Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo

00
heures
00
minutes
00
secondes

La ménopause est-elle à l’origine de mes rêves violents ?

3 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    La ménopause peut être une période difficile en raison des nombreux changements que subissent votre corps et vos émotions, mais une chose à laquelle vous ne vous attendez peut-être pas, c’est l’impact sur vos rêves. De nombreuses personnes font état d’une corrélation entre la ménopause et l’augmentation des rêves vifs, étranges et effrayants

    Examinons comment les hormones peuvent affecter vos rêves pour vous aider à mieux dormir..

    Apprenez des meilleurs mentors

    Pourquoi la ménopause provoque-t-elle des rêves intenses ?

    Les hormones peuvent affecter tout ce que fait notre corps, y compris les rêves. Que nous en soyons conscients ou non, de nombreuses hormones différentes, telles que la mélatonine, les œstrogènes et la progestérone, interviennent pendant le sommeil. La ménopause est le processus de transition au cours duquel le corps cesse de produire autant d’œstrogènes et de progestérone. La diminution des œstrogènes et de la progestérone peut entraîner une diminution du sommeil profond et une augmentation du sommeil paradoxal, le stade du sommeil où se produisent la plupart des rêves. Au cours de ce cycle de sommeil, vous serez plus proche de l’éveil, ce qui vous permettra de vivre vos rêves plus intensément.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    La ménopause peut-elle vous faire faire des cauchemars ?

    Il n’y a pas de lien défini entre la périménopause ou la ménopause et les cauchemars ou les terreurs nocturnes. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de corrélation entre les deux. La ménopause peut provoquer d’autres symptômes, comme un risque accru d’apnée du sommeil. Cela peut entraîner des problèmes cardiaques tels que des douleurs thoraciques et des battements de cœur irréguliers, qui perturbent le sommeil et peuvent augmenter les cauchemars.

    Si vous ressentez des symptômes cardiaques, consultez un professionnel de la santé dès que possible.

    Les rêves intenses sont-ils normaux ?

    Oui, bien sûr ! En général, nous oublions la plupart de nos rêves au réveil. Néanmoins, certains rêves restent gravés dans notre mémoire en raison de leur réalisme. C’est à ces rêves en particulier que l’on fait référence lorsque l’on parle de « rêves vivants ». Ils peuvent être bons, mauvais ou tout simplement bizarres. Certaines personnes ont l’esprit plus clair, ce qui signifie qu’elles peuvent imaginer les choses avec plus de détails. Par ailleurs, certaines personnes ne parviennent pas à créer des images mentales de manière satisfaisante, ce que l’on appelle l’aphantasie. Dans les deux cas, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Selon Healthline, les rêves vifs peuvent être causés par le stress ou l’anxiété, les médicaments, les grossesses précoces et les troubles du sommeil. Si vos aventures nocturnes vous empêchent de dormir, contactez votre médecin généraliste pour obtenir des conseils professionnels.

    Les causes communes des rêves et des cauchemars

    Lorsqu’il s’agit de rêves et de cauchemars, il existe un grand nombre de déclencheurs reconnus, il existe un grand nombre d’éléments déclencheurs reconnus :

    • Certains aliments sont liés aux cauchemars, comme l’alcool
    • Le stress et l’anxiété ont une influence significative sur le contenu de vos rêves
    • Les fluctuations hormonales pendant la grossesse
    • La privation de sommeil
    • Les troubles du sommeil, en particulier ceux qui réduisent le sommeil profond
    • Certains médicaments comme les ISRS

    Il ne s’agit là que de quelques facteurs à surveiller si vos rêves vous causent des problèmes de sommeil et, comme nous l’avons déjà mentionné, consultez un professionnel de la santé si vous êtes inquiet au sujet de votre sommeil.

    Si vous souffrez de mauvais rêves, apprenez-en plus sur la façon d’éviter les cauchemars.

    Conseils pour mieux dormir pendant la ménopause

    La perte de sommeil est la dernière chose que l’on souhaite pendant la ménopause, nous vous proposons donc quelques conseils utiles pour retrouver le sommeil..

    1. Restez au frais

    Les bouffées de chaleur peuvent être l’un des symptômes les plus inconfortables de la ménopause. Malheureusement, la température a un impact significatif sur la qualité de notre sommeil. Apprendre à rester au frais la nuit vous apportera un soulagement bienvenu. Nous avons 26 conseils pour vous aider, qu’il s’agisse de maximiser la circulation de l’air, d’aliments à essayer, de vêtements à porter ou même de techniques inhabituelles comme la méthode égyptienne du sommeil.

    2. Évitez l’alcool et la caféine avant de vous coucher

    Vous l’avez probablement déjà entendu, mais l’alcool et la caféine peuvent avoir un effet négatif sur la qualité de votre sommeil – ils vous empêchent de vous endormir et d’obtenir le sommeil profond dont vous avez besoin. Il est recommandé d’éviter la caféine 8 heures avant le coucher (oui, cela signifie pas de remontant en fin d’après-midi !) et l’alcool 3 heures avant le coucher.

    3. Essayez le journal intime ou la pleine conscience

    Les fluctuations hormonales peuvent entraîner une dysrégulation émotionnelle, ce qui nous rend plus vulnérables au stress et à l’anxiété pendant la ménopause. Cela peut alimenter les nuits blanches et les mauvais rêves. De nombreuses techniques de pleine conscience, telles que le journal, la méditation et la relaxation musculaire progressive, vous aident à vous débarrasser du poids de la journée et à faire des rêves apaisants. Et si aucune de ces techniques ne semble vous convenir, vous trouverez d’autres conseils dans notre guide sur la façon de mieux dormir la nuit.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?