Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo

00
heures
00
minutes
00
secondes

Comprendre et gérer les crises d’angoisse : symptômes, causes et traitements

7 minutes de lecture
Symptômes physiques des crises d'angoisse

Sommaire

    Sommaire

    L’anxiété, ce compagnon parfois oppressant, touche chacun de nous à un moment donné de notre vie. Elle peut surgir subitement, comme une tempête soudaine, ou s’étendre tel un voile sur l’ensemble de la société.

    Dans ces moments, nous faisons face à ce que l’on nomme communément une crise d’angoisse. Si vous avez déjà traversé cette épreuve, vous savez à quel point elle peut être déconcertante, désorientante, vous laissant parfois dans un état de vulnérabilité difficile à décrire.

    Se questionner sur les raisons de ces manifestations est tout à fait légitime. Comprendre pourquoi votre anxiété devient si incontrôlable peut sembler être un premier pas vers le soulagement. Dans cette quête de compréhension, nous explorerons ensemble les origines et les facteurs de risque des crises d’angoisse, ainsi que les moyens possibles pour retrouver votre équilibre intérieur.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ?

    La “crise d’angoisse” n’est pas un diagnostic officiel. Contrairement aux troubles anxieux tels que le trouble panique et le syndrome de stress post-traumatique, les crises d’angoisse ne sont pas répertoriées dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM).

    La crise d’angoisse est plutôt un terme familier utilisé pour décrire un moment d’anxiété concentré ou une crise plus soudaine de symptômes d’angoisse.

    La plupart des gens n’associent pas les crises d’angoisse à des circonstances qui mettent la vie en danger ou à des phobies spécifiques. Les crises d’angoisse peuvent impliquer de fortes sensations de peur et de stress, mais elles ne sont généralement pas liées à la dépression ou à d’autres troubles mentaux.

    Attaques d’anxiété vs attaques de panique

    Les crises d’angoisse présentent un grand nombre de symptômes similaires à ceux d’une crise de panique, notamment l’accélération du rythme cardiaque, la transpiration et l’accélération des pensées. Les crises d’angoisse sont généralement un peu moins graves que les crises de panique et peuvent ne pas être déclenchées par un élément spécifique ou une phobie.

    De plus, les crises d’angoisse n’impliquent généralement pas non plus la peur de l’endroit précis où elles se sont produites, comme c’est souvent le cas des crises de panique.

    Pour qu’un diagnostic de trouble panique soit posé, il faut exclure les affections physiques telles que les problèmes thyroïdiens et respiratoires. Vous devez généralement avoir eu plusieurs crises de panique, et celles-ci doivent avoir eu un impact sur votre qualité de vie et votre capacité à fonctionner correctement.

    Statistiques sur la prévalence à une crise d’angoisse en France

    En France, les statistiques sur la prévalence des crises d’angoisse soulignent leur impact répandu au sein de la population. Selon une enquête menée par le ministère de la Santé Publique, environ 5 à 6 % des adultes français ont été confrontés à au moins une crise d’angoisse au cours de l’année écoulée.

    Pour donner un aperçu plus concret, cela équivaut à près de 3 millions de personnes dans le pays. De plus, ces crises d’angoisse ne se limitent pas à une seule tranche d’âge : elles touchent les jeunes, les adultes et même les personnes âgées.

    Par exemple, un étudiant en période d’examens peut être submergé par une crise d’angoisse avant un test important ; tandis qu’un professionnel en milieu urbain peut ressentir une tension extrême face aux pressions du travail et de la vie quotidienne. Ces données soulignent l’importance cruciale de la reconnaissance et du traitement de ce trouble anxieux pour améliorer la qualité de vie des individus touchés.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Les différents types de crises d’angoisse

    Les crises d’angoisse peuvent se manifester différemment selon le type de trouble anxieux dont souffre une personne. 

    Voici les principaux types de crises d’angoisse et leurs signaux corporels associés :

    • Trouble panique et agoraphobie : Le trouble panique se caractérise par des crises d’angoisse récurrentes et imprévisibles. Les signes physiologiques comprennent alors une accélération du rythme cardiaque, des difficultés respiratoires et des tremblements. L’agoraphobie, souvent associée au trouble panique, peut provoquer une peur intense de se retrouver dans des situations où échapper et recevoir de l’aide est difficile.
    • Anxiété généralisée : Ce trouble se manifeste par une inquiétude excessive et persistante qui affecte la vie quotidienne. Les symptômes somatiques peuvent alors inclure des tensions musculaires, des maux de tête et une fatigue constante.
    • Stress post-traumatique : Le stress post-traumatique survient suite à un événement traumatisant et peut provoquer des crises d’angoisse. Les manifestations corporelles incluent des palpitations cardiaques, des sueurs froides et des nausées.

    Quand pouvez-vous dire que vous avez une crise d’angoisse ?

    Parfois, les crises d’angoisse se manifestent lentement en l’espace de quelques jours. D’autres fois, elles semblent se manifester soudainement, comme si elles sortaient de nulle part. Ces deux types d’expériences sont fréquents. Les crises d’angoisse ne sont pas seulement émotionnelles ou mentales : elles s’accompagnent souvent de symptômes physiques révélateurs.

    Voici quelques signes et symptômes courants des crises d’angoisse :

    • Rythme cardiaque rapide
    • Palmes moites
    • Bouche sèche
    • Nausées et troubles digestifs
    • Arrêt de la respiration
    • Maux de tête et tension musculaire
    • Pensées rapides
    • Troubles de l’endormissement
    • Sentiment d’irritabilité et de colère
    • Sentiment d’être “à cran”
    • Sentiment d’être submergé par le stress et la peur

    Quelles sont les causes d’une crise d’angoisse ?

    Il peut être utile de comprendre ce qui provoque votre pic d’anxiété, car une fois que vous savez ce qui cause une crise d’angoisse, vous pouvez vous efforcer d’y remédier.

    Souvent, certaines situations de la vie et certains facteurs de stress sont à l’origine des crises d’angoisse. Il peut s’agir de :

    • Stress financier
    • Stress professionnel ou relationnel
    • Stress lié aux événements mondiaux
    • Privation de sommeil
    • Consommation excessive de caféine
    • Anxiété sociale
    • Un diagnostic de santé bouleversant
    • Transitions de la vie et crises d’identité

    En outre, certaines personnes semblent avoir une propension accrue à l’anxiété et aux crises d’angoisse. Parmi les facteurs qui peuvent vous rendre plus vulnérable, citons :

    • Génétique, car l’anxiété a tendance à être présente dans les familles.
    • Déséquilibres chimiques, le stress permanent peut modifier notre composition hormonale et neurologique.
    • Des antécédents de traumatismes, ou de SSPT.

    Enfin, il existe certains facteurs de risque qui vous rendent plus susceptible d’être victime d’une crise d’angoisse à un moment donné de votre vie :

    • Avoir une personnalité timide ou hésitante
    • Avoir des antécédents de maladies mentales, y compris des troubles anxieux tels que le syndrome de stress post-traumatique, l’anxiété généralisée, l’anxiété sociale
    • Adversité ou expériences traumatisantes, en particulier dans l’enfance
    • Avoir certains problèmes de santé, notamment des déséquilibres thyroïdiens ou des problèmes cardiaques
    • Consommation de substances qui augmentent l’anxiété, telles que la caféine ou les médicaments dont les effets secondaires sont des symptômes d’anxiété

    Les symptômes des crises d’angoisse : un guide pour les reconnaître et agir

    Les crises d’angoisse provoquent diverses manifestations corporelles telles que l’accélération du rythme cardiaque, des difficultés respiratoires ou et des tremblements. Il est crucial de reconnaître les signes et symptômes physiologiques afin d’agir en conséquence et de chercher l’aide d’un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un traitement adapté.

    Les principaux symptômes physiques des crises d’angoisse

    Les crises d’angoisse, aussi connues sous le nom de crises de panique, sont des épisodes soudains et intenses de peur qui peuvent survenir sans avertissement. Ces épisodes sont souvent accompagnés de divers symptômes physiques. 

    Au-delà de la douleur ou sensation de brûlure dans la poitrine, voici les principaux symptômes physiques des crises d’angoisse :

    • Accélération du rythme cardiaque : Durant une crise d’angoisse, le rythme cardiaque s’accélère et provoque des palpitations. Cette accélération du rythme cardiaque peut être effrayante et parfois même douloureuse, amplifiant le sentiment de panique.
    • Difficultés respiratoires et sensation d’étouffement : Les crises d’angoisse peuvent provoquer des difficultés respiratoires, y compris une sensation d’essoufflement ou d’étouffement. La respiration devient souvent rapide et superficielle, ce qui peut entraîner des vertiges ou des évanouissements.
    • Tremblements et secousses musculaires : Les personnes souffrant de crises d’angoisse peuvent également ressentir des tremblements et des secousses musculaires involontaires. Ces indications somatiques peuvent être particulièrement alarmantes.
    • Frissons et bouffées de chaleur : Les crises d’angoisse peuvent provoquer des frissons d’angoisse ou des bouffées de chaleur, accompagnées de sueurs froides ou chaudes. Ces sensations peuvent alterner rapidement, ajoutant à la confusion et au malaise ressenti pendant la crise.
    • Nausées et troubles digestifs : Les crises d’angoisse peuvent également causer des nausées, des douleurs abdominales et d’autres troubles digestifs. Ces symptômes peuvent être particulièrement dérangeants et ajouter au stress général ressenti pendant la crise.

    Pour diagnostiquer et traiter efficacement les crises d’angoisse, il est important de reconnaître ces expressions corporelles. Une consultation avec un médecin généraliste ou un psychologue peut aider à poser un diagnostic précis et à recommander un traitement approprié.

    Les crises d’angoisse peuvent être liées à différents troubles anxieux. On retrouve par exemple le trouble panique, l’anxiété généralisée, le stress post-traumatique ou l’agoraphobie.

    Les thérapies comportementales et cognitives, ainsi que certaines techniques de relaxation et de gestion du stress, peuvent être utiles pour apprendre à gérer ces symptômes.

    Symptômes émotionnels et psychologiques

    Les crises d’angoisse peuvent déclencher toute une gamme de symptômes émotionnels et psychologiques, souvent ressentis de manière intense et subite. Sur le plan émotionnel, la peur est l’émotion dominante, souvent accompagnée d’une terreur intense ou d’une sensation de danger imminent, même en l’absence de menace réelle.

    Les personnes en proie à une crise d’angoisse peuvent également ressentir une forte anxiété, un sentiment d’irréalité ou de détachement de la réalité (dépersonnalisation ou déréalisation), ainsi qu’une crainte de perdre le contrôle ou de devenir fou.

    Parallèlement, des sentiments de désespoir, de tristesse ou d’impuissance peuvent également surgir, exacerbant le tumulte émotionnel de la crise. Sur le plan psychologique, ces symptômes peuvent entraîner une hypervigilance constante, où l’individu est constamment à l’affût de signes annonciateurs d’une nouvelle crise, ce qui peut aggraver encore davantage l’anxiété.

    Impact des crises d’angoisse sur la vie quotidienne et les relations

    Les crises d’angoisse exercent un impact significatif sur la vie quotidienne et les relations personnelles, souvent en semant le doute et la confusion au sein même des interactions les plus intimes. Au niveau individuel, ces épisodes anxieux peuvent perturber les activités quotidiennes, allant de la capacité à se concentrer au travail à la simple capacité à vaquer à ses occupations habituelles.

    Les personnes affectées peuvent éviter certaines situations ou lieux par peur de déclencher une nouvelle crise, ce qui limite souvent leurs possibilités d’exploration et de participation sociale. Cet évitement peut conduire à un isolement progressif et à un repli sur soi, exacerbant ainsi le cercle vicieux de l’anxiété.

    De plus, les relations interpersonnelles peuvent également être mises à rude épreuve par les crises d’angoisse. Les proches peuvent avoir du mal à comprendre la nature de ces épisodes et à y réagir de manière adéquate, ce qui peut entraîner des malentendus, des conflits et même une frustration mutuelle.

    Les personnes atteintes de crises d’angoisse peuvent se sentir incomprises, isolées et jugées par leur entourage, ce qui peut intensifier leurs sentiments d’anxiété et d’insécurité. Dans certains cas, les relations les plus proches peuvent même être ébranlées, car les partenaires ou les amis peuvent se sentir impuissants face à la souffrance de l’autre, ou bien être incapables de fournir le soutien nécessaire.

    7 erreurs à éviter lors de crises d’angoisse

    Lorsqu’on traverse une crise d’angoisse, il est important d’éviter certaines erreurs qui pourraient aggraver la situation.

    Voici 7 erreurs à éviter lors de crises d’angoisse :

    1. Ignorer les signaux de son corps : Ne pas reconnaître les signes précurseurs d’une crise d’angoisse peut retarder la prise en charge appropriée.
    2. Se laisser submerger par la peur : Laisser la peur prendre le contrôle peut intensifier la crise. Il est crucial d’essayer de rester calme et de se rappeler que la crise finira par passer.
    3. Isoler : Se retirer socialement peut renforcer les sentiments d’anxiété. Cherchez le soutien de proches ou de professionnels de la santé pour traverser cette épreuve.
    4. Essayer de contrôler les symptômes de force : Forcer le contrôle des symptômes peut augmenter la tension et la panique. Il vaut mieux respirer profondément et se détendre progressivement.
    5. Se focaliser uniquement sur la crise : Concentrer toute son attention sur la crise peut l’amplifier. Essayez de vous distraire en vous concentrant sur une activité apaisante ou en pratiquant la pleine conscience.
    6. Ne pas chercher d’aide : Refuser de demander de l’aide professionnelle peut prolonger la souffrance. Les thérapeutes et les professionnels de la santé sont là pour vous aider à surmonter les crises d’angoisse.
    7. Négliger l’importance de l’autosoins : Ignorer les besoins de son propre corps et de son esprit peut compromettre le rétablissement. Prenez le temps de prendre soin de vous-même en adoptant des habitudes de vie saines et en pratiquant des techniques de relaxation.

    Comment traiter les crises d’angoisse ?

    Si vous avez eu une crise d’angoisse, et surtout si elle devient récurrente, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé afin d’écarter tout problème médical grave qui pourrait être à l’origine de vos symptômes. Il peut également vous aider à comprendre ce qui peut être à l’origine de vos crises d’angoisse et vous orienter vers un professionnel de la santé mentale si nécessaire.

    Tout comme les crises d’angoisse peuvent avoir plusieurs causes, l’atténuation des symptômes de l’angoisse nécessite généralement une approche à multiples facettes. Des remèdes naturels contre les crises d’angoisse aux approches plus cliniques, voici quelques domaines sur lesquels vous pouvez choisir de vous concentrer.

    Thérapie

    Parler à un thérapeute est l’un des meilleurs moyens de comprendre ce qui cause les crises d’angoisse. Votre thérapeute peut vous aider à déterminer les types de situations qui déclenchent votre anxiété et vous aider à trouver des méthodes efficaces pour gérer votre anxiété. Les types de thérapie les plus connus pour aider à gérer les crises d’angoisse sont la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et la thérapie d’exposition.

    Médication

    Il est parfois judicieux d’envisager un traitement médicamenteux, à court ou à long terme, pour vous aider à gérer votre anxiété. Pour cela, vous devrez demander l’aide d’un médecin ou d’un psychiatre, car les psychothérapeutes ne peuvent pas prescrire de médicaments.

    Les médicaments couramment utilisés pour traiter l’anxiété comprennent les antidépresseurs, les anxiolytiques à action rapide tels que les benzodiazépines et les bêta-bloquants.

    Méditation

    Une méta-analyse publiée dans Depression & Anxiety a montré que la méditation peut avoir un impact positif sur la réduction des symptômes de l’anxiété. Si vous n’avez jamais médité et que vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez envisager de télécharger une application de méditation guidée pour commencer. Essayez de ne pas trop réfléchir à la méditation : le simple fait de passer quelques minutes par jour les yeux fermés, assis ou allongé, peut faire des merveilles.

    Modifications du mode de vie

    • Envisagez de réduire votre consommation de caféine
    • Pratiquez une bonne hygiène de sommeil afin de dormir suffisamment chaque nuit
    • Aérez-vous chaque jour et essayez de bouger ou de faire de l’exercice régulièrement
    • Partagez vos sentiments avec des personnes aimées en qui vous avez confiance, car il n’est pas sain de garder des sentiments difficiles à l’intérieur
    • Diminuez le temps passé devant un écran, en particulier le temps passé à regarder les événements de l’actualité
    • Ajouter des soins personnels à votre routine, peu importe ce que cela signifie pour vous. Qu’il s’agisse de prendre un bain chaud plusieurs fois par semaine, de prendre le temps de lire un roman ou de passer du temps avec de bons amis.

    Un mot de MentorShow

    Les crises d’angoisse sont fréquentes et le fait de comprendre ce qui les provoque peut vous permettre de modifier votre mode de vie afin de réduire leur récurrence. Cependant, il arrive que les crises d’angoisse soient plus débilitantes ou qu’elles indiquent quelque chose de plus grave. Si vous présentez des symptômes physiques graves, tels que ceux d’une crise cardiaque, ou si vos crises d’angoisse vous empêchent de fonctionner au quotidien, veuillez prendre contact avec votre prestataire de soins de santé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CES ARTICLES POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?