Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

L’impact de la privation de contact sur la santé mentale

5 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    La privation de contact se produit lorsque vous êtes privé de contact peau à peau pendant de longues périodes. Avec le temps, cela peut avoir un impact sur votre santé mentale et votre bien-être.

    La privation de contact – aussi appelée privation de contact ou faim de peau – peut survenir lorsque vous n’avez que peu ou pas été touché par d’autres êtres vivants.

    En tant qu’êtres humains, nous sommes câblés pour avoir besoin de contact. Le jour de notre naissance, nous sommes cajolés, frottés et blottis par d’autres personnes – des parents au personnel médical. Le toucher physique peut aider à soulager les sentiments de tristesse et de douleur.

    Lorsque nous sommes privés de toucher, cela peut affecter notre santé mentale et notre bien-être physique.

    En savoir plus sur la privation de toucher et ses effets peut vous aider à savoir comment y faire face.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Pourquoi le toucher est-il important ?

    Le contact physique est important pour notre bien-être mental et physique.

    Des recherches menées en 2015 montrent que le toucher favorise une communication efficace et entretient les relations. Il active des zones du cerveau qui influencent les réactions, les réponses physiologiques et les processus de pensée.

    Le contact physique favorise également l’apprentissage et la prise de décision.

    Le toucher peut également calmer et rassurer les personnes en détresse, selon une étude de 2017. Embrasser et tapoter une personne bouleversée est apaisant, et une étude de 2015 suggère que cela pourrait même aider à lutter contre les infections.

    Une étude de 2015 a révélé que le manque de stimulation entraîne une production d’ocytocine inférieure aux besoins de l’organisme. L’ocytocine envoie au cerveau des sensations qui déclenchent le bonheur et la positivité.

    Sans l’ocytocine nécessaire, vous ressentirez plus de stress et une diminution du sentiment de bien-être.

    Le toucher peut également aider à lutter contre la solitude. Selon une étude de 2017, le toucher peut réduire le sentiment d’isolement.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Pourquoi la privation de contact se produit-elle

    La privation de contact peut se produire chaque fois qu’une personne n’a pas suffisamment de contacts physiques. On l’observe souvent chez les enfants dans les orphelinats et chez les personnes âgées dans les hôpitaux.

    Mais la pandémie de COVID-19 a rendu le problème plus répandu, avec une distanciation sociale affectant ceux qui manquent à leurs proches.

    Pendant la pandémie, nous avons manqué de toutes sortes d’attentions de la part de nos amis et de nos proches. Personne n’était là pour nous tenir la main lorsque nous avions peur ou pour nous gratter le dos lorsque nous avions une démangeaison.

    Sur le lieu de travail, nous n’avons pas eu droit aux poignées de main et aux tapes dans le dos pour un travail bien fait.

    Sans ces gestes simples, nous pouvons manquer de liens et de l’expérience d’interaction sociale nécessaire à l’établissement d’une relation.

    Comment savoir si vous êtes en manque de contact ?

    Il est parfois difficile de savoir si vous êtes en manque de contact, mais il existe des symptômes à surveiller. Voici quelques symptômes que vous pouvez ressentir :

    • sentiment de solitude et de dépression
    • diminution de la satisfaction dans la vie
    • fatigue
    • problèmes de sommeil
    • stress
    • anxiété

    En outre, vous pouvez essayer de stimuler le toucher en :

    • en prenant de longues douches ou de longs bains
    • en vous enveloppant dans des couvertures même si vous n’avez pas froid
    • en vous blottissant dans un coussin ou un oreiller
    • en vous accrochant à votre animal de compagnie

    Quels sont les effets de la privation de toucher sur la santé mentale ?

    La privation de contact peut vous affecter émotionnellement de plusieurs manières, selon une étude de 2016.

    Stress, anxiété et dépression

    Selon les experts, la privation de contact peut provoquer des sentiments de stress, d’anxiété et de dépression. Ces effets peuvent déclencher d’autres problèmes.

