Pour de nombreuses personnes, le stress peut avoir un impact direct sur leur poids. La perte ou la prise de poids peut varier d’une personne à l’autre, voire d’une situation à l’autre.

Dans certains cas, le stress peut conduire à sauter des repas et à faire de mauvais choix alimentaires. Pour d’autres, le stress peut entraîner une perte totale de l’envie de manger. Souvent, ce changement n’est que temporaire. Lisez la suite pour savoir comment le stress peut perturber le fonctionnement interne de votre organisme, comment gérer la perte de poids liée au stress et quand consulter un médecin à propos de vos symptômes.

Signes que votre perte de poids est liée au stress : 

Le stress peut causer bien plus qu’une perte de poids inattendue. Parmi les autres symptômes du stress, citons

  • maux de tête
  • indigestion
  • maux et douleurs
  • muscles tendus
  • changements d’humeur
  • fatigue
  • difficultés à s’endormir ou à rester endormi
  • difficultés de mémoire à court terme
  • difficultés de mémoire à long terme
  • fatigueà court terme
  • augmentation du rythme cardiaque
  • diminution de la libido
Pourquoi la perte de poids se produit ?

Lorsque vous êtes stressé, il se peut que vous adoptiez des comportements différents de ceux que vous aviez auparavant, vous pouvez adopter des comportements différents de ceux que vous avez l’habitude d’adopter, comme travailler pendant le déjeuner ou veiller tard pour respecter une échéance importante. Ces perturbations peuvent aggraver la réaction interne de votre corps au stress.

La réaction de lutte ou de fuite de votre corps peut accélérer votre métabolisme

Lorsque vous êtes stressé, votre corps se met en mode “lutte ou fuite”. Également connu sous le nom de “réponse au stress aigu”, ce mécanisme physiologique indique à votre corps qu’il doit répondre à une menace perçue.

Votre corps se prépare en libérant des hormones telles que l’adrénaline et le cortisol. L’adrénaline prépare votre corps à une activité vigoureuse, mais elle peut aussi réduire votre envie de manger.

Le cortisol, quant à lui, signale à votre corps qu’il doit temporairement supprimer les fonctions qui ne sont pas essentielles en cas de crise. Il s’agit notamment des réactions des systèmes digestif, immunitaire et reproducteur.

L’hyperstimulation peut entraîner des troubles gastro-intestinaux

Votre organisme ralentit la digestion pendant la réaction de “lutte ou de fuite” afin de pouvoir se concentrer sur la manière de répondre à l’agent stressant.

Cela peut entraîner des troubles gastro-intestinaux, tels que :

  • douleurs d’estomac
  • brûlures d’estomac
  • diarrhée
  • constipation

Le stress chronique peut amplifier ces symptômes et entraîner d’autres affections sous-jacentes, telles que le syndrome du côlon irritable.

Ces modifications de votre système digestif peuvent vous amener à manger moins, et donc à perdre du poids.

Vous pouvez ne pas ressentir l’envie de manger

Le pouvoir dévorant du stress peut vous empêcher de penser à autre chose. Cela peut affecter vos habitudes alimentaires. Vous pouvez ne pas avoir faim ou oublier complètement de manger lorsque vous êtes stressé, ce qui entraîne une perte de poids.

L’hyperstimulation peut affecter la capacité de votre corps à traiter et à absorber les nutriments

Lorsque vous êtes stressé, votre corps traite les aliments différemment. Le stress affecte le nerf vague, qui influe sur la façon dont l’organisme digère, absorbe et métabolise les aliments. Cette perturbation peut entraîner une inflammation indésirable.

Le mouvement nerveux brûle des calories

Certaines personnes utilisent l’activité physique pour surmonter le stress. Bien qu’une poussée d’endorphine provoquée par l’exercice puisse réduire votre stress, le fait de pratiquer une activité physique plus importante que la normale pourrait entraîner une perte de poids inattendue.

Le stress déclenche parfois des mouvements inconscients, comme le fait de taper du pied ou de claquer des doigts. Ces tics peuvent aider votre corps à traiter vos émotions, mais ils brûlent aussi des calories.

La perturbation du sommeil affecte la production de cortisol

Le stress peut rendre difficile l’endormissement et le maintien du sommeil. Il peut également affecter la qualité du sommeil que vous obtenez, vous amenant à vous sentir léthargique et fatigué. Ces perturbations peuvent affecter la production de cortisol, ce qui peut nuire à votre métabolisme. Vos habitudes alimentaires peuvent également être affectées.

Quand la perte de poids est-elle préoccupante ?

Bien qu’une perte de poids d’un kilo ou deux ne soit généralement pas préoccupante, une perte de poids inattendue ou non désirée a des conséquences sur votre corps.

Venez consulter un médecin ou un autre professionnel de la santé si vous avez perdu cinq pour cent ou plus de votre poids corporel global sur une période de 6 à 12 mois.

Vous devriez également consulter un médecin si :

  • vous perdez du poids sans essayer
  • vous avez des maux de tête chroniques
  • vous avez des douleurs thoraciques
  • vous vous sentez constamment “sur les nerfs”
  • vous vous rendez compte que vous consommez de l’alcool ou des drogues pour faire face à la situation

Votre médecin peut déterminer si vos symptômes sont liés au stress ou à un autre problème de santé sous-jacent. Quelle qu’en soit la cause, il peut vous aider à élaborer des stratégies d’adaptation saines et vous prescrire des médicaments, si nécessaire.

Ce que vous pouvez faire pour remettre vos repas sur la bonne voie

Si le stress a eu un impact sur vos habitudes alimentaires, vous pouvez prendre certaines mesures pour revenir progressivement à une routine. Le maintien d’un horaire de repas régulier peut contribuer à améliorer votre humeur, à augmenter votre niveau d’énergie et à restaurer votre système immunitaire.

Sélectionnez un rappel sur votre téléphone pour déclencher l’heure des repas

Il se peut que vous soyez trop stressé pour vous rappeler de manger ou que l’état de stress de votre corps modifie votre sensation de faim. Pour éviter de manquer des repas, programmez une alarme sur votre smartphone ou votre ordinateur pour vous rappeler de manger.

Mangez quelque chose de petit

S’en tenir à un horaire de repas régulier aide à maintenir votre glycémie sous contrôle. Même quelques petites bouchées à l’heure des repas peuvent aider à combattre le stress et à minimiser les changements d’humeur.

Si vous le pouvez, optez pour des aliments riches en protéines ou en fibres. Évitez le sucre et la caféine inutiles, qui peuvent faire grimper votre niveau d’énergie et entraîner ensuite une baisse d’énergie.

Plongez dans des aliments qui peuvent vous aider à améliorer votre humeur et à gérer le stress

L’abandon des sucreries et autres gâteries au profit d’aliments sains peut avoir un impact notable sur la façon dont votre corps se sent. Une bonne règle de base est de s’en tenir aux aliments entiers, comme les fruits et les légumes.

Certains de nos aliments fonctionnels préférés :

  • Les oranges et les carottes contiennent des antioxydants qui renforcent le système immunitaire.
  • Les légumes à feuilles contiennent de la vitamine B, qui aide à réguler vos nerfs.
  • Les céréales complètes contiennent des glucides complexes qui stimulent la sérotonine. L’augmentation du taux de sérotonine peut avoir un effet calmant.
  • Les noix et les graines contiennent également des acides gras oméga-3 qui réduisent le stress.

Essayer d’éviter les aliments qui peuvent faire chuter votre taux de sucre dans le sang et vous faire vous sentir plus mal

Bien que les aliments riches en sucre puissent fournir un regain d’énergie rapide, la redescente est inévitable. Lorsque le sucre quitte votre circulation sanguine, vous pouvez vous sentir encore plus mal qu’avant.

Les aliments riches en graisses et en sodium peuvent également aggraver le stress.

Essayez de limiter ou d’éviter les aliments suivants jusqu’à ce que votre stress diminue:

  • aliments frits
  • produits de boulangerie
  • chips
  • boissons sucrées
  • aliments transformés

Optez pour un repas préparé au marché local plutôt que pour un plat à emporter

Si vous n’avez pas envie de cuisiner, pensez à vous rendre au rayon des produits frais de votre marché.

Bien que le bar à salades soit une excellente option pour les déjeuners et les dîners remplis de légumes, le bar à plats chauds peut également être une alternative plus saine aux plats à emporter si vous voulez un plat réconfortant.

Certaines épiceries ont également des bars chauds le matin, ce qui vous permet de manger des sandwichs aux œufs ou des burritos au lieu d’autres options chargées de sucre le matin.

Si vous faites de l’exercice, prenez l’habitude de manger une collation après

Manger après l’exercice est la seule façon de restaurer l’énergie que vous avez brûlée pendant que vous transpiriez. Sauter une collation ou un petit repas peut sembler inoffensif, mais cela peut entraîner des effets secondaires désagréables comme des étourdissements et une hypoglycémie.

Brûler plus de calories que vous n’en consommez peut également entraîner une perte de poids inattendue.

Consommez des aliments riches en protéines ou en glucides sains, comme :

  • avocats
  • bananes
  • beurre de noix
  • trail mix
  • gâteaux de riz
  • yogourt grec

Vous pouvez peut-être réussir à perdre un peu de poids à la maison en raison du stress, mais vous devriez consulter un professionnel de la santé si vous avez perdu plus de 5 % de votre poids total en peu de temps.

Votre médecin peut vous aider à déterminer pourquoi le stress a un impact aussi important sur votre poids et créer un plan de gestion adapté à vos besoins. Il peut s’agir de travailler avec un nutritionniste pour élaborer un plan alimentaire et de parler avec un thérapeute de vos facteurs de stress quotidiens.