Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Qu’est-ce que la loi de Parkinson ?

4 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    La loi de Parkinson est un axiome qui stipule : « Le travail s’accroît de manière à remplir le temps disponible pour sa réalisation » En d’autres termes, les choses deviennent plus difficiles à accomplir lorsque l’on dispose de plus de temps pour les réaliser, car l’accumulation de la tâche devient stressante et décourageante. L’adage a été nommé en l’honneur de Cyril Northcote Parkinson, qui a décrit le phénomène pour la première fois dans un essai humoristique publié en 1955 dans « The Economist ».

    La loi de Parkinson n’est pas un principe scientifique. Il s’agit plutôt d’une observation d’un phénomène que de nombreuses personnes ont expérimenté. Telle qu’elle a été décrite pour la première fois par Parkinson, elle peut expliquer l’expansion des organisations ou des bureaucraties. Cependant, elle peut également être un moyen utile de réfléchir à d’autres types de travail, y compris la productivité personnelle.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Comprendre la loi sur la maladie de Parkinson

    La loi de Parkinson part du principe que la complexité d’une tâche tend à croître à mesure que le temps alloué à sa réalisation augmente.

    Un exemple de fonctionnement de cette loi

    Par exemple, si vous vous donnez une semaine pour terminer quelque chose qui ne prendrait qu’une heure, cette tâche d’une heure deviendra de plus en plus complexe et nécessitera plus de temps et de ressources qu’il n’en fallait à l’origine.

    La loi de Parkinson peut également conduire à la procrastination, en remettant des tâches à plus tard, juste avant qu’elles ne soient dues. Au début, vous pouvez vous sentir soulagé de savoir que vous avez tout le temps nécessaire pour terminer un projet, mais vous le repoussez le plus longtemps possible.

    Cette expansion signifie que les tâches deviennent encore plus intimidantes et demandent beaucoup plus d’énergie mentale. Cela signifie qu’elles deviennent fréquemment une source de stress et d’anxiété.

    Lorsque vous terminez la tâche, vous éprouvez un sentiment de soulagement, mais vous vous demandez aussi pourquoi le projet est devenu un fardeau beaucoup plus lourd dans votre esprit qu’il ne l’était dans la réalité. Le « temps supplémentaire » que la tâche exige n’est souvent pas lié à la tâche elle-même, mais au stress mental causé par l’inquiétude que suscite la réalisation du projet.

    Dans l’exemple original de Parkinson, la seule tâche d’une femme pour la journée était de poster une carte postale. Dans l’exemple original de Parkinson, la seule tâche de la journée d’une femme était d’envoyer une carte postale par la poste.

    La femme fictive passe une demi-heure à chercher ses lunettes de lecture. La rédaction de la carte postale prend encore deux heures. Elle passe encore plus de temps à trouver un timbre, à écrire l’adresse et à apporter la carte postale au bureau de poste.

    Bien que l’exemple original de Parkinson ait été exagéré pour l’effet humoristique, il a aussi clairement illustré comment le fait de se donner trop de temps pour effectuer une tâche simple la rend plus complexe et plus chronophage.

    Certains chercheurs ont proposé que la loi de Parkinson s’applique également à la rapidité et à l’ampleur des bénéfices d’une psychothérapie. Par exemple, les psychothérapies brèves qui impliquent l’établissement d’une date d’achèvement fixe peuvent avoir pour conséquence que le « travail » s’étende pour remplir le temps disponible.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Explications pour la loi de Parkinson

    L’une des raisons de ce phénomène réside dans la manière dont les gens ont tendance à aborder les tâches. Les recherches indiquent que lorsque les gens commencent un nouveau projet, ils ont tendance à se concentrer sur le temps dont ils disposent pour le mener à bien, plutôt que sur le temps nécessaire à la réalisation de la tâche.

    Comment éviter d’être victime de la loi de Parkinson

    La loi de Parkinson n’est pas une formule magique ou une règle fixe. Mais c’est une observation que vous pouvez utiliser pour vous aider à devenir plus productif. Voici quelques stratégies qui peuvent vous aider à tirer le meilleur parti de votre temps sans être victime de la loi de Parkinson.

    Planifiez soigneusement votre temps

    Lorsque vous disposez de beaucoup de temps pour accomplir une tâche, il est facile de la remettre à plus tard. Mais si vous planifiez votre temps avec soin et que vous vous fixez des échéances, vous pouvez éviter de tomber dans le piège de la procrastination.

    Inscrivez vos objectifs

    Les objectifs de votre entreprise sont les suivants

    Quel que soit votre objectif, écrivez-le. Suivez vos progrès en les vérifiant régulièrement et en notant les progrès réalisés, ce qui reste à faire et si votre objectif final a changé au cours du projet.

    Ce type de suivi réfléchi des objectifs vous permet non seulement de rester responsable, mais aussi de mieux visualiser vos progrès, le travail qu’il vous reste à accomplir et de voir si le projet vous paraît plus difficile qu’il ne l’est en réalité.

    Fixez des délais réalistes

    Évitez de fixer des délais arbitraires et concentrez-vous plutôt sur la durée réelle de chaque aspect du projet. Réfléchissez plutôt à la durée réaliste d’une tâche. Même si cela n’est pas toujours évident, les expériences passées peuvent servir de guide. Au lieu de vous concentrer sur une date future à laquelle la tâche doit être accomplie, pensez à la date à laquelle vous pouvez l’accomplir et vous en débarrasser.

    Lorsque vous avez une idée claire de la durée d’une tâche, vous pouvez éviter la tendance à étendre le travail pour remplir le temps dont vous disposez.

    Hiérarchisez vos tâches

    Si vous avez beaucoup de tâches à accomplir, il est important de les classer par ordre de priorité. En identifiant les tâches les plus importantes, vous pouvez vous assurer que vous vous concentrez d’abord sur celles-ci et que vous ne vous laissez pas distraire par des tâches moins importantes.

    Utilisez un minuteur

    Un moyen efficace d’éviter la loi de Parkinson est d’utiliser un minuteur. Lorsque vous savez que vous ne disposez que d’un certain temps pour accomplir une tâche, vous êtes moins susceptible d’étendre le travail pour remplir le temps disponible.

    Décomposer les tâches

    Divisez les grands projets en petites tâches et imposez-vous des échéances tout au long du projet. Lorsqu’on est confronté à un projet important, il peut souvent sembler plus intimidant et plus long qu’il ne l’est en réalité. Au lieu de progresser, vous risquez de vous sentir dépassé et de ne pas savoir par où commencer.

    Le découpage est une solution efficace qui consiste à diviser un projet de grande envergure en étapes plus petites et plus faciles à gérer. Cette stratégie peut vous aider à travailler plus efficacement et peut réduire l’impact de la loi de Parkinson en accélérant vos progrès.

    Prenez des pauses régulières

    Lorsque vous travaillez sur un projet, il est important de faire des pauses régulières. Cela vous aidera à éviter l’épuisement et à garder l’esprit frais. Essayez de travailler sur un projet pendant votre période la plus productive et faites une pause lorsque vous commencez à vous sentir distrait ou moins motivé. Veillez à ne pas utiliser cette pause comme une excuse pour remettre les choses à plus tard.

    Utilisez des stratégies de gestion du temps

    Vous pouvez également utiliser de nombreuses stratégies de gestion du temps pour éviter la loi de Parkinson. Ces stratégies vous permettront de tirer le meilleur parti de votre temps et d’éviter d’augmenter votre charge de travail pour combler le temps dont vous disposez.

    Les stratégies qui peuvent vous aider à gérer votre temps de manière judicieuse sont les suivantes :

    • Utiliser un agenda quotidien et d’autres outils tels que des outils de suivi du temps et des rappels
    • Réserver du temps pour des tâches spécifiques et bloquer les distractions
    • Avoir une routine
    • S’organiser pour ne pas perdre de temps à chercher des éléments importants
    • Éviter le multitâche, qui réduit la productivité et prend plus de temps

    Un mot de MentorShow

    Si la loi de Parkinson est un phénomène qui peut entraîner une perte de temps et un travail inefficace, elle ne doit pas être un problème si vous en êtes conscient. En utilisant certaines des stratégies ci-dessus, vous pouvez éviter d’être victime de la loi de Parkinson et tirer le meilleur parti de votre temps

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *