AccueilBien-êtreÉmotionsComment Surpasser Ses Peurs Et Exprimer Plus Sereinement Ses Émotions ?

Comment Surpasser Ses Peurs Et Exprimer Plus Sereinement Ses Émotions ?

Écrit par MentorShow
Le 01 March 2023 | 7 minutes de lecture

Chapitres


Dès notre plus jeune âge, on nous a appris qu’il ne faut pas toujours exprimer ses émotions. Une fille ne se met pas en colère, un garçon ne pleure pas, c’est déplacé, c’est enfantin.

Tant de choses qui font qu’aujourd’hui, les émotions sont reléguées au second plan. Le souci de bien paraître prend le dessus et les émotions sont camouflées. Par crainte du conflit, par orgueil, par peur du rejet, par peur de s’ouvrir, on fait de ses émotions. Entre les émotions, les sentiments et les mots, se construit une solide roue des émotions.

Avoir des émotions trop fortes que l’on ne parvient pas à canaliser est signe d’une mauvaise gestion émotionnelle. Ensemble, étape par étape, nous apprendrons ici trois choses cruciales. D’abord les clés pour comprendre ses émotions, ensuite les compétences émotionnelles essentielles pour canaliser ses décharges émotionnelles, puis comment identifier les émotions des autres et les aider à les exprimer.

Pourquoi exprimer ses émotions ?

Pourquoi-exprimer-ses-emotions

« Les mots manquent aux émotions » disait Victor Hugo. À un moment ou à un autre, on se retrouve tous face à des émotions qui nous surpassent. Désarmé, on a beau essayer, mais on ne réussit pas à les traduire. C’est là toute la difficulté. Notre sérénité prend un coup.

Les émotions à valences négatives comme la colère, la honte, la crainte, la tristesse sont parfois difficiles à exprimer. C’est encore plus difficile, lorsqu’il faut les exprimer de façon constructive. Il en est de même pour les émotions positives comme la joie, l’amour, la gratitude et l’enthousiasme.

La tristesse, l’angoisse, la joie, la colère, la peur… sont des émotions négatives que nous ne devons pas garder enfouies en nous. Ces émotions, qui nous rongent de l’intérieur et qui nous font passer de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, nuisent à notre âme, à notre sérénité et à notre bien-être intérieur.

Verbaliser les émotions permet de passer d’un état réactionnel et émotif à un état beaucoup plus raisonné. Exprimer ses émotions, c’est rendre plus concrètes les expériences internes afin de mieux les réguler. Le simple fait d’enfouir ses ressentis peut gravement nuire à la santé mentale, physique et à la vie relationnelle.

Toutes les émotions, qu’elles soient positives ou négatives, contiennent plusieurs renseignements auxquels il faut prêter une grande attention. Apprendre à exprimer ses émotions, aide à aborder de façon consciente diverses situations.

Lorsque les émotions sont refoulées, inexprimées, il est impossible à la personne en face, de nous comprendre. Quand on n’exprime pas ses émotions, on souffre doublement.

Ce que l’on gagne à exprimer ses émotions

Exprimer ses émotions, c’est au premier abord se libérer, s’ouvrir et se faire comprendre. C’est aussi :

  • Informer sur son état intérieur, exprimer ses attentes face à une situation ;
  • Renforcer ses liens sociaux et décourager les agissements qui nuisent ;
  • Mieux réguler son état émotionnel ;
  • Considérer ses émotions comme un messager important et utile et non comme un ennemi contre qui lutter ;
  • Intégrer mieux des événements de notre vie.

Les conséquences de ne pas exprimer ses émotions

Les-conséquences-de-ne-pas -exprimer-ses-émotions

L’alexithymie, c’est-à-dire, l’incapacité à exprimer ses émotions de manière verbale, peut avoir des répercussions sévères sur notre vie. En réalité, beaucoup considèrent leurs émotions comme des signes de faiblesse qu’il faut impérativement réprimer.

Pourtant, les émotions sont essentielles. Les refouler est synonyme de dépression, d’anxiété, de frustration, et de faible estime de soi.

La dépression

Ne pas exprimer ses émotions peut donner naissance à une dépression extrême.

Dans son livre en rapport avec la thérapie cognitive, intitulé : « Être bien dans sa peau : traitement éprouvé cliniquement pour vaincre la dépression, l’anxiété et le trouble de l’humeur. » le psychiatre David Burns nous apprend que le trouble dépressif concerne environ 15 à 20 % de la population mondiale.

Une succession d’émotions non exprimées comme la tristesse, la perte du plaisir, la colère intérieure, l’angoisse, le dégoût, la rage et la culpabilité font sombrer l’humeur de façon profonde. Elles causent un ralentissement majeur sur notre vie et sur notre entourage, c’est là que naît la dépression.

Cette maladie complexe affecte la santé émotionnelle et mentale, ainsi que tous les autres aspects de la vie (social, physique et professionnel).

À force d’enfouir ses émotions (surtout les émotions négatives), à force de les refouler, on est constamment déprimé. La dépression issue du refus d’exprimer ses émotions est épuisante et modifie totalement la vie. Elle peut parfois se révéler mortelle.

L’anxiété

L’anxiété est un trouble émotionnel qui se traduit par un sentiment d’insécurité. Face au refus d’exprimer ses émotions, on est envahi par un sentiment de malaise, de terreur, de tension et d’impuissance. C’est d’autant plus pénible lorsqu’on n’arrive plus à être performant au travail ou dans son quotidien.

L’anxiété fait souffrir, tord et noue de l’intérieur. Elle a une telle emprise sur nous, que l’on ne contrôle plus rien. La nervosité, les soucis, l’inquiétude constante sont les fruits de l’anxiété et surviennent lorsqu’on décide de ne pas exprimer ses émotions.

La frustration

De façon simple, on peut décrire la frustration comme un état d’insatisfaction provoqué par le sentiment profond de n’avoir pu réaliser un désir et exprimer une émotion. C’est la réponse émotionnelle qui s’oppose à un ressenti.

Quand on n’exprime pas ses émotions, on est confronté à un conflit intérieur, une colère intérieure qui entraîne une frustration constante liée à un manque de confiance en soi. Face à la résistance d’exprimer ce que l’on ressent, les conséquences qui en découlent empêchent de mener des réflexions claires et d’avoir une vie apaisée.

La faible estime de soi

Quand on est confronté au silence, au refus d’expression émotionnelle, on développe une faible estime de soi. Ceci se traduit par un mal-être, par des difficultés relationnelles, un facteur de risque pour développer des troubles psychologiques.

Réguler chaque fois ses émotions, ne pas les laisser sortir, les taire, développe un sentiment de faiblesse, d’insécurité, d’incertitude, de peur. La faible estime de soi entraîne la frustration, qui à son tour laisse place à l’anxiété.

Toutes les émotions, surtout celles négatives, qu’on emprisonne, à qui on ne donne pas la chance de s’envoler, nous empoisonnent la vie.

La sérénité, le bonheur, la tranquillité d’esprit, et toutes les émotions positives seront toujours très loin de nous tant qu’on ne trouve pas la force d’exprimer nos émotions.

Si exprimer ses émotions permet d’éviter que l’on s’autodétruise, alors il vaut mieux ne pas hésiter. Car, avoir des émotions, c’est humain.

Comment exprimer ses émotions ?

Souvent, lorsque tout va bien, nous n’avons aucun mal à partager nos ressentis. Mais, lorsqu’il s’agit d’un moment délicat, où le calme n’y est plus, s’ouvrir pose problème. Pourtant, le simple fait de parler à un confident soulage et allège la sensation. Plusieurs options s’offrent à nous pour exprimer nos émotions.

Exprimer ses émotions à l’oral

Dans notre esprit, généralement, pullulent des milliers de pensées et de sentiments que l’on souhaiterait vraiment exprimer. Le problème, c’est que l’on se retrouve désarmé, la peur de se faire critiquer prend le dessus. On se retrouve même à pleurer à chaudes larmes. On ouvre la bouche et rien ne sort.

C’est ainsi que nait le blocage. Mais, au lieu de l’accepter, il faut plutôt affronter cet obstacle et prendre la victoire. Inspirer profondément, prendre quelques minutes de pause intérieure, reformuler ses mots dans sa tête.

Ensuite, expirer et puiser en soi le courage de parler. Dites-vous : « Il le faut. Je dois le faire sinon je ne me sentirai pas bien. Je ne veux pas traîner avec la culpabilité d’avoir gardé le silence ».

Vous êtes aux commandes. Que vous soyez seul, face à un ou à plusieurs interlocuteurs, libérez-vous. Trouvez en vous les mots qu’il faut et exprimez-vous. Parlez sans vous retenir.

Même si vous ne pouvez pas le faire sous le coup, trouvez le bon moment et parlez sans angoisse ni stress. Ça ne va peut-être pas très bien se passer, mais, au moins, vous serez libérés et vous vous sentirez mieux.

Exprimer ses émotions par écrit

Lorsque face à votre interlocuteur, vous vous retrouvez incapable de piper mot sur vos émotions, alors laissez place aux écrits.

Pour identifier et exprimer ses émotions, l’écriture est un excellent moyen pour leur donner un sens et surtout mieux les comprendre soi-même. Le fait d’écrire vos émotions vous permet de retranscrire les situations stressantes d’une manière efficace et simple.

Exprimer ses émotions par écrit permet de se libérer des conséquences néfastes que l’inexpression engendre. Dites tout ce que vous avez sur le cœur et faites vous comprendre avec vos propres mots.

L’écriture clarifie l’esprit et facilite le processus de résolution des problèmes. Si vous avez peur de vous retrouver face à votre interlocuteur, prenez une feuille et un stylo puis écrivez tout ce que vous souhaitez qu’il comprenne. Respirez un grand coup, asseyez-vous, exprimez-vous et libérez-vous.

Comment exprimer ses émotions au bureau ?

L’instauration des tests de Quotient Émotionnel (QE) lors des recrutements, montre que les émotions sont de plus en plus valorisées dans le milieu professionnel.

Comprenez donc que face à une situation dans laquelle le besoin se fait sentir, vous pouvez éclater en sanglots, hurler de joie ou simplement exploser de colère. Vous pouvez faire tout ceci avec respect et sans mettre vos collègues mal à l’aise ou dans des situations inconfortables.

Tant qu’elles sont maîtrisées, les émotions sont considérées comme de véritables atouts au travail. Inspirez et expirez. Prenez le temps d’exprimer vos émotions avec calme. Exprimez-vous sans acculer personne, dites ce que vous ressentez.

Si c’est une situation qui vous met dans des états insupportables, dites de façon claire et précise ce dont vous avez besoin pour que la situation soit résolue.

Exprimer ses émotions au bureau est très profitable en ce sens que cela vous permet d’améliorer vos performances. Lorsque vous êtes dans les bonnes conditions, vous atteignez facilement vos objectifs.

Comment aider une personne à exprimer ses émotions ?

Aider-une-personne-à-exprimer-ses émotions

Souffrir de ne pas pouvoir extérioriser ce que l’on ressent, ne pas pouvoir partager une peine, être incapable d’y poser des mots : voilà autant de problèmes auxquels beaucoup de personnes sont confrontées.

Lorsqu’on voit qu’un proche a du mal à exprimer ses émotions, nous avons deux options : le laisser s’autodétruire ou l’aider à exprimer ses émotions. La dernière option est bien évidemment la meilleure.

Selon The Future of Jobs Report 2018 (le forum économique mondial), l’intelligence émotionnelle est l’une des dix compétences les plus importantes de notre ère.

Lorsqu’on veut pouvoir aider l’autre à exprimer ses émotions, cette compétence devient indéniablement l’une des qualités essentielles à développer.

Le processus avec l’intelligence émotionnelle prend par l’empathie. En réalité, le premier réflexe que nous avons envers quelqu’un à qui l’on souhaite apporter son aide est la compassion.

Comprendre et accepter les émotions des autres les aidera à mieux s’ouvrir et à mieux s’exprimer sur leurs émotions.

Pour aider à exprimer ses émotions, trois grandes étapes sont importantes dans le processus. Il s’agit d’identifier les émotions de l’autre, comprendre ses émotions et enfin les utiliser pour améliorer ses relations avec elle.

Les signes à Observer

Le psychologue P. Ekman a démontré qu’en une fraction de seconde, une personne peut exprimer des micro-expressions spontanées et brèves.

Lorsqu’on souhaite encourager une personne à exprimer ses émotions, comprendre ses micro-expressions est important, car elles sont précieuses. Elles manifestent la difficulté de la personne à accepter et à exprimer son ressenti.

Pour identifier les émotions des autres, plusieurs signaux d’alarme nous interpellent lorsqu’on fait un peu attention. La vitrine de l’émotion, c’est le visage. C’est donc le premier signe qui montre que telle personne a ou non des soucis.

Observez avec attention son visage pour discerner l’émotion qu’il ou elle veut impérativement enfouir.

L’expression faciale, la gestuelle, la démarche, les habitudes, le langage, le ton, sont également des signes d’alerte qui montrent que quelque chose ne va pas. Il faut remarquer tous ces détails pour identifier les émotions de l’autre et l’aider à les exprimer sans crainte.

Mais avant :

  • Mettez-vous dans des conditions qu’il faut et qui seront favorables à aider l’autre à exprimer ses émotions.
  • Videz-vous la tête de tout ce qui est jugements, critiques ou préjugés.
  • Concentrez-vous sur votre respiration, apaisez-vous.
  • Regardez la personne dans les yeux et essayez de lui montrer que vous êtes là uniquement pour l’aider. Simplifiez la communication. Incitez-la à partager ses émotions avec vous.
  • Laissez la personne lire l’empathie qui émane de vous.
  • Soyez disponible, à l’écoute et montrez du respect.
  • Lorsque la personne a du mal à parler, n’insistez pas. Ne faites pas trop intrusion. Rassurez-la, mettez-la en confiance et apaisez-la.
  • Dites-lui ce que vous ressentez face à son silence expressif.
  • Lorsque la personne se décide à parler, écoutez-la et encouragez-la à continuer tout en la rassurant. Montrez-lui que vous comprenez son état émotionnel.

Conclusion

Qu’elles soient négatives ou positives, les émotions font partie intégrante de la vie. Ne pas exprimer ses émotions, c’est se refuser la chance de donner du sens à ce qui se passe à l’intérieur de soi.

Les émotions non exprimées, sont cloîtrées en nous. Elles s’entrechoquent et se déchaînent sous la forme de « Tempêtes émotionnelles », qui nous brisent à petit feu. Ne mettez pas en péril votre sérénité. Donnez-vous de la valeur, de l’importance et comprenez que vous avez le droit d’avoir des émotions.

Nos suggestions

Boris Cyrulnik
La résilience : surmonter ses traumatismes et se reconstruire
Christophe André
Apprenez enfin à gérer vos émotions
Christophe André
enseigne la méditation pour retrouver la paix intérieure
Éric Hubler,
Développer votre leadership, devenez la meilleure version de vous-même.
Fabrice Midal
"Foutez-vous la paix" une autre approche de la méditation
Frédéric Lenoir
Se connaitre soi-même pour donner du sens à sa vie
Isabelle Filliozat
Devenez le parent que vous rêvez d'être
Jonathan Lehmann
Les antisèches du bonheur : les clés pour être plus heureux sans changer de vie.
Lise Bourbeau
Comment guérir de vos blessures pour enfin être vous-même et devenir maître de votre vie.
Major Mouvement
Soulager vos douleurs, avoir plus d'énergie et un corps en bonne santé
Maxime Rovere
La méthode philosophique pour développer votre esprit critique.
Apprenez des meilleurs
Boris Cyrulnik
La résilience : surmonter ses traumatismes et se reconstruire
Christophe André
Apprenez enfin à gérer vos émotions
Christophe André
enseigne la méditation pour retrouver la paix intérieure
Éric Hubler,
Développer votre leadership, devenez la meilleure version de vous-même.
Fabrice Midal
"Foutez-vous la paix" une autre approche de la méditation
Frédéric Lenoir
Se connaitre soi-même pour donner du sens à sa vie
Isabelle Filliozat
Devenez le parent que vous rêvez d'être
Jonathan Lehmann
Les antisèches du bonheur : les clés pour être plus heureux sans changer de vie.
Lise Bourbeau
Comment guérir de vos blessures pour enfin être vous-même et devenir maître de votre vie.
Major Mouvement
Soulager vos douleurs, avoir plus d'énergie et un corps en bonne santé
Maxime Rovere
La méthode philosophique pour développer votre esprit critique.

Ces articles pourraient vous intéresser