Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo

00
heures
00
minutes
00
secondes

15 causes possibles de brouillard cérébral

7 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    Nous avons tous probablement déjà été confrontés à un « brouillard cérébral », terme utilisé pour décrire la sensation de léthargie et d’obscurité que vous ressentez lorsque vous n’arrivez pas à vous concentrer, que vous vous sentez épuisé sans pouvoir dormir, que vous oubliez des choses ou que vous commencez à commettre de simples erreurs. Mais le brouillard cérébral existe sur tout un spectre. Pour certains, il s’agit d’un aspect frustrant, voire débilitant, de la vie de tous les jours.

    Le brouillard cérébral peut être dû au stress, à un sommeil insuffisant et au surmenage, mais si le vôtre est persistant, s’il vous gêne dans votre vie quotidienne ou s’il a des effets négatifs sur votre santé mentale, vous devriez en parler à un professionnel de la santé. Il peut y avoir une cause sous-jacente.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Maladie de Lyme

    La maladie de Lyme, transmise par la morsure d’une tique infectée, commence souvent par une éruption cutanée classique en forme d’œil de bœuf et peut ensuite évoluer vers de multiples symptômes, y compris un brouillard cérébral.

    Le flou mental peut apparaître à tout moment après l’infection et se traduit généralement par des difficultés à suivre les conversations, à retenir les informations ou à trouver le mot juste.

    Si vous souffrez de brouillard cérébral et que vous savez que vous avez été piqué par une tique, consultez immédiatement un médecin. Si vous n’avez pas vu de tique mais que vous voyez l’éruption cutanée en forme d’œil de bœuf, c’est la même chose. La plupart des personnes traitées rapidement (généralement avec des antibiotiques) se rétablissent.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Lupus

    Le lupus est une maladie auto-immune chronique dans laquelle le système immunitaire prend les cellules saines de l’organisme pour des envahisseurs et les attaque, ce qui provoque une inflammation et des douleurs. Le lupus érythémateux systémique (LES), la forme la plus courante de la maladie, touche 200 000 adultes aux États-Unis, selon le CDC. Sa cause est inconnue.

    La communauté du lupus fait parfois référence au brouillard cérébral en tant que « brouillard du lupus » Il se manifeste par des trous de mémoire, des difficultés de concentration et de la confusion. Le National Resource Center on Lupus note que vous pouvez avoir des difficultés à accomplir des tâches familières, à vous souvenir de noms, à respecter un emploi du temps et à assimiler des pensées.

    Chez certaines personnes, les symptômes sont suffisamment graves pour interférer de manière significative avec la vie quotidienne. Le brouillard cérébral lié au lupus est généralement intermittent. Parlez à votre médecin des traitements contre le lupus qui peuvent traiter vos symptômes et des moyens de contourner vos problèmes de mémoire.

    Le National Resource Center on Lupus suggère également de lire des livres, de faire des puzzles et d’utiliser des planificateurs ou des calendriers à code couleur.

    Sclérose en plaques

    La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire chronique dont les lésions du système nerveux central peuvent affecter la fonction motrice, les émotions, la cognition ou la clarté de la pensée. Les personnes atteintes de SEP appellent parfois leur brouillard cérébral « cog fog » (abréviation de « cognitive fog »).

    Le brouillard cérébral lié à la SEP « affecte généralement la vitesse à laquelle les gens traitent l’information et leur capacité à se souvenir des choses », explique Kathleen Costello, infirmière praticienne certifiée et associée de recherche au Centre Johns Hopkins de la SEP à Baltimore. « Si vous me dites de vous appeler demain à 17 heures, je n’y pense plus

    La National Multiple Sclerosis Society note que le brouillard cérébral peut vous amener à lutter pour trouver les mots justes, à avoir des difficultés à vous souvenir de la manière d’effectuer un travail ou une tâche et à prendre des décisions.

    Une revue publiée en mars 2015 dans le Multiple Sclerosis Journal a également observé un chevauchement entre la sclérose en plaques et les troubles du sommeil. L’absence de sommeil ou un sommeil agité peut exaspérer le brouillard cérébral.

    Le brouillard cérébral peut s’aggraver pendant les poussées de sclérose en plaques et peut être exacerbé par la chaleur lors d’une journée chaude, dans une pièce chaude ou lorsque vous avez de la fièvre, a déclaré Costello.

    « Chaque situation doit être examinée individuellement », a ajouté M. Costello. Consultez votre médecin pour savoir si un médicament peut vous aider et pour vous assurer que rien d’autre (comme une dépression ou des médicaments pour d’autres symptômes) n’est à l’origine de votre brouillard cérébral. Discutez ensuite des stratégies de contournement. Par exemple, si votre cerveau s’embrouille en fin de journée, envisagez d’effectuer des tâches mentales stimulantes plus tôt après votre réveil.

    Syndrome de fatigue chronique (SFC)

    Il n’est pas surprenant qu’une maladie dont la fatigue est le principal symptôme entraîne également un brouillard cérébral. Une étude publiée en 2013 dans Frontiers in Physiology définit le syndrome de fatigue chronique (SFC) comme une fatigue physique et cognitive qui dure plus de six mois. Également connu sous le nom d’encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique (EM/SFC), il ne s’améliore pas avec le repos et ne se déclenche pas après une journée riche en énergie. Les personnes atteintes du SFC décrivent des pensées léthargiques ou floues, des difficultés à se concentrer et des oublis.

    La cause de la maladie est encore inconnue ; une étude publiée en 2014 dans le Journal of Nuclear Medicine a examiné la neuroinflammation « généralisée » chez les personnes atteintes du SFC et a déterminé que cela pourrait être essentiel pour développer des critères de diagnostic et un traitement.

    Les personnes atteintes du SFC sont souvent confrontées à la stigmatisation et à l’incrédulité. Votre brouillard cérébral peut vous empêcher de travailler ou de passer du temps avec vos amis. Ce brouillard, ainsi que les symptômes frustrants, peuvent également causer de l’anxiété et de la dépression.

    Maladie cœliaque

    La maladie cœliaque est un bon exemple d’une affection qui commence dans l’intestin mais qui peut entraîner des symptômes partout.

    Selon l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales (NIDDK), lorsque les personnes atteintes de la maladie cœliaque consomment du gluten, une protéine présente dans le blé et d’autres céréales, le système immunitaire attaque l’intestin grêle, ce qui provoque toute une série de symptômes liés à l’intestin, comme des douleurs abdominales ou des ballonnements, de la diarrhée et de la constipation. Mais d’autres symptômes, comme la fatigue, les douleurs articulaires ou les plaies buccales, peuvent également apparaître, et certains peuvent même affecter le cerveau.

    Les personnes souffrant de brouillard cérébral lié à la maladie cœliaque déclarent se sentir désorientées, incapables de se concentrer ou de prêter attention, et avoir des oublis. Une étude publiée en juillet 2014 dans Alimentary Pharmacology and Therapeutics a révélé que les personnes atteintes de la maladie cœliaque qui suivaient un régime strict sans gluten voyaient leurs performances cognitives s’améliorer.

    Migraines

    Les migraines sont très invalidantes, avec des symptômes allant d’une douleur intense à la tête à des nausées, des vomissements et de la fatigue. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela peut créer une sensation de brouillard dans le cerveau.

    L’American Migraine Foundation indique que vous pouvez ressentir un brouillard cérébral jusqu’à 48 heures avant et 24 heures après une migraine. Dans les heures ou les jours qui suivent la migraine, ce brouillard cérébral peut faire partie de ce que certains patients migraineux appellent une « gueule de bois migraineuse », également connue sous le nom de « postdrome » Comme vous pouvez le deviner, le cerveau n’est pas toujours très clair après une migraine.

    Une étude publiée en juillet 2016 dans Neurology a évalué les symptômes du postdrome et a constaté que les patients déclaraient « se sentir fatigués / lassés, avoir des difficultés à se concentrer et une raideur de la nuque. »

    Thyroïde sous-active

    L’hormone thyroïdienne contrôle l’énergie de votre corps. Lorsqu’elle est déréglée, vous le sentez partout. Selon le NIDDK, une thyroïde sous-active (hypothyroïdie) peut entraîner une prise de poids, une léthargie et une dépression.

    Le brouillard cérébral lié à la thyroïde se traduit par des troubles de la concentration, des problèmes de mémoire, des oublis et de la confusion. Cependant, le NIDDK note que l’hypothyroïdie peut évoluer lentement, de sorte que vous pouvez ne pas la remarquer au début et peut-être confondre le brouillard cérébral avec un simple jour nuageux dans votre tête.

    Dans une enquête publiée en mars 2022 dans Endocrine Practice, les patients atteints d’hypothyroïdie qui avaient déclaré ressentir un brouillard cérébral l’associaient principalement à la fatigue et à l’oubli. Le brouillard cérébral peut perturber la vie quotidienne. Dans une revue publiée en mai 2022 dans Thyroid, les chercheurs ont noté que le brouillard cérébral laissait les personnes atteintes d’hypothyroïdie dans un état de « détresse et de diminution de la qualité de vie »

    Ménopause

    Lorsque le cycle menstruel d’une personne s’arrête définitivement, elle entre en ménopause. Cela se produit généralement entre 40 et 50 ans. Le brouillard cérébral est un symptôme moins connu de la ménopause.

    Une revue publiée en juillet 2016 dans Menopause a noté que les femmes en période de ménopause déclaraient se sentir oublieuses et avoir des difficultés à se concentrer. Auparavant, une étude de 2013, également publiée dans Menopause, avait révélé que les femmes qui commençaient à entrer dans la ménopause rencontraient davantage de problèmes cognitifs – notamment l’apprentissage verbal et la mémoire, la fonction motrice et l’attention – que les femmes qui étaient à un stade plus avancé de la ménopause. Il semble donc qu’au début de la ménopause, vous puissiez ressentir davantage de brouillard cérébral.

    Grossesse

    Vous avez probablement entendu l’expression « cerveau de grossesse » pour désigner le brouillard cérébral dont souffrent les femmes enceintes.

    La compréhension des effets de la grossesse sur les capacités cognitives nécessite des recherches plus approfondies. Cependant, dans une étude publiée en mai 2014 dans le Journal of Clinical and Experimental Neuropsychology, les personnes enceintes et en post-partum ont plus souvent signalé des difficultés de mémoire.

    Bien entendu, la grossesse peut également affecter la qualité de votre sommeil. L’inconfort général, l’envie de faire pipi, les douleurs dorsales, les brûlures d’estomac, les crampes dans les jambes et l’anxiété peuvent tous faire partie de votre grossesse et rendre difficile l’obtention d’un sommeil réparateur, ce qui peut, à son tour, causer de la fatigue et un brouillard cérébral. Discutez avec votre prestataire de soins de santé des moyens de mieux dormir pendant votre grossesse.

    Syndrome prémenstruel (SPM)

    Le syndrome prémenstruel, mieux connu sous le nom de SPM, s’accompagne d’une multitude de symptômes : douleurs abdominales et dorsales, maux de tête, nausées et anxiété, pour n’en citer que quelques-uns. Le trouble dysphorique prémenstruel (TDPM) est une forme grave du syndrome prémenstruel. Les symptômes du syndrome prémenstruel et du trouble dysphorique prémenstruel peuvent aller de l’inconfort à la débilité pure et simple. Le brouillard cérébral peut également être un symptôme frustrant. Certains appellent cela le « cerveau des règles »

    Les hormones comme l’œstrogène et la progestérone, qui fluctuent tout au long du cycle menstruel, semblent influencer les fonctions cognitives, selon une revue publiée en avril 2020 dans Brain Sciences. La revue a également noté que des personnes ont décrit avoir des difficultés à se concentrer à la fin de la phase lutéale (après l’ovulation et avant le début de leurs règles).

    Dépression et anxiété

    Selon l’Institut national de la santé mentale (NIMH), la dépression peut être associée à un sentiment de tristesse ou à une perte d’intérêt pour vos activités préférées, mais elle peut également affecter la façon dont vous vous sentez et dont vous pensez. Vous pouvez en fait constater que votre pensée et votre élocution ralentissent, ou que vous avez du mal à vous concentrer, à prendre des décisions et à vous souvenir des choses, comme l’indique une revue publiée en septembre 2015 dans Annals of General Psychology.

    Les troubles anxieux peuvent également provoquer un brouillard cérébral, selon une revue publiée en mars 2016 dans Psychological Bulletin. Malheureusement, les séquelles de la dépression et du brouillard cérébral lié à l’anxiété peuvent entraîner une dégradation de l’image de soi et rendre difficile le fait de demander de l’aide. Mais vous avez des options.

    De nombreux médicaments et formes de thérapie efficaces pour traiter la dépression et l’anxiété peuvent également aider à traiter les symptômes cognitifs.

    Troubles du sommeil

    La plupart d’entre nous savent que nos processus mentaux ralentissent après une nuit agitée. Cela arrive !

    Mais les personnes souffrant de troubles du sommeil diagnostiqués peuvent présenter un brouillard cérébral plus grave et plus fréquent. Vous devriez consulter votre médecin pour savoir si vous souffrez d’un trouble du sommeil isolé ou si une cause sous-jacente vous empêche de vous endormir ou de rester endormi.

    Selon les CDC, les troubles du sommeil les plus courants sont l’insomnie (incapacité à dormir), la narcolepsie (somnolence diurne excessive), le syndrome des jambes sans repos (sensation de « reptation » qui provoque des douleurs dans les jambes, en particulier la nuit) et l’apnée du sommeil (respiration haletante, ronflement, arrêt et reprise de la respiration pendant le sommeil).

    Comme vous pouvez vous en douter, le manque de sommeil peut entraîner un grave brouillard cérébral. Selon une étude publiée en mai 2019 dans Accident Analysis & Prevention, le fait de se sentir fatigué tout au long de la journée peut vous empêcher d’être attentif ou de prendre des décisions. Vous pouvez souvent vous sentir confus ou avoir des difficultés à accomplir des tâches. Une étude publiée en décembre 2016 dans le Journal of Sleep Researcha également révélé que le manque de sommeil peut conduire à la création de faux souvenirs.

    Syndrome de Sjögren

    Selon l’Institut national de l’arthrite et des maladies musculo-squelettiques et cutanées (NIAMS), les symptômes classiques du syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune inflammatoire chronique, sont la sécheresse des yeux et la sécheresse de la bouche. Le brouillard cérébral peut également faire partie de l’équation. Là encore, le brouillard implique généralement des trous de mémoire et un manque de concentration.

    Une revue systématique publiée en avril 2019 dans Brain Sciences a révélé que dans certains cas, les troubles cognitifs étaient la « première manifestation clinique » de la maladie de Sjögren, apparaissant avant qu’un diagnostic officiel ne soit posé. Les chercheurs ont conclu que d’autres études sont nécessaires pour comprendre la relation entre la maladie de Sjögren et le dysfonctionnement cognitif, notant que le brouillard cérébral peut être le résultat d’un autre symptôme de la maladie de Sjögren : la fatigue.

    Fibromyalgie

    La fibromyalgie touche environ 2 % de la population adulte américaine et est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, selon le CDC. Il s’agit d’une maladie chronique qui provoque une sensibilité généralisée et des douleurs musculo-squelettiques, ainsi que de la fatigue, des problèmes de mémoire, etc. Il n’existe pas de test spécifique pour cette maladie, et il faut donc du temps pour qu’elle soit correctement diagnostiquée.

    Selon une étude publiée en juillet 2015 dans Rheumatology International, les personnes atteintes de fibromyalgie font état d’un brouillard cérébral, parfois appelé « fibro fog », qui comprend des oublis, des difficultés de concentration et, vous l’aurez deviné, un brouillard cérébral. Frontiers in Psychology a observé comment la fibromyalgie pouvait entraîner des troubles cognitifs. Les douleurs de la fibromyalgie rendent également le sommeil difficile et s’accompagnent d’une fatigue accrue, deux éléments qui peuvent exaspérer le brouillard cérébral.

    Cirrhose

    Selon le CDC, la cirrhose du foie est un type de maladie chronique du foie le plus souvent causée par une consommation excessive d’alcool ou par l’hépatite C. Les personnes atteintes d’une cirrhose peuvent développer des troubles de l’humeur, de la mémoire et de la concentration. Les personnes atteintes de cirrhose peuvent développer une maladie appelée encéphalopathie hépatique (HE), un trouble du système nerveux qui peut avoir des effets cognitifs.

    « L’HE survient lorsque le corps accumule de l’ammoniac parce que le foie ne le métabolise pas correctement », explique Tamar H. Taddei, membre du comité consultatif médical national de l’American Liver Foundation et professeur agrégé à la faculté de médecine de Yale. « Il peut atteindre le cerveau et provoquer ce que l’on pourrait appeler un brouillard cérébral Le brouillard cérébral est une affection très grave, ajoute le Dr Taddei. Elle peut provoquer des symptômes mineurs comme l’irritabilité, mais dans les cas graves, elle peut aussi conduire au coma.

    Si vous avez une cirrhose, parlez-en à un professionnel de la santé pour trouver un plan de traitement. Le NIDDK recommande également d’arrêter de boire de l’alcool.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?