Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo

00
heures
00
minutes
00
secondes

8 caractéristiques de l’autoritarisme parental

5 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    L’autoritarisme est un style parental caractérisé par des exigences élevées et une faible réactivité. Il s’agit de l’un des styles parentaux décrits par la psychologue du développement Diana Baumrind qui, outre le style parental autoritaire, a également identifié deux autres styles parentaux : le style parental autoritaire et le style parental permissif.

    Les parents au style autoritaire attendent beaucoup de leurs enfants, mais ne leur donnent que très peu d’informations en retour et d’attention. Les erreurs ont tendance à être sévèrement punies. Lorsqu’un retour d’information est donné, il est souvent négatif.

    Les cris et les châtiments corporels sont également fréquents dans le style autoritaire. Les personnes qui adoptent ce style parental ont souvent recours à la punition plutôt qu’à la discipline. Elles ne sont généralement pas disposées ou capables d’expliquer le raisonnement qui sous-tend leurs règles.

    Cet article traite des caractéristiques de l’éducation autoritaire et des facteurs qui en sont la cause. Il traite également de l’impact de ce style parental sur les enfants et de la manière de réagir si vous ou votre partenaire êtes un parent autoritaire

    Apprenez des meilleurs mentors

    Caractéristiques des parents autoritaires

    Baumrind estime que l’un des rôles majeurs des parents dans la vie d’un enfant est de le socialiser aux valeurs et aux attentes de sa culture. La manière dont les parents y parviennent peut toutefois varier considérablement en fonction du degré de contrôle qu’ils tentent d’exercer sur leurs enfants.

    L’approche autoritaire représente le style le plus contrôlant. Plutôt que de valoriser la maîtrise de soi et d’apprendre aux enfants à gérer leurs propres comportements, le parent autoritaire met l’accent sur l’adhésion à l’autorité. Au lieu de récompenser les comportements positifs, le parent autoritaire ne fournit qu’un retour d’information sous la forme de punitions en cas de mauvais comportement.

    Voici quelques-uns des traits les plus courants d’un parent autoritaire

    Exigeant, mais pas réactif

    Les parents autoritaires ont beaucoup de règles et peuvent même microgérer presque tous les aspects de la vie et du comportement de leurs enfants, à la maison et en public. En outre, ils ont également de nombreuses règles non écrites que les enfants sont censés suivre, même si les enfants ne reçoivent que peu ou pas d’instructions explicites sur ces « règles » Au lieu de cela, on attend simplement des enfants qu’ils sachent que ces règles existent et qu’ils les respectent.

    Un peu de chaleur ou d’attention

    Les parents de ce style semblent souvent froids, distants et durs. Ils sont plus enclins à harceler ou à crier sur leurs enfants qu’à les encourager et à les féliciter. Ils privilégient la discipline à l’amusement et s’attendent à ce que les enfants soient vus et non entendus.

    Petite explication des punitions

    Les parents de ce style n’ont généralement aucun problème à recourir aux châtiments corporels, qui consistent souvent en des fessées. Plutôt que de s’appuyer sur un renforcement positif, ils réagissent rapidement et durement lorsque les règles ne sont pas respectées.

    Peu de choix pour les enfants

    Les parents autoritaires ne donnent pas de choix ou d’options à leurs enfants. Les parents fixent les règles et adoptent une approche disciplinaire du type « c’est moi ou c’est l’autoroute ». Il y a peu de place pour la négociation et ils permettent rarement à leurs enfants de faire leurs propres choix.

    Impatient avec les écarts de conduite

    Les parents autoritaires s’attendent à ce que leurs enfants sachent mieux que quiconque qu’ils ne doivent pas adopter des comportements indésirables. Ils n’ont pas la patience d’expliquer à leurs enfants pourquoi ils devraient éviter certains comportements et dépensent peu d’énergie à parler de sentiments.

    Méfiance

    Les parents autoritaires ne font pas confiance à leurs enfants pour faire les bons choix. Les parents de ce style ne laissent pas beaucoup de liberté à leurs enfants pour qu’ils démontrent qu’ils peuvent avoir un bon comportement par eux-mêmes. Plutôt que de laisser les enfants prendre des décisions par eux-mêmes et assumer les conséquences naturelles de ces choix, les parents autoritaires surveillent leurs enfants pour s’assurer qu’ils ne commettent pas d’erreurs.

    Refus de négocier

    Les parents autoritaires ne croient pas aux zones grises. Les situations sont perçues comme étant noires ou blanches et il n’y a que peu ou pas de place pour le compromis. Les enfants n’ont pas leur mot à dire et ne votent pas lorsqu’il s’agit d’établir des règles ou de prendre des décisions.

    La honte

    Les parents autoritaires peuvent être très critiques et utiliser la honte comme tactique pour forcer les enfants à suivre les règles. Plutôt que de chercher à renforcer l’estime de soi de leurs enfants, ces parents pensent souvent que le fait de leur faire honte les incitera à faire mieux.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Causes de l’autoritarisme parental

    L’autorité parentale n’est souvent pas un comportement intentionnel de la part des parents. Certains facteurs peuvent contribuer à l’utilisation d’un style autoritaire :

    • Éducation autoritaire : Les personnes qui adoptent cette attitude ont souvent été élevées par des parents autoritaires ou dans une culture autoritaire. Une étude, par exemple, a montré que les parents exposés à une éducation autoritaire lorsqu’ils étaient enfants étaient plus enclins à élever leurs propres enfants selon des modèles et des attitudes similaires.
    • Moins d’agréabilité : La recherche suggère également que les parents autoritaires ont tendance à obtenir un score plus faible sur le trait de personnalité connu sous le nom d’agréabilité. Les personnes moins agréables ont tendance à être moins empathiques et plus hostiles. Elles ont également des relations plus difficiles en général, y compris avec leurs propres enfants
    • Plus de neuroticisme : les études montrent également que les parents autoritaires ont tendance à obtenir des scores plus élevés sur les mesures du neuroticisme. Le neuroticisme est une dimension de la personnalité qui implique la stabilité émotionnelle et se caractérise par une tendance à éprouver de l’anxiété, des doutes, de la dépression et d’autres sentiments négatifs.

    Effets de l’éducation autoritaire

    Les styles parentaux ont été associés à divers résultats chez les enfants dans des domaines tels que les aptitudes sociales et les résultats scolaires. Les enfants de parents autoritaires peuvent :

    • Action craintive ou excessivement timide en présence des autres
    • Association de l’obéissance et de la réussite à l’amour
    • Conformité facile, facilement, tout en souffrant de dépression et d’anxiété
    • Afficher un comportement plus agressif envers les autres
    • Afficher moins de comportements prosociaux
    • Avoir des difficultés dans les situations sociales en raison d’un manque de compétence sociale
    • Avoir une plus faible estime de soi
    • estime de soi
    • Plus de symptômes négatifs tels que l’hyperactivité et les problèmes de comportement
    • La maîtrise de soi est difficile parce qu’ils sont rarement en mesure de faire des choix et d’en subir les conséquences naturelles

    Comme les parents autoritaires attendent une obéissance absolue, les enfants élevés selon ce style sont généralement très doués pour suivre les règles. Cependant, ils peuvent manquer d’autodiscipline.

    Contrairement aux enfants élevés par des parents autoritaires, les enfants élevés par des parents autoritaires ne sont pas encouragés à explorer et à agir de manière indépendante, de sorte qu’ils n’apprennent jamais vraiment à fixer leurs propres limites et leurs propres normes. Ce manque d’autodiscipline peut en fin de compte entraîner des problèmes lorsque le parent ou la figure d’autorité n’est pas là pour surveiller le comportement.

    Bien que les experts en développement s’entendent pour dire que les règles et les limites sont importantes pour les enfants, la plupart d’entre eux croient que le parentage autoritaire est trop punitif et qu’il manque de chaleur, d’amour inconditionnel et de soins dont les enfants ont aussi besoin

    Conseils pour éviter le parentage autoritaire

    Si vous ou votre partenaire avez été élevé par un parent autoritaire, vous craignez peut-être de répéter ces schémas avec vos propres enfants. Il se peut aussi que vous remarquiez que vous ou votre partenaire adoptez déjà un style parental autoritaire que vous souhaitez éviter. Il y a des choses que vous pouvez faire pour répondre à ces situations et apprendre à utiliser un style parental plus autoritaire.

      • En savoir plus sur l’autorité parentale. Plus vous comprendrez les caractéristiques du style autoritaire et les avantages qu’il présente pour les enfants, plus vous serez conscient de votre propre approche de l’éducation des enfants. S’informer sur la façon d’élever les enfants est une première étape importante.
      • Écoutez vos enfants. Faites l’effort d’écouter ce que vos enfants ont à dire sans vous impatienter ou donner une réponse instinctive. L’écoute et la validation des émotions de votre enfant sont toutes deux essentielles pour aider les enfants à apprendre à reconnaître leurs émotions et à développer un sens de la maîtrise de soi.
      • Établissez des règles pour la maison. Créez des attentes et des lignes directrices, et assurez-vous que tous les membres de votre ménage, y compris vos enfants et les autres personnes qui s’occupent d’eux, comprennent ces règles. Lorsque tout le monde comprend les règles et leur raison d’être, il vous sera plus facile de les faire respecter et d’appliquer les conséquences de façon cohérente.
      • Utilisez des conséquences logiques. Lorsque les règles de la maison ne sont pas respectées, les conséquences doivent être cohérentes et raisonnables. Évitez les châtiments corporels et ne faites pas honte à vos enfants lorsqu’ils commettent des erreurs.
      • Envisagez de suivre un cours sur l’art d’être parent. Si vous ou votre partenaire êtes préoccupés par votre façon d’élever les enfants, envisagez de suivre un cours sur l’éducation des enfants ou de parler à un thérapeute familial. La thérapie peut être une excellente occasion d’apprendre et de mettre en pratique des stratégies parentales que vous pourrez ensuite utiliser dans votre propre foyer

    Un mot de MentorShow

    L’autoritarisme parental se caractérise par des attentes très élevées à l’égard des enfants, avec un manque de retour d’information et de réactivité de la part du parent. Les parents autoritaires punissent sévèrement les erreurs, mais expliquent peu leurs règles et leurs punitions.

    Ce style parental est lié à un certain nombre de conséquences négatives pour les enfants, notamment une faible estime de soi, des difficultés sociales et une mauvaise maîtrise de soi, mais il existe des stratégies permettant d’adopter un style parental plus positif.

    Si une approche autoritaire peut s’avérer efficace dans les situations qui exigent un respect strict des règles, elle peut avoir des conséquences négatives lorsqu’elle est utilisée à outrance en tant qu’approche de l’éducation des enfants. Si vous remarquez que votre style parental tend à être plus autoritaire, envisagez de chercher des moyens d’incorporer un style plus autoritaire dans vos interactions quotidiennes avec vos enfants.

    Questions fréquemment posées

    Quelles sont les cultures qui utilisent un style parental autoritaire ?

    La recherche suggère que le style parental autoritaire peut être plus répandu dans les pratiques parentales asiatiques traditionnelles. Ce style parental est plus répandu dans les cultures non occidentales qui accordent beaucoup d’importance au respect des aînés. Toutefois, il semble que les effets néfastes prédits par Baumrind et d’autres auteurs soient également moins apparents dans ces cultures

    Pourquoi les parents choisissent-ils l’autoritarisme ?

    Les parents peuvent utiliser ce style pour diverses raisons. Cela peut être le résultat de leur milieu culturel, de leur personnalité ou de leur propre éducation. Dans de nombreux cas, ils ne reconnaissent pas leur propre comportement parce que c’est simplement la façon dont ils ont été élevés et qu’ils ne connaissent pas d’autre façon de réagir.

    Comment l’autorité parentale affecte-t-elle l’apprentissage ?

    Les recherches ont montré qu’il existe une relation significative entre l’éducation autoritaire et la réussite scolaire des enfants. Les enfants élevés par des parents autoritaires ont tendance à moins bien réussir, tant sur le plan scolaire que dans leur parcours professionnel ultérieur

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?