Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo

00
heures
00
minutes
00
secondes

La thérapie comportementale dialectique (TCD) : Définition, techniques et avantages

6 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    La thérapie comportementale dialectique (TCD) est un type modifié de thérapie comportementale cognitive (TCC). Ses principaux objectifs sont d’apprendre aux gens à vivre le moment présent, à développer des moyens sains de faire face au stress, à réguler leurs émotions et à améliorer leurs relations avec les autres.

    La TCD a été conçue à l’origine pour traiter le trouble de la personnalité limite (TPL), mais elle a été adaptée pour traiter d’autres troubles mentaux que le TPL. Elle peut aider les personnes qui ont des difficultés à réguler leurs émotions ou qui présentent des comportements autodestructeurs (tels que les troubles alimentaires et les troubles liés à l’utilisation de substances). Ce type de thérapie est également parfois utilisé pour traiter le syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

    Apprenez des meilleurs mentors

    Techniques de TCD

    La TCD a évolué pour devenir une approche psychothérapeutique fondée sur des données probantes et utilisée pour traiter de nombreux problèmes. Les contextes dans lesquels la TCD est souvent utilisée comprennent :

    • Thérapie de groupe : les patients apprennent des compétences comportementales en groupe.
    • Thérapie individuelle avec un professionnel qualifié où les compétences comportementales acquises par le patient sont adaptées aux défis de sa vie personnelle.
    • Coaching téléphonique dans lequel les patients peuvent appeler le thérapeute entre les séances pour recevoir des conseils sur la façon de faire face à une situation difficile dans laquelle ils se trouvent actuellement.

    Mindfulness de base

    L’un des avantages importants de la TCD est le développement d’aptitudes à la pleine conscience. La pleine conscience vous aide à vous concentrer sur le présent ou à « vivre dans le moment présent » Elle vous aide à prêter attention à ce qui se passe en vous (vos pensées, vos sentiments, vos sensations et vos impulsions) et à utiliser vos sens pour percevoir ce qui se passe autour de vous (ce que vous voyez, entendez, sentez et touchez) sans porter de jugement.

    Les techniques de pleine conscience vous aident à ralentir et à vous concentrer sur l’utilisation de techniques d’adaptation saines lorsque vous êtes en proie à une douleur émotionnelle. Cette stratégie peut également vous aider à rester calme et à éviter de vous engager dans des schémas de pensée négatifs automatiques et des comportements impulsifs.

    Exemple d’exercice : Observer les compétences de la pleine conscience

    Tolérance à la détresse

    Il s’agit d’une question d’équilibre

    Les techniques de tolérance à la détresse vous aident à vous accepter et à accepter votre situation actuelle. La TCD enseigne plusieurs techniques pour gérer une crise, notamment :

    • Distraction
    • Amélioration du moment présent
    • Amélioration de soi
    • Penser aux avantages et aux inconvénients de ne pas tolérer la détresse

    Les techniques de tolérance à la détresse vous aident à vous préparer aux émotions intenses et vous donnent les moyens d’y faire face dans une perspective plus positive à long terme.

    Exemple d’exercice : Votre corps se prend en charge

    Courrez dans les escaliers. Si vous êtes à l’intérieur, sortez. Si vous êtes assis, levez-vous et marchez. L’idée est de vous distraire en permettant à vos émotions de suivre votre corps.

    Efficacité interpersonnelle

    L’efficacité interpersonnelle

    L’efficacité interpersonnelle vous aide à vous affirmer davantage dans une relation (par exemple, en exprimant vos besoins et en étant capable de dire « non ») tout en maintenant une relation positive et saine. Vous apprendrez à écouter et à communiquer plus efficacement, à gérer les personnes difficiles et à vous respecter vous-même et les autres.

    Exemple d’exercice : DONNER

    Utilisez l’acronyme GIVE pour améliorer les relations et la communication positive:

    • Gentle. N’attaquez pas, ne menacez pas et ne jugez pas les autres
    • IIntérêt. Montrez de l’intérêt en écoutant bien (n’interrompez pas quelqu’un d’autre pour parler)
    • Vvalider. Reconnaissez les pensées et les sentiments de l’autre personne
    • Efacile. Essayez d’avoir une attitude facile (souriez souvent et soyez léger)

    Régulation des émotions

    La régulation des émotions vous permet de gérer les sentiments puissants de manière plus efficace. Les compétences que vous apprendrez vous aideront à identifier, nommer et changer vos émotions.

