Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

L’anatidaephobie est-elle une maladie réelle ?

4 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    Une phobie est une forme de trouble anxieux caractérisé par une peur extrême et irrationnelle d’une situation ou d’un objet. Les phobies sont l’un des types de troubles mentaux les plus courants. Selon l’Institut national de la santé mentale, 12,5 % des adultes américains souffriront d’une phobie à un moment ou à un autre de leur vie.

    L’anatidaephobie, décrite comme la peur qu’un canard vous observe, est une phobie qui a été discutée sur de nombreux sites web et blogs. Bien qu’elle soit souvent présentée comme une véritable phobie, l’anatidaephobie est en fait une phobie inventée à des fins humoristiques et non un diagnostic de phobie spécifique traditionnellement reconnu, comme l’arachnophobie (araignées) ou l’acrophobie (hauteurs).

    Apprenez des meilleurs mentors

    Qu’est-ce que l’anatidaephobie ?

    L’anatidaephobie trouve son origine dans la bande dessinée Far Side de Gary Larson, qui la définit comme suit : « La peur que quelque part, d’une manière ou d’une autre, un canard vous observe » Cette définition était accompagnée d’une illustration représentant un homme seul dans son bureau, tandis qu’un canard l’observe depuis l’autre côté de la rue.

    Cette vidéo a fait l’objet d’un examen médical par Rachel Goldman, PhD, FTOS.

    Le but de la phobie (ou, dans ce cas, de la « fauxbia ») était d’illustrer le fait que n’importe quel objet peut devenir une source de peur. Depuis que Larson l’a introduit pour la première fois, le concept d’anatidaephobie a fait son chemin dans la conscience populaire et est maintenant souvent présenté comme un véritable type de phobie.

    Le terme anatidaephobie provient du nom de la famille biologique des oiseaux aquatiques qui comprend les oies et les canards (« Anatidae ») et du mot grec pour la peur (« phóbos »).

    L’anatidaephobie n’est peut-être pas réelle ou officiellement reconnue, mais cela ne signifie pas que la peur des canards ou des oies n’est pas possible. La peur des oiseaux, ou ornithophobie, est une phobie spécifique bien réelle. En fait, la peur des canards et des oies serait caractérisée comme une forme d’ornithophobie. Les phobies spécifiques sont classées en cinq sous-types différents :

    • Animal
    • Environnement naturel
    • Sang ou blessure
    • Situationnel
    • Autre type

    L’ornithophobie est une phobie spécifique des animaux. Certaines personnes atteintes de cette phobie peuvent craindre toutes sortes d’oiseaux, tandis que d’autres ne craignent qu’un type spécifique d’oiseaux, comme les oiseaux aquatiques, les oiseaux de proie ou les oiseaux tropicaux.

    Comme d’autres phobies animales, cette peur découle souvent d’une rencontre négative avec l’objet de la peur, en l’occurrence les canards ou les oies. Le fait d’avoir été mordu, poursuivi ou attaqué par un canard ou un troupeau de canards au parc, par exemple, peut conduire à une peur ultérieure de ce type d’oiseau. Ou peut-être avez-vous été terrifié par Les oiseaux d’Alfred Hitchock lorsque vous étiez enfant. Souvent, nous n’avons aucun contrôle sur ce qui inspire nos peurs, mais nous avons la possibilité de changer la façon dont nous réagissons à ces peurs.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Symptômes des phobies spécifiques

    </h2

    Lorsque les personnes rencontrent la source de leur peur, elles ressentent une anxiété incontrôlable. Les symptômes les plus courants sont les suivants

    • Douleurs thoraciques
    • Frissons
    • Confusion
    • Étourdissements
    • Nausée
    • Rapidité de la respiration et du rythme cardiaque
    • Séismes
    • Maux d’estomac
    • Sueurs

    Les personnes peuvent également se donner beaucoup de mal pour éviter la source de leur peur, parfois au point d’interférer avec leur fonctionnement quotidien.

    Une personne peut éviter certains lieux ou même ne plus sortir de chez elle afin d’éviter toute rencontre avec l’objet redouté. Dans certains cas, une personne peut également avoir une crise de panique. Lors d’une crise de panique, les symptômes de la peur deviennent si graves que la personne peut se sentir désorientée, détachée ou même comme si elle était en train de mourir.

    Traitement des phobies

    Traitement des phobies

    Bien que l’anatidaephobie ne soit pas réelle, la peur des oiseaux, y compris des canards ou des oies, peut être grave et souvent débilitante. Heureusement, il existe des traitements efficaces pour aider les personnes à surmonter leur phobie et à gérer leurs symptômes. Voici un aperçu des options thérapeutiques.

    Thérapie par l’exposition

    La thérapie d’exposition, qui implique d’être exposé à un objet de peur, généralement de manière progressive et systématique, en toute sécurité et sous surveillance, jusqu’à ce que l’objet ne déclenche plus de réaction de peur. La thérapie d’exposition et la désensibilisation systématique sont considérées comme l’approche de référence pour le traitement des phobies spécifiques.

    L’exposition in vivo (dans le monde réel) est généralement considérée comme la meilleure approche, mais la recherche suggère également que la réalité virtuelle peut être utile.

    Dans le cas d’une phobie des oiseaux, un thérapeute peut introduire lentement des sons et des images d’oiseaux, en vous désensibilisant progressivement jusqu’à ce que vous soyez capable de rencontrer un véritable oiseau sans ressentir le même sentiment de peur débilitante.

    Thérapie cognitivo-comportementale

    La thérapie cognitivo-comportementale (TCC), qui implique l’identification des schémas de pensée problématiques qui contribuent aux réactions phobiques. Ensuite, l’individu travaille avec le thérapeute pour remplacer ces pensées inutiles par des modes de pensée plus réalistes. L’objectif est d’éliminer la réaction d’anxiété à partir du déclencheur de la peur.

    Médicaments

    Les médicaments peuvent également être utilisés en conjonction avec la psychothérapie pour aider à gérer les symptômes de l’anxiété. Il peut s’agir d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques tels que les benzodiazépines.

    Faire face aux phobies

    Si vous avez peur des canards ou d’un autre type de phobie spécifique, il existe également un certain nombre de stratégies d’adaptation que vous pouvez utiliser pour rendre votre anxiété plus gérable.

      • Pratiquer des exercices de respiration. Savoir se calmer lorsque l’on sent l’anxiété monter est un élément important de l’adaptation. Une respiration lente et profonde qui permet à votre corps de revenir à un état plus calme peut vous aider.
      • Visualisez une scène apaisante. Pensez à quelque chose qui vous aide à vous sentir serein, qu’il s’agisse de vous détendre sur une plage ensoleillée ou de vous lover devant la télévision.
      • Essayez de vous distraire. Faites une promenade, écoutez de la musique ou concentrez votre esprit sur quelque chose d’autre qui vous aidera à vous distraire de votre peur.
      • Continuez à pratiquer. Plus vous associez fréquemment vos stratégies de relaxation à vos peurs, plus vous serez en mesure de vous détendre lorsque vous serez confronté à la source de vos angoisses. Votre phobie ne disparaîtra peut-être pas complètement, mais elle sera au moins plus facile à vivre.
      • Challengez vos pensées.Lorsque vous vous retrouvez coincé dans des schémas de pensée qui contribuent à la peur, remettez activement en question ces pensées. Demandez-vous si ces croyances sont réalistes. Essayez de les remplacer par des pensées plus utiles, ou même de vous concentrer sur des mantras positifs pour vous aider à traverser les périodes d’anxiété.

    Si votre peur est si intense qu’elle perturbe votre vie quotidienne, si elle dure depuis plus de six mois et si elle vous cause une détresse importante, vous devriez envisager de demander un traitement.

    L’anatidaephobie n’est peut-être pas une phobie réelle ou reconnue, mais cela ne signifie pas que la peur des canards ou des oies n’est pas un problème potentiellement grave. Si vous présentez des symptômes de cette phobie ou d’un autre type de phobie spécifique, vous ne devez pas les ignorer. Consultez votre médecin pour obtenir des conseils sur la manière de gérer votre peur et pour explorer les possibilités de traitement qui s’offrent à vous.

    >

    Si vous ou un proche êtes aux prises avec une phobie, contactez la ligne d’assistance nationale de la Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA) au 1-800-662-4357 pour obtenir des informations sur les centres de soutien et de traitement dans votre région.

    La ligne d’assistance nationale de la Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA) est disponible en anglais seulement

    Pour plus de ressources en matière de santé mentale, consultez notre base de données nationale des services d’assistance téléphonique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?