Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo

00
heures
00
minutes
00
secondes

Les aliments qui augmentent les douleurs et les soulagent

5 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    Gérer la douleur chronique peut être un défi, mais suivre un régime alimentaire approprié peut considérablement faciliter le processus. Voyons comment cela fonctionne.

    Le maintien d’un régime alimentaire sain et équilibré peut contribuer à la gestion de la douleur chronique en diminuant l’inflammation, qui peut exacerber les symptômes de la douleur. En optant pour des aliments entiers et riches en nutriments, tels que les fruits, les graisses saines, les protéines maigres, les légumes et les céréales complètes, vous fournirez à votre organisme des vitamines et des minéraux vitaux tout en atténuant l’inflammation.

    Apprenez des meilleurs mentors

    10 aliments à éviter pour soulager la douleur

    Détaillons les aliments à éviter pour maximiser le soulagement de la douleur.

    Graisses saturées, graisses trans

    D’une manière générale, il convient d’éviter les graisses saturées et les acides gras trans, car l’organisme ne peut pas les digérer facilement. Les graisses saturées sont présentes dans les produits d’origine animale comme la viande, le beurre et le fromage. Une surconsommation de graisses saturées peut augmenter le taux de cholestérol LDL (le « mauvais » cholestérol) dans le sang et accroître le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. Les graisses trans, dont la structure est similaire à celle des graisses saturées, contiennent également des graisses saturées dans leur composition. Elles se trouvent principalement dans les aliments transformés et sont encore plus difficiles à digérer par l’organisme.

    Le sucre

    Le glucose est un nutriment important dont votre corps a besoin et qui peut alimenter votre esprit et votre corps s’il est consommé en petites quantités. Une consommation excessive de sucre peut avoir des effets négatifs importants sur votre bien-être. Il s’agit notamment d’un risque accru de développer un diabète de type 2, d’une prise de poids et d’une plus grande vulnérabilité aux maladies cardiaques. En outre, les aliments et les boissons sucrés ont tendance à être riches en calories mais dépourvus de nutriments essentiels, ce qui nuit à votre équilibre nutritionnel global.

    Produits laitiers

    Les produits laitiers contiennent des protéines de caséine qui peuvent déclencher une réaction inflammatoire chez certaines personnes, entraînant douleur et inconfort. En outre, les produits laitiers contiennent de l’acide arachidonique, un précurseur de l’inflammation dans l’organisme. Pour les personnes souffrant de maladies telles que l’arthrite ou d’autres douleurs chroniques, éviter les produits laitiers peut aider à réduire l’inflammation et la douleur. Il est important de demander l’avis d’un professionnel de la santé avant de modifier son régime alimentaire, car les produits laitiers peuvent être une source précieuse de nutriments tels que le calcium et la vitamine D.

    Légumes à feuilles persistantes

    Cela ne s’applique pas à tout le monde, mais certaines personnes peuvent avoir des réactions inflammatoires à ces légumes comme les aubergines, les poivrons et les pommes de terre. Ils peuvent également provoquer des douleurs articulaires, des problèmes digestifs et des irritations cutanées.

    Caféine et alcool

    La caféine et l’alcool peuvent avoir un impact différent sur la douleur chronique et entraîner des effets négatifs. La caféine peut accroître l’anxiété, perturber le sommeil et intensifier la douleur. De même, l’alcool peut perturber le sommeil, déclencher une inflammation, entraver l’efficacité des médicaments contre la douleur et contribuer à la déshydratation, exacerbant ainsi les symptômes de la douleur.

    La viande rouge

    La viande rouge est riche en graisses saturées, ce qui augmente l’inflammation et aggrave la douleur chronique. Une alimentation riche en viandes transformées et en viande rouge augmente la probabilité de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète et le cancer. À l’inverse, l’incorporation de viandes maigres comme le poulet et le poisson dans un régime alimentaire peut fournir des sources de protéines bénéfiques et constituer un plan d’alimentation sain pour les personnes souffrant de douleurs chroniques.

    Aliments transformés

    Les aliments transformés, tels que les snacks emballés, les fast-foods et les boissons sucrées, sont souvent riches en glucides raffinés, en sucres ajoutés et en graisses malsaines. Ces ingrédients peuvent provoquer une inflammation et aggraver la douleur chronique. En outre, les aliments transformés peuvent contenir des additifs, tels que des colorants artificiels et des conservateurs, qui peuvent déclencher des douleurs et d’autres symptômes. Une alimentation riche en aliments entiers et non transformés, tels que les céréales complètes, les fruits, les légumes et les protéines maigres, peut contribuer à réduire l’inflammation et à améliorer les symptômes de la douleur chronique.

    Le gluten

    La consommation de gluten par les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité au gluten non cœliaque peut entraîner une inflammation et des douleurs dans tout le corps, y compris dans les articulations. Le gluten est une protéine du seigle, du blé et de l’orge que l’on trouve couramment dans divers produits alimentaires transformés. En outre, les personnes atteintes de certaines maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde, peuvent également bénéficier d’un régime sans gluten, car il peut contribuer à réduire l’inflammation et les douleurs articulaires.

    Aliments riches en sodium

    Les aliments riches en sodium, tels que les snacks transformés, les soupes en boîte et les fast-foods, peuvent entraîner une déshydratation et aggraver les symptômes de la douleur chronique. Un apport excessif en sodium peut également augmenter l’inflammation dans l’organisme, ce qui peut provoquer des douleurs et d’autres problèmes de santé. En outre, une consommation élevée de sodium peut entraîner une hypertension artérielle, ce qui peut encore aggraver la douleur chronique. Pour aider à gérer la douleur chronique, il est recommandé de limiter la consommation de sodium et de se concentrer sur une alimentation équilibrée comprenant beaucoup de légumes, de fruits, de céréales complètes et de protéines maigres.

    Édulcorants artificiels

    Les édulcorants artificiels peuvent perturber l’équilibre des bactéries intestinales, ce qui favorise l’inflammation et la douleur. Certaines études ont également suggéré que les édulcorants artificiels peuvent augmenter le risque de maladies chroniques, telles que les maladies cardiovasculaires, qui peuvent contribuer à la douