportement. Le renforcement doit être présenté avec enthousiasme et doit être fréquent.

    • Délivrer le renforcement rapidement. Un délai plus court entre un comportement et le renforcement positif permet d’établir un lien plus fort.
    • Attendre risque de renforcer les mauvais comportements. Plus le délai est long, plus un comportement intermédiaire risque d’être renforcé accidentellement.

    Utilisez le bon calendrier de renforcement

    La mise en place d’un programme de renforcement est un élément essentiel de l’amélioration de la qualité de vie

    Outre le moment et le type de renforcement utilisés, l’horaire de présentation peut également jouer un rôle dans l’intensité de la réponse. Les horaires de renforcement peuvent avoir une influence considérable sur l’intensité d’une réponse et la fréquence à laquelle elle se produit.

    Lorsque vous enseignez un nouveau comportement pour la première fois, vous utilisez probablement un programme de renforcement continu dans lequel vous apportez un renforcement positif à chaque fois que le comportement se produit. Une fois que la réponse est établie, vous passez à un programme intermittent ou proportionnel.

    Évitez de renforcer les mauvais comportements

    L’utilisation de l’anglais comme langue de travail est une pratique courante

    Il est important de noter que le renforcement positif n’est pas toujours une bonne chose. Le renforcement positif peut également renforcer des comportements indésirables.

    <Lorsqu’il est mal utilisé, le renforcement positif peut parfois contribuer à l’apparition de comportements indésirables. Le fait d’attendre trop longtemps avant d’offrir un renforcement ou de renforcer les mauvais comportements peut mener à de mauvaises associations.

    Par exemple, lorsqu’un enfant se comporte mal dans un magasin, certains parents peuvent lui accorder plus d’attention ou même lui acheter un jouet pour tenter de mettre fin à son comportement. Les enfants apprennent rapidement qu’en agissant de la sorte, ils peuvent obtenir l’attention de leurs parents ou même acquérir les objets qu’ils désirent. En fait, les parents renforcent le mauvais comportement.

    Une meilleure solution consisterait à utiliser le renforcement positif lorsque l’enfant a un bon comportement. Au lieu de récompenser le mauvais comportement, les parents devraient attendre que l’enfant se comporte bien et récompenser ce bon comportement par des éloges, des friandises ou même un jouet

    Un mot de MentorShow

    Le renforcement positif peut être un outil d’apprentissage efficace lorsqu’il est utilisé à bon escient. Parfois, ce type d’apprentissage se produit naturellement par le biais d’interactions normales avec l’environnement.

    Dans d’autres cas, les parents, les enseignants et les thérapeutes peuvent utiliser cette technique comportementale pour aider à enseigner de nouveaux comportements. Lorsqu’on utilise le renforcement positif, il est important de bien réfléchir au type de renforçateurs et au calendrier que l’on utilise pour enseigner le nouveau comportement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *