Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Le rôle de l’esprit conscient

3 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    L’esprit conscient est l’un des éléments du modèle topographique de l’esprit de Sigmund Freud. Freud n’a pas été le premier théoricien à décrire la conscience ou l’inconscience, mais ces éléments ont joué un rôle fondamental dans ses théories de la psychologie humaine.

    Cet article traite de l’esprit conscient, notamment de sa définition, de son fonctionnement et de son importance dans la théorie freudienne. Il explique également en quoi le conscient diffère du préconscient.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Qu’est-ce que l’esprit conscient ?

    Dans la théorie psychanalytique de la personnalité de Sigmund Freud, l’esprit conscient est constitué de tout ce qui se trouve à l’intérieur de notre conscience.

    L’esprit conscient comprend :

    • Fantasmes
    • Sentiments
    • Mémoires
    • Perceptions
    • Conscience de soi
    • Sensations
    • Pensées

    Il s’agit essentiellement de tout ce qui fait partie de votre conscience actuelle. Les pensées et les sentiments que vous éprouvez en ce moment, ainsi que la conscience que vous avez de votre environnement actuel, font tous partie de vos expériences conscientes

    Il n’est pas possible de conserver en permanence toutes les pensées, tous les souvenirs et tous les sentiments à l’intérieur de la conscience. Au lieu de cela, certaines informations sont maintenues dans la conscience, d’autres restent en dehors de la conscience immédiate mais toujours accessibles, et d’autres encore sont cachées à la conscience.

    La théorie topographique de Freud est une « carte » des différents systèmes qui composent l’esprit humain. Selon Freud, l’esprit est composé de trois systèmes : le conscient (Cs.), le préconscient (Pcs.) et l’inconscient (Ucs.)

    Ces systèmes sont contrôlés par ce que Freud a identifié comme les processus primaires et secondaires :

    • Les processus primaires permettent de se décharger des pulsions inacceptables issues de l’inconscient. Il s’agit souvent de créer une image mentale qui se substitue à une pulsion inacceptable.
    • Les processus secondaires sont la façon dont l’esprit traite les pulsions conscientes par le biais de la gratification différée. Par exemple, au lieu d’agir immédiatement sur une pensée que vous venez d’avoir, vous attendez un moment plus approprié pour agir

    Le modèle topographique de l’esprit fait également partie du modèle structurel plus large de la personnalité de Freud, qui comprend le ça, le moi et le surmoi.

    Comment le conscient, le préconscient et l’inconscient interagissent

    Le préconscient (ou subconscient) est étroitement lié à l’esprit conscient. Le préconscient comprend les choses auxquelles nous ne pensons pas sur le moment mais que nous pouvons facilement amener à la conscience.

    Les choses que l’esprit conscient veut cacher à la conscience sont refoulées dans l’inconscient. Bien que nous ne soyons pas conscients de ces sentiments, pensées, pulsions et émotions, Freud pensait que l’inconscient pouvait encore influencer notre comportement.

    Les choses qui se trouvent dans l’inconscient ne sont accessibles à l’esprit conscient que sous une forme déguisée. Par exemple, le contenu de l’inconscient peut apparaître à la conscience sous la forme de rêves. Freud pensait qu’en analysant le contenu des rêves, les gens pouvaient découvrir les influences inconscientes sur leurs actions conscientes.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    La métaphore de l’iceberg

    Freud a souvent utilisé la métaphore de l’iceberg pour décrire les deux principaux aspects de la personnalité humaine. La pointe de l’iceberg qui s’étend au-dessus de l’eau représente l’esprit conscient. Comme vous pouvez le voir dans l’image du haut, l’esprit conscient n’est que la « partie émergée de l’iceberg » Sous l’eau se trouve la plus grande partie de l’iceberg, qui représente l’inconscient.

    Si le conscient et le préconscient sont importants, Freud estime qu’ils sont bien moins vitaux que l’inconscient.

    Selon Freud, ce sont les choses cachées à la conscience qui exercent la plus grande influence sur notre personnalité et nos comportements.

    Différences entre conscient et préconscient

    Différences entre conscient et préconscient

    Conscient

    • Limité en capacité
    • Similaire à la mémoire à court terme
    • Inclut ce dont vous êtes actuellement conscient

    Conscient

    • Capacité beaucoup plus grande
    • Similaire à la mémoire à long terme
    • Comprend les informations et les souvenirs que vous pouvez vous rappeler

    L’esprit conscient comprend toutes les choses dont vous êtes actuellement conscient et auxquelles vous pensez. Il s’apparente à la mémoire à court terme et sa capacité est limitée. La conscience que vous avez de vous-même et du monde qui vous entoure fait partie de votre conscience.

    Le préconscient, également connu sous le nom d’esprit subconscient, comprend des choses dont nous ne sommes pas nécessairement conscients à l’heure actuelle, mais que nous pouvons amener à la conscience en cas de besoin.

    Vous n’êtes peut-être pas en train de penser à la façon de faire une division longue, mais vous pouvez accéder à l’information et la rendre consciente lorsque vous résolvez un problème de mathématiques.

    Le préconscient est une partie de l’esprit qui correspond à la mémoire ordinaire. Ces souvenirs ne sont pas conscients, mais nous pouvons les ramener à la conscience à tout moment.

    Le point de vue de Freud sur les femmes

    Comment fonctionne la préconscience

    Bien que ces souvenirs ne fassent pas partie de votre conscience immédiate, ils peuvent être rapidement ramenés à la conscience par un effort conscient. Par exemple, si l’on vous demande quelle émission de télévision vous avez regardée hier soir ou ce que vous avez mangé au petit-déjeuner ce matin, vous tirez ces informations de votre préconscient.

    Les numéros de téléphone et les numéros de sécurité sociale sont également des exemples d’informations stockées dans votre préconscient. Bien que vous ne pensiez pas consciemment à ces informations en permanence, vous pouvez rapidement les extraire de votre subconscient lorsqu’on vous demande de faire le lien avec ces numéros.

    Dans la métaphore de l’iceberg de Freud, le préconscient existe juste sous la surface de l’eau. Vous pouvez voir la forme trouble et le contour de la glace submergée si vous vous concentrez et faites un effort pour la voir.

    Tout comme l’inconscient, Freud pensait que le préconscient pouvait avoir une influence sur la conscience. Parfois, des informations provenant du préconscient font surface de manière inattendue, comme dans les rêves ou dans des lapsus accidentels (connus sous le nom de lapsus freudiens). Même si nous ne pensons pas activement à ces choses, Freud pensait qu’elles servaient toujours à influencer les actions et les comportements conscients.

    Récapitulation

    L’esprit conscient et inconscient de Freud

    Un mot de MentorShow

    L’esprit conscient est un élément important de la théorie freudienne. Cette composante de l’esprit est essentielle à la survie car elle nous permet de diriger notre attention et de percevoir les événements auxquels nous devons répondre dans l’environnement immédiat.

    Cependant, Freud pensait également que le conscient ne représentait qu’une infime partie de la totalité de l’esprit humain. Alors qu’une petite partie de l’esprit nous est accessible par le biais du conscient et du préconscient, Freud pensait que l’essentiel du contenu de notre esprit se trouvait dans l’inconscient. Et bien que ce dernier ne soit pas directement accessible, des tactiques telles que l’interprétation des rêves et les associations libres pourraient être un moyen d’amener ces informations à l’esprit conscient.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *