Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Qu’est-ce que le harcèlement ?

4 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    Le terme « harcèlement » est souvent utilisé en plaisantant, par exemple en disant à un ami que vous avez « traqué » son profil sur les réseaux sociaux. Mais le harcèlement est un crime grave et dangereux, qui peut avoir des conséquences terribles pour les victimes.

    Environ 8 % des femmes et 2 % des hommes sont harcelés à un moment ou à un autre de leur vie, et les harceleurs sont le plus souvent des hommes. Poursuivez votre lecture pour savoir ce qu’est le harcèlement, pourquoi il se produit et quelles mesures vous pouvez prendre si vous êtes victime de harcèlement.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Qu’est-ce qui constitue le harcèlement

    Le harcèlement implique des comportements à l’égard d’une personne qui font qu’elle ne se sent pas en sécurité. La personne qui harcèle peut connaître sa victime intimement, comme un ancien partenaire ou un être cher, ou à peine, comme une célébrité qu’elle n’a jamais rencontrée. De nombreux comportements peuvent être considérés comme de la traque. Il s’agit notamment de

    • Appeler, envoyer un texto ou un courriel : Une personne peut tendre la main à une autre, même si elle n’est pas récompensée, et c’est normal. Toutefois, il n’est pas acceptable d’appeler, d’envoyer des SMS ou d’envoyer des courriels à plusieurs reprises à une personne qui vous a dit qu’elle ne voulait pas vous parler. Que vous ayez dit à une personne de ne pas vous contacter à plusieurs reprises ou une seule fois, si elle continue à le faire, cela peut être considéré comme du harcèlement criminel.
    • Suivi et surveillance : </Lorsqu’une personne vous suit d’un endroit à l’autre, il s’agit de harcèlement. Peu importe l’endroit, il s’agit d’un harcèlement si quelqu’un vous suit chez vous après le travail, chez un ami ou n’importe où ailleurs. Si quelqu’un surveille ou suit vos déplacements et/ou votre emplacement, il s’agit de harcèlement.
    • Loitering: Il s’agit du fait de traîner dans un endroit, et cela peut être considéré comme du harcèlement si une personne le fait simplement parce que vous vous y trouvez. Il n’est pas nécessaire qu’une personne essaie de communiquer avec vous pour qu’il s’agisse de harcèlement. Ce comportement est délicat, car la personne qui vous harcèle peut prétendre qu’elle a une raison d’être quelque part alors que ce n’est pas le cas.
    • Communication par l’intermédiaire d’autres personnes: Une personne qui vous harcèle peut se trouver bloquée dans sa capacité à communiquer. Dans ce cas, elle peut essayer de communiquer avec votre famille ou vos amis par des appels, des textes, des courriels ou en personne.
    • Dommages:Une personne qui vous harcèle peut endommager la maison ou d’autres biens d’une personne. Elle peut le faire dans l’intention de nuire ou d’attirer l’attention de la victime. Si vous avez dit à quelqu’un que vous ne vouliez pas lui parler et qu’il réagit en endommageant votre propriété, il s’agit de harcèlement criminel.
    • Menaces : Une personne qui pratique le harcèlement peut dire à sa victime qu’elle lui fera du mal si elle n’accepte pas de lui parler. Tout acte consistant à menacer une autre personne ou à la faire se sentir en danger ou harcelée constitue du harcèlement criminel
    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Pourquoi les gens marchent sur les pieds

    Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une personne peut en harceler une autre. Aucune de ces raisons n’est une excuse acceptable, car le harcèlement est un comportement, ou un ensemble de comportements, qui fait que quelqu’un ne se sent pas en sécurité. Les personnes qui harcèlent souffrent souvent de délires et/ou de pensées délirantes.

    Si une personne a été rejetée sur le plan romantique, elle peut avoir du mal à s’en remettre, au point de traquer une victime pour la reconquérir. Elle peut également chercher à se venger de la personne qui l’a rejetée et la traquer dans l’espoir de l’effrayer ou de la blesser pour se venger.

    Fantaisie

    Lorsqu’une personne traque quelqu’un qu’elle n’a jamais rencontré, elle peut essayer d’amener cette personne à la voir et à la valider, dans l’espoir que la victime de la traque s’intéresse à elle. Ce motif de harcèlement peut également être associé à des délires ou à des pensées délirantes.

    Par exemple, il est peu probable que le fait de harceler quelqu’un incite cette personne à vouloir passer du temps avec vous. Toutefois, la personne qui se livre au harcèlement voit probablement les choses différemment.

    Incompétence

    Une personne qui harcèle peut être sincèrement surprise que son comportement relève du harcèlement si elle a des difficultés à comprendre les signaux sociaux et les normes sociétales. Lorsque c’est la cause du harcèlement, elle peut être très surprise d’apprendre qu’elle cause du tort à la victime.

    Les effets du harcèlement

    Le harcèlement est dangereux pour les victimes, tant sur le plan émotionnel que physique. Les effets du harcèlement incluent la peur, le traumatisme et une réduction de la qualité de vie.

    Le harcèlement est une forme de violence. En tant que tel, une victime peut développer un syndrome de stress post-traumatique (SSPT) à la suite de l’événement (ou des événements) de harcèlement. Elle peut avoir des flashbacks par la suite, des difficultés à se rapprocher de nouvelles personnes ou à avoir des relations intimes, et peut devenir déprimée ou désespérée.

    En raison de sa peur ou du SSPT, une victime de harcèlement peut ne pas se sentir en sécurité ou ne pas être capable de faire tout ce qu’elle faisait avant d’être harcelée. Cela peut entraîner des problèmes de vie, comme la perte d’un emploi, ou ruiner la relation amoureuse d’une personne.

    Que faire si vous pensez être victime de harcèlement

    Que faire si vous pensez être victime de harcèlement

    Si vous avez été confronté à des événements ou à un comportement de la part de quelqu’un qui pourrait être considéré comme du harcèlement ou qui menace votre propre sentiment de sécurité, il est important d’agir. Bien que ce ne soit pas toujours facile, les étapes suivantes peuvent s’avérer extrêmement utiles pour faire face à la situation.

    Ne vous engagez pas

    Il peut être tentant de dire à la personne qui vous harcèle de vous laisser tranquille, mais il vaut mieux s’abstenir de communiquer avec elle. Souvent, elle se sentira encouragée par le fait que vous communiquez avec elle. En d’autres termes, elle peut penser que son harcèlement signifie que vous lui parlerez.

    Dites-le à vos proches

    Le fait de partager cette expérience avec d’autres personnes peut renforcer le sentiment de sécurité dans votre vie. Informez les personnes de votre entourage en qui vous avez confiance de votre harcèlement, afin qu’elles puissent vous aider de toutes les manières possibles, y compris en évitant d’entrer en contact avec la personne qui vous harcèle.

    Appelez le 911

    Si quelqu’un vous harcèle et que vous êtes en danger immédiat, n’hésitez pas à appeler à l’aide. Expliquez au répartiteur que vous êtes harcelé et que vous craignez pour votre sécurité.

    Enregistrer les incidents

    Les incidents sont enregistrés

    Il est important d’avoir des preuves. Chaque fois qu’une personne qui vous harcèle vous appelle, vous suit, vous harcèle ou adopte un comportement de harcèlement à votre égard, notez-le. Donnez autant de détails que possible et notez toujours l’heure, le lieu et la date.

    Déposer une injonction de ne pas faire

    Si quelqu’un refuse de vous laisser tranquille, vous pouvez déposer une ordonnance restrictive à son encontre afin qu’un juge lui ordonne de ne pas s’approcher de vous ou de ne pas vous contacter. En général, vous devez faire cette démarche en personne et prendre rendez-vous avec un juge pour lui expliquer la situation. Vos dossiers sur les incidents de harcèlement vous aideront à obtenir une ordonnance restrictive.

    Trouver un avocat

    Il existe des organismes qui disposent des ressources nécessaires pour vous aider à traverser cette épreuve. Votre ville dispose peut-être d’un centre d’accueil pour les victimes de violences domestiques ou d’une ligne téléphonique d’urgence pour les victimes d’agressions sexuelles. Les avocats peuvent vous aider à prendre des mesures pour assurer votre sécurité, par exemple en élaborant un plan de sécurité personnel.

    Un mot de MentorShow

    Si vous êtes victime de harcèlement, vous pouvez prendre certaines mesures pour vous sentir à nouveau en sécurité. Des défenseurs sont disponibles et la loi est de votre côté. N’hésitez pas à vous adresser à un membre de votre famille, à un ami ou à un professionnel de la santé mentale en qui vous avez confiance lorsque vous faites face aux effets du harcèlement. N’oubliez pas qu’il n’y a pas lieu d’avoir honte et que le fait de prendre des précautions pour vous protéger vous aidera à aller de l’avant et à faire face aux conséquences.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?