Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Comment repérer et gérer les sentiments de jalousie ?

5 minutes de lecture
gérer les sentiments de jalousie

Sommaire

    Sommaire

    Péché mignon, péché capital..

    L’envie peut prendre plein de visages différents. Mais deux formes sont particulièrement problématiques: d’une part, l’envie agressive qui déclenche du ressentiment et, d’autre part, l’envie dépressive qui nous pousse à diriger le ressentiment contre nous.

    La jalousie est une émotion complexe qui implique une menace réelle ou perçue pour une relation interpersonnelle. Un individu peut en vouloir à une tierce personne de lui avoir enlevé ou d’avoir semblé lui enlever l’affection de l’être aimé.

    Cette émotion s’accompagne souvent de ressentiment, de colère, d’hostilité, d’insuffisance et d’amertume. Tout le monde éprouve un jour ou l’autre de la jalousie, mais cette émotion peut devenir malsaine et avoir un impact négatif sur les relations. L’intensité de la jalousie peut varier. Lorsqu’elle est grave, la jalousie irrationnelle peut conduire à la méfiance, à la paranoïa, à la maltraitance, voire à la violence physique. C’est l’un des signes les plus fréquents de relation dysfonctionnelle.

    Cet article présente les caractéristiques de la jalousie, les causes de ces sentiments et les effets qu’ils peuvent avoir. Il explore également ce que vous pouvez faire pour gérer ces sentiments et quand il est temps de chercher de l’aide.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Caractéristiques de la jalousie

    Bien qu’elle soit généralement perçue comme une émotion négative, il est naturel d’éprouver de la jalousie dans une relation proche. Vous pouvez ressentir une jalousie soupçonneuse ou une jalousie réactive.

    La première est basée sur la perception et est souvent liée à une faible estime de soi et à l’insécurité, et la seconde est basée sur des situations qui menacent réellement la relation et est souvent liée à des actions ou des situations qui mènent à la trahison de la confiance ou qui la causent.

    • Avoir un comportement obsessionnel
    • Critiquer
    • Trouver des fautes
    • Criminer
    • Sentir de la méfiance
    • Surprotéger ou se méfier
    • Exprimer un tempérament rapide
    • Mauvais traitements verbaux

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Complications de la jalousie

    À doses saines, la jalousie peut servir à rappeler qu’il faut chérir ou donner la priorité à une relation. Toutefois, un degré élevé de jalousie peut nuire à la qualité globale d’une relation.

    La jalousie peut entraîner des modifications de l’organisme. Selon le Dr Gonzalez-Berrios, les symptômes physiques suivants peuvent apparaître en cas de jalousie :

    • Maux d’estomac
    • Maux de tête
    • Douleurs thoraciques
    • Haute tension artérielle
    • Palpitation en cas d’anxiété extrême
    • Gain ou perte de poids
    • Insomnie ou troubles du sommeil
    • Mauvais appétit
    • Affaiblissement de l’immunité

    La jalousie peut survenir à tout moment, en particulier dans des situations qui semblent menaçantes, mais l’émotion peut aussi s’accumuler au fil du temps.

    Identifier la jalousie

    La jalousie peut être difficile à comprendre et à gérer. Selon la situation, vous pouvez vous sentir gêné, menacé, insécurisé ou abandonné.

    En conséquence, vous pouvez décider de dire quelque chose à votre proche, de lui faire part de vos sentiments, de vos inquiétudes ou de vos craintes. Vous pouvez aussi réagir de manière plus irrationnelle en criant, en lui confisquant son téléphone, en formulant des exigences, en le blâmant, en l’accusant de quelque chose qui n’est pas arrivé ou en partant en claquant la porte

    <Même si une menace réelle se présente, la jalousie peut conduire à des comportements extrêmes, surtout si vous ne vous sentez pas sûr de vous ou de la relation. Pour votre propre santé mentale, vous devez trouver des moyens sains de gérer votre jalousie.

    Causes de la jalousie

    Divers facteurs psychologiques et socio-économiques peuvent contribuer à la jalousie. Vous pouvez être plus enclin à éprouver cette émotion en fonction de votre personnalité et de votre style d’attachement. Un niveau élevé d’interdépendance dans une relation peut augmenter votre risque de jalousie.

    De nombreuses situations peuvent vous rendre jaloux. En voici quelques-unes :

    • Un partenaire passe beaucoup de temps à s’engager avec quelqu’un qui semble menacer la relation
    • Un nouveau bébé rejoint la famille ou un parent porte son attention sur un frère ou une sœur plutôt que sur vous
    • Un concurrent (comme un frère ou une sœur ou un collègue de travail) semble prendre de l’avance

    Vous pouvez ressentir de la jalousie lorsqu’un être cher passe beaucoup de temps avec un ami particulier ou discute longuement avec un collègue devant vous, ou lorsqu’un partenaire reconnaît les réalisations de quelqu’un d’autre mais pas les vôtres, ou lorsqu’un collègue obtient une promotion et pas vous.

    La jalousie et la santé mentale

    Certains troubles mentaux peuvent également jouer un rôle dans les sentiments de jalousie. Les troubles qui peuvent être liés à cette émotion sont les suivants :

    • Troubles anxieux
    • Problèmes d’attachement
    • Trouble de la personnalité limite (TPL)
    • Dépression
    • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
    • Paranoïa
    • Psychose
    • Schizophrénie

    Si vous éprouvez une jalousie intense et d’autres symptômes qui causent de la détresse ou interfèrent avec votre capacité à fonctionner normalement, il est important d’en parler à votre médecin ou à un professionnel de la santé mentale.

    Types de jalousie

    S’il existe de nombreuses formes de jalousie, on en distingue deux grandes catégories : la jalousie normale et la jalousie anormale. Les six principaux types, décrits par le Dr Gonzalez-Berrios, sont les suivants :

    • Jalousie rationnelle : Lorsqu’il y a un doute réel et raisonnable, surtout lorsqu’on aime un partenaire et qu’on craint de le perdre, il peut y avoir jalousie rationnelle.
    • Jalousie familiale : elle se manifeste généralement entre membres d’une même famille, par exemple entre frères et sœurs. À la naissance d’un nouveau bébé, un frère ou une sœur peut ressentir de la jalousie car l’attention des parents se porte sur le nouveau bébé, par exemple.
    • Jalousie pathologique : ce type de jalousie est irrationnel. Les sentiments malsains peuvent résulter d’un trouble mental sous-jacent tel qu’un trouble anxieux, un trouble obsessionnel-compulsif ou la schizophrénie. Les signes de jalousie pathologique peuvent inclure une insécurité extrême, ainsi qu’un désir de contrôle et de manipulation.
    • Jalousie sexuelle : Lorsque l’on craint qu’un partenaire ait été infidèle et se soit livré à une infidélité physique, on peut devenir méfiant.
    • Jalousie romantique : Elle peut résulter d’une menace réelle ou imaginaire à une relation romantique, entraînant des pensées ou des réactions de jalousie.
    • Jalousie de pouvoir : Ce type de jalousie découle d’une insécurité personnelle. Vous pouvez être jaloux de quelqu’un qui a ce que vous voulez. Lorsqu’un collègue obtient une promotion ou une récompense que vous souhaitez recevoir, par exemple, vous pouvez devenir jaloux.

    Des études menées sur les relations romantiques hétérosexuelles ont montré que les hommes ont tendance à être jaloux de la domination d’un tiers et sont plus préoccupés par l’infidélité sexuelle, tandis que les femmes ont tendance à être jalouses de l’attrait d’un tiers et sont plus préoccupées par l’infidélité émotionnelle.

    La jalousie contre l’envie

    La jalousie et l’envie sont souvent utilisées de manière interchangeable, mais elles ont des significations et des caractéristiques différentes. Alors que la jalousie implique la crainte qu’un tiers ne vienne perturber une relation, l’envie implique le désir de posséder ce que quelqu’un d’autre possède.

    Bien que distinctes, la jalousie et l’envie ont des points communs, ce qui explique qu’elles soient souvent confondues. Toutes deux peuvent trouver leur origine dans un sentiment d’insécurité, et la jalousie peut conduire une personne à envier celui ou celle qu’elle considère comme un rival.

    Dans le cas de la jalousie, une personne peut ressentir de l’insécurité par rapport à sa relation, tandis que l’envie peut impliquer de l’insécurité par rapport à soi-même.

    Jalousie :

    • Crainte que quelqu’un vous prenne ce que vous avez
    • Souvent à l’origine de la colère et du ressentiment
    • Enracinée dans la rivalité
    • Crainte de perdre quelque chose que l’on possède

    Envie :

    • Sentir que quelqu’un a quelque chose que vous voulez
    • La personne est souvent amenée à vouloir changer
    • La personne est souvent amenée à vouloir changer
    • La personne est souvent amenée à vouloir changer
    • Enraciné dans la comparaison
    • Désir de quelque chose que l’on n’a pas

    Comment traiter sa jalousie ?

    La jalousie est une émotion humaine normale, mais une jalousie anormale peut vous mettre en danger, vous et les autres. Si vous souffrez de jalousie morbide, c’est-à-dire que vos pensées, vos émotions et vos comportements sont irrationnels, extrêmes ou obsessionnels, il se peut que vous ayez besoin d’un traitement.

    Si vous souffrez d’un autre trouble mental sous-jacent, tel qu’un trouble anxieux, un trouble obsessionnel-compulsif ou la schizophrénie, vous devrez consulter un professionnel de la santé mentale pour discuter des options de traitement adaptées.

    La restructuration cognitive et le recadrage cognitif sont des techniques spécifiques qui peuvent s’avérer utiles. Ces deux techniques consistent à modifier la façon dont vous percevez les situations et les relations. Le recadrage est une technique que vous pouvez utiliser seul, mais la restructuration est une approche plus formelle et structurée qui est dirigée par un thérapeute qualifié.

    Médicaments

    Des médicaments peuvent également être prescrits pour aider à gérer certains des symptômes associés à la jalousie, en particulier si vous souffrez également d’une maladie telle que l’anxiété, la dépression, le trouble bipolaire ou le trouble de la personnalité limite.

    Parmi les médicaments couramment prescrits, citons :

    • Antipsychotiques
    • Médicaments contre l’anxiétéInhibiteurs
    • Sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS)

    Faire face à la jalousie

    Si vous n’apprenez pas à faire face à la jalousie, celle-ci peut peser sur vos relations ou leur nuire. Si votre jalousie a un impact négatif sur votre santé mentale ou vos relations, vous devriez utiliser les mécanismes d’adaptation recommandés par le Dr Gonzalez-Berrios :

    • Affrontez vos peurs : La jalousie peut découler d’une insécurité ou d’une mauvaise image de soi, d’où l’importance d’affronter ses peurs. Il peut s’agir de la peur de perdre son partenaire ou de la peur de l’échec. Une fois que vous avez identifié ces peurs, vous pouvez les reconnaître et y remédier, car elles sont souvent la cause sous-jacente de la jalousie.

    • Abordez la question de vos attentes : Dans toute relation, il est essentiel de développer des attentes réalistes quant au temps que la personne peut vous consacrer. S’il n’est pas en mesure de répondre à vos attentes, essayez de ne pas le blâmer. Voyez si vous pouvez travailler ensemble pour fixer des attentes plus raisonnables.

    • Pratiquez la gratitude : Rappelez-vous toutes les belles choses que la vie vous a données, dit le Dr Gonzalez-Berrios.

    • Soyez ouvert et honnête : les relations saines reposent sur une communication solide. En cas de jalousie, le Dr Gonzalez-Berrios suggère d’avoir une conversation ouverte et honnête sur ce que vous ressentez.

    • Pratiquez la pleine conscience : Les émotions négatives peuvent affecter votre santé physique et mentale. Essayez de pratiquer la méditation en pleine conscience lorsque vous ressentez de la jalousie ou une autre émotion négative, comme la colère ou le ressentiment.
      Pour entretenir des relations saines, vous devez communiquer.

    Dans son cours de gestion des émotions sur MentorShow, Christophe André donne ces 3 conseils pour lutter contre l’envie :

    • Donnez-vous le droit de la ressentir sans culpabilité ni honte !
    • Apprenez à vous réjouir des réussites et des bonheurs des autres !
    • Faites attention aux comparaisons donc mollo sur les réseaux sociaux !

    Un mot de MentorShow

    Apprendre à identifier la jalousie est une compétence. Lorsque vous la ressentez, essayez d’utiliser l’un des nombreux mécanismes d’adaptation à votre disposition. Sachez toutefois que la jalousie n’excuse pas la manipulation ou les abus. Si les mécanismes d’adaptation ne fonctionnent pas ou si la menace perturbe la relation (qu’elle soit réelle ou imaginaire), vous pouvez consulter un psychologue pour discuter du problème avec un médiateur. Vous découvrirez peut-être qu’il existe un problème sous-jacent dans la relation qui doit être résolu.

    Comment sortir d'une relation qui m'épuise ?
    Natacha Calestrémé
    Comment ne plus souffrir dans ses relations et retrouver son énergie ?
    18 leçons
    3h

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?