    Votre corps libère du cortisol pour surmonter le stress, supprimant le système digestif et immunitaire et augmentant votre :

    • fréquence cardiaque
    • pression artérielle
    • respiration
    • tension musculaire

    Ces problèmes peuvent affecter la qualité de votre sommeil et augmenter votre risque d’infections. Ils aggravent également des affections telles que :

    • asthme
    • hypertension artérielle
    • diabète

    Sentiment de vide et de solitude

    Des recherches menées en 2019 expliquent que le contact physique vous procure un sentiment de confort, de sécurité et de satisfaction.

    Vous créez des liens avec les autres grâce au contact humain et pouvez ressentir de la détresse sans lui. L’absence de contact physique peut entraîner des sentiments de vide et de solitude.

    Une étude de 2015 explique comment le sentiment de solitude peut affaiblir les fonctions cognitives telles que la mémoire et la concentration. Il vous rend également plus susceptible de développer des pathologies telles que la maladie d’Alzheimer.

    Que pouvez-vous faire pour répondre à ce désir de toucher ?

    La privation de toucher est difficile à vivre, mais il existe des moyens simples d’accueillir plus de toucher dans votre vie.

    Si vous ne pouvez pas interagir physiquement avec d’autres personnes en raison d’une maladie ou d’une autre raison, il existe d’autres moyens d’y parvenir.

    Envisagez d’essayer ces stratégies.

    1. Cours d’exercices en ligne

    Il existe de nombreux cours d’exercices en ligne parmi lesquels vous pouvez choisir, notamment le yoga. Ces cours en ligne vous permettent d’interagir sans quitter votre domicile. Bien qu’ils n’impliquent pas de contact physique, ils peuvent vous aider à vous sentir moins seul.

    En outre, une revue de 2018 explique comment l’activité physique peut améliorer votre bien-être et vos fonctions cognitives telles que la mémoire et l’apprentissage. Elle peut également diminuer le stress et la dépression tout en améliorant le sommeil.

    2. s’envelopper dans des couvertures

    Vous pouvez trouver du réconfort en vous enveloppant dans des couvertures, en vous donnant une sensation de chaleur et de confort.

    Envisagez d’utiliser une couverture lestée qui imite la sensation d’un câlin. Elle peut vous aider à atteindre un lieu de paix et de calme.

    3. Chat vidéo

    Le chat vidéo ne remplace pas le contact humain, mais il peut être utile. Lorsque vous interagissez avec d’autres personnes, cela peut aider à atténuer certains signes de privation de contact.

    4. l’automassage

    Un automassage peut vous aider à surmonter la privation de toucher car il stimule les nerfs. Une recherche de 2015 suggère que la stimulation du nerf vague peut aider à réduire le stress.

    En outre, le massage vous apporte un peu du contact humain dont vous avez besoin.

    5. Chanter et danser

    Ces activités augmentent les niveaux d’ocytocine, ce qui favorise le bonheur, même lorsque vous ne pouvez pas être avec d’autres personnes. Ainsi, lorsque vous vous sentez seul, vous pouvez mettre votre musique préférée et danser dans votre salon.

    Vous pouvez même danser avec un ami ou un proche lors d’un chat vidéo.

    6. Réfléchir aux expériences précédentes

    Si vous ne pouvez pas toucher physiquement vos proches, repensez à la dernière fois que vous l’avez fait. Une revue de 2019 discute de la façon dont le fait de raconter des souvenirs antérieurs peut vous aider à surmonter les sentiments négatifs.

    7. utilisez des oreillers

    Les oreillers peuvent vous aider à vous sentir en sécurité et à l’aise, car ils imitent les câlins. Essayez un oreiller pour le corps afin d’avoir l’impression d’avoir un être cher à vos côtés. Si vous n’avez pas d’oreiller pour le corps, faire un câlin à un oreiller ordinaire peut aider à réduire le stress.

    8. jouer ou faire des câlins à votre animal de compagnie

    l’interaction avec un animal de compagnie peut vous aider à vous détendre et à réduire le stress. C’est une forme d’interaction qui atténue les symptômes de la privation de contact.

