Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Vaincre la peur des livres ou la bibliophobie

2 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    La bibliophobie est une phobie inhabituelle des livres. Elle peut être définie de manière générale comme la peur des livres, mais elle se réfère également à la peur de lire ou de lire à haute voix ou en public. De nombreuses personnes ne présentent qu’un sous-ensemble de cette phobie, craignant les manuels scolaires, les romans historiques ou les histoires pour enfants, plutôt qu’une peur de tous les livres.

    La mythophobie, ou peur des légendes, peut être considérée comme un sous-type de bibliophobie si la peur concerne les légendes écrites. La métrophobie, ou peur de la poésie, est un autre sous-type de bibliophobie.

    Apprenez des meilleurs mentors

    La phobie des livres

    Si vous souffrez de bibliophobie, vous pouvez éprouver des difficultés lorsque vous êtes forcé ou encouragé à lire. Vous pouvez craindre les histoires elles-mêmes. Ou encore, le simple fait de lire, de tenir un livre ou de se trouver dans une bibliothèque peut provoquer un comportement anxieux associé à votre phobie.

    Si vous avez des difficultés d’apprentissage ou de lecture, il est normal que vous soyez nerveux, en particulier lorsque vous lisez à haute voix. Il est important de déterminer et de traiter la cause profonde de la phobie, qui peut être liée plus spécifiquement à l’anxiété sociale. Il se peut que vous ayez été ostracisé dans votre enfance parce que vous ne lisiez pas suffisamment ou que l’on vous ait forcé à lire avant que vous ne maîtrisiez la lecture, de sorte que la peur est associée à un manque de contrôle sur le matériel de lecture, ce qui a créé votre aversion et entraîné une anxiété à l’égard des livres.

    Si vous souffrez de bibliophobie, vous pouvez trembler, transpirer ou pleurer lorsque vous devez lire. Vous pouvez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter de lire à haute voix, en vous asseyant au fond de la salle de classe, voire en séchant complètement les cours. Vous pouvez essayer de convaincre d’autres personnes de vous lire des informations importantes au lieu de les lire vous-même. Vous pouvez également contrôler fortement votre interaction avec les livres ou les environnements de lecture tels que les bibliothèques, les musées et autres lieux où la lecture est un aspect important de l’expérience.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Traiter la bibliophobie

    Rappelez-vous que le traitement n’est pas une cure, et que votre meilleur plan d’action est de continuer à vous exposer à des livres pour réduire votre anxiété due à votre peur. Cette exposition continue vous aidera à surmonter votre phobie à long terme.

    <Augmenter votre exposition à la chose qui vous fait peur peut sembler effrayant, mais l’efficacité de la thérapie d’exposition est étayée par la recherche. Ce n’est pas pour rien que l’expression « affrontez vos peurs » est si répandue.

    La bibliophobie dans la culture populaire

    Bien que cette phobie soit plutôt inhabituelle, elle constitue une excellente toile de fond pour certains événements d’Halloween, comme les Halloween Horror Nights d’Universal Orlando. Dans le scénario d’Universal, par exemple, une chanteuse de théâtre développe à la fois une bibliophobie et une métrophobie, ce qui rend son travail difficile, voire impossible.

    Le traitement, à la manière d’un film d’horreur, consiste à forcer la femme à faire face à des images horribles contenues dans une série de contes de fées tordus. Il peut s’agir d’une manière comique de montrer aux personnes qui ont peur des histoires effrayantes, mais la peur doit être prise au sérieux en raison des conséquences de cette peur particulière.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?