    Lorsque vous êtes capable de reconnaître et de gérer des émotions négatives intenses (par exemple, la colère), cela réduit votre vulnérabilité émotionnelle et vous aide à vivre des expériences émotionnelles plus positives.

    Exemple d’exercice : Action opposée

    Quelles sont les 4 étapes de la TCD ?

    La thérapie comportementale dialectique est également divisée en quatre étapes de traitement :

    • Stade 1 : Au début du traitement, les comportements les plus graves et les plus autodestructeurs sont les premiers à être abordés. Il peut s’agir de problèmes tels que l’automutilation ou les comportements suicidaires.
    • Étape 2 : Ensuite, le traitement s’attaque aux problèmes qui affectent la qualité de vie de la personne, tels que son efficacité interpersonnelle, ses capacités de régulation émotionnelle et sa capacité à tolérer la détresse.
    • Étape 3 : L’étape suivante consiste à se concentrer sur les problèmes liés à l’estime de soi et aux relations interpersonnelles.
    • Étape 4 : À ce stade, le traitement vise à aider les gens à tirer le meilleur parti de leur vie, notamment en trouvant des moyens d’être plus heureux, de renforcer leurs relations et de poursuivre leurs objectifs de vie.
    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    À quoi sert la TCD ?

    La TCD a été mise au point à la fin des années 1980 par le Dr Marsha Linehan et ses collègues lorsqu’ils ont découvert que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) seule ne donnait pas les résultats escomptés chez les patients souffrant de TPL. Le Dr Linehan et son équipe ont ajouté des techniques et développé un traitement pour répondre aux besoins uniques de ces personnes.

    Bien qu’elle ait été élaborée en tenant compte de la DBD, la TCD pourrait également être un traitement efficace pour :

    • Trouble du déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH)
    • Trouble bipolaire
    • Trouble de la personnalité limite (TPL)
    • Troubles de l’alimentation (tels que l’anorexie mentale, l’hyperphagie boulimique et la boulimie)
    • Trouble anxieux généralisé (TAG)
    • Trouble dépressif majeur (y compris la dépression majeure résistante au traitement et la dépression chronique)
    • Automutilation non suicidaire
    • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
    • Trouble de stress post-traumatique (TSPT)
    • Troubles liés à l’usage de substances
    • Comportement suicidaire

    Avantages de la TCD

    Dans la TCD, le patient et le thérapeute s’efforcent de résoudre la contradiction apparente entre l’acceptation de soi et le changement afin de provoquer des changements positifs chez la personne en traitement. Une partie de ce processus consiste à offrir une validation, ce qui aide les personnes à être plus enclines à coopérer et moins susceptibles d’éprouver de la détresse à l’idée du changement.

    Dans la pratique, le thérapeute valide le fait que les actions d’un individu « ont un sens » dans le contexte de ses expériences personnelles, sans nécessairement convenir que ces actions constituent la meilleure approche pour résoudre un problème.

    Chaque cadre thérapeutique a sa propre structure et ses propres objectifs, mais les caractéristiques de la TCD se retrouvent dans la formation aux compétences en groupe, la psychothérapie individuelle et le coaching téléphonique. Voici les six points principaux de la TCD :

    • Acceptation et changement : Vous apprendrez des stratégies pour accepter et tolérer les circonstances de votre vie, vos émotions et vous-même. Vous développerez également des compétences qui vous aideront à apporter des changements positifs à vos comportements et à vos interactions avec les autres.
    • Comportemental : vous apprendrez à analyser les problèmes ou les modèles de comportement destructeurs et à les remplacer par des modèles plus sains et plus efficaces.
    • Cognitif : vous vous concentrerez sur le changement des pensées et des croyances qui ne sont pas efficaces ou qui n’aident pas.
    • Collaboration : vous apprendrez à communiquer efficacement et à travailler en équipe (thérapeute, thérapeute de groupe, psychiatre).
    • Ensembles de compétences : vous apprendrez de nouvelles compétences pour améliorer vos capacités.
    • Soutien : vous serez encouragé à reconnaître vos forces et vos attributs positifs et à les développer et les utiliser.

    Récapitulation

    Les six points principaux de la TCD sont de développer des habiletés reliées à (1) accepter les circonstances et faire des changements, (2) analyser les comportements et apprendre des modes de réponse plus sains, (3) changer les pensées inutiles, inadaptées ou négatives, (4) développer des habiletés de collaboration, (5) apprendre de nouvelles habiletés et (6) recevoir du soutien.

    Efficacité de la TCD

    Cette approche thérapeutique permet d’aider les personnes à améliorer leurs capacités d’adaptation et à développer des moyens efficaces de gérer et d’exprimer leurs émotions fortes. Les chercheurs ont également constaté que la TCD est efficace quels que soient l’âge, le sexe, l’identité de genre, l’orientation sexuelle et la race ou l’origine ethnique d’une personne.

    • Pour le TPL : Des études ont montré que la TCD est efficace dans le traitement du trouble de la personnalité limite (TPL) et dans la réduction du risque de suicide chez les personnes atteintes de TPL. Une étude a montré qu’après un an de traitement, plus de 75 % des personnes souffrant de TPL ne répondaient plus aux critères diagnostiques de ce trouble.
    • Pour le comportement suicidaire : Une autre étude a révélé que les interventions qui incorporaient l’acquisition de compétences comme composante du traitement semblaient être plus efficaces pour réduire la suicidalité que la TCD sans acquisition de compétences : La plupart des recherches sur la TCD ont mis l’accent sur son efficacité pour les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité limite qui ont des idées suicidaires et d’automutilation, mais la méthode pourrait également être un traitement efficace pour d’autres troubles de santé mentale

    La recherche suggère également que la TCD peut être utile dans le traitement des enfants souffrant de troubles de la régulation de l’humeur.

    Choses à considérer à propos de la thérapie comportementale dialectique

    La TCD exige un engagement important en termes de temps. En plus des séances de thérapie régulières, les personnes doivent également faire des « devoirs » pour travailler sur leurs compétences en dehors des séances de conseil individuelles, en groupe et par téléphone. Cela peut représenter un défi pour les personnes qui ont des difficultés à suivre ces travaux de manière régulière.

    La mise en pratique de certaines compétences peut également s’avérer difficile pour certaines personnes. À différents stades du traitement, les personnes explorent des expériences traumatisantes et des douleurs émotionnelles, ce qui peut être dérangeant.

    Pouvez-vous suivre une thérapie comportementale dialectique seul ?

    La TCD est complexe, et il n’est généralement pas possible de la suivre seul sans l’aide d’un thérapeute qualifié.

    Cependant, vous pouvez faire certaines choses par vous-même pour vous aider à développer de nouvelles capacités d’adaptation. Par exemple, la pleine conscience, les exercices de respiration et la relaxation musculaire progressive sont autant de techniques que vous pouvez utiliser pour améliorer votre capacité à tolérer la détresse.

    Il est important de se rappeler que ce service ne doit pas être utilisé à la place d’une aide professionnelle. Si vous êtes aux prises avec un problème de santé mentale, il est toujours préférable de demander l’aide d’un professionnel de la santé mentale qualifié

    Comment commencer avec la thérapie comportementale dialectique

    La meilleure façon de savoir si la TCD vous convient est de parler à un professionnel formé à cette méthode. Il évaluera vos symptômes, vos antécédents de traitement et vos objectifs thérapeutiques afin de déterminer si la TCD peut vous convenir.

    Si vous ou un être cher pouvez bénéficier de la TCD, il est important d’en parler avec un prestataire de soins de santé ou un professionnel de la santé mentale formé à cette approche. Cela dit, il n’est pas toujours facile de trouver des thérapeutes spécialisés dans la TCD.

    Vous pouvez commencer votre recherche par le Clinical Resource Directory, qui est tenu à jour par Behavioral Tech (une organisation fondée par le Dr Linehan pour former les professionnels de la santé mentale à la TCD). Ce répertoire vous permet de rechercher, par État, des cliniciens et des programmes de formation à la TCD par l’intermédiaire de Behavioral Tech, LLC, ou des Behavioral Research and Therapy Clinics de l’Université de Washington.

    Vous pouvez également demander à votre fournisseur de soins, à votre thérapeute actuel ou à un autre professionnel de la santé mentale en qui vous avez confiance de vous recommander un collègue spécialisé dans la TCD. Vous pouvez également trouver des thérapeutes en ligne qui proposent des thérapies TCD.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?