    Les câlins à un animal de compagnie augmentent les niveaux d’ocytocine et diminuent la solitude.

    9. Communiquez régulièrement

    Même si vous ne pouvez pas être physiquement avec votre famille ou vos amis, une communication régulière vous aidera. Envoyez des SMS et parlez au téléphone aussi souvent que possible.

    Quand vous devez demander de l’aide

    Si vos symptômes s’aggravent ou commencent à affecter votre vie quotidienne, il est peut-être temps de demander l’aide d’un professionnel.

    Vous saurez que vous devriez demander de l’aide si votre humeur :

    • dure plus de 2 semaines
    • interfère avec votre capacité à fonctionner
    • vous fait vous sentir désespéré
    • vous fait envisager le suicide

    La thérapie est bénéfique, mais vous n’êtes pas obligé de la faire en personne si vous n’êtes pas à l’aise.

    Les options de thérapie virtuelle vous permettent d’obtenir l’aide dont vous avez besoin lorsqu’il n’est pas possible de rendre visite à un professionnel de la santé mentale. Vous pouvez avoir des séances par chat vidéo, par téléphone ou par messagerie instantanée.

    Récapitulons

    En tant qu’êtres sociaux, les humains ont besoin de liens et de contacts. Sans cela, vous pouvez ressentir des effets durables sur votre santé mentale, tels que la dépression et l’anxiété.

    Si vous êtes en manque de contact physique, il peut être utile de trouver des moyens simples d’atténuer ce sentiment, par exemple en vous blottissant contre votre couverture ou votre oreiller préféré.

    Si ces sentiments semblent durer plus de deux semaines ou commencent à interférer avec votre fonctionnement quotidien, envisagez de consulter un professionnel de la santé mentale. Il peut vous proposer des outils et des stratégies pour vous aider.

    Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez consulter le centre de Psych Central sur la recherche de santé mentale et de soutien.

    • Cacioppo S, et al. (2015). La solitude : Importance clinique et interventions.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4391342/
    • Cascio CJ, et al. (2019). Le toucher social et le développement humain.
      https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1878929317301962
    • Cekaite A, et al. (2017). The comforting touch : Tactile intimacy and talk in managing children’s distress.
      https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/08351813.2017.1301293
    • Cohen S, et al. (2015). Les câlins fournissent-ils un soutien social qui atténue le stress ? A study of susceptibility to upper respiratory infection and illness.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4323947/
    • Ianì F. (2019). Mémoires incarnées : Revoir le rôle du corps dans les processus de mémoire.
      https://link.springer.com/article/10.3758/s13423-019-01674-x
    • Howland RH. (2015). Stimulation du nerf vague.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4017164/
    • Jakubiak, BK. (2016). Le toucher affectueux pour promouvoir le bien-être relationnel, psychologique et physique à l’âge adulte : A theoretical model and review of the research.
      https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1088868316650307
    • Mandolesi L, et al. (2018). Effets de l’exercice physique sur le fonctionnement cognitif et le bien-être : Avantages biologiques et psychologiques.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5934999/
    • Pierce S. (2020). Touch starvation is a consequence of COVID-19’s physical distancing.
      https://www.tmc.edu/news/2020/05/touch-starvation/
    • Ratschen E, et al. (2020). Relations et interactions homme-animal pendant la phase de confinement COVID-19 au Royaume-Uni : Investigating links with mental health and loneliness.
      https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0239397
    • Suvilehto JT, et al. (2015). La topographie du toucher social dépend des liens affectifs entre les humains.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4653180/
    • Thau L, et al. (2021). Physiologie, cortisol.
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK538239/
    • Uvnäs-Moberg, K. (2015). Comportements d’auto-apaisement avec une référence particulière à la libération d’ocytocine induite par une stimulation sensorielle non nocive.
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2014.01529/full
    • von Mohr M, et al. (2017). La fonction apaisante du toucher : Affective touch reduces feelings of social exclusion.
      https://www.nature.com/articles/s41598-017-13355-7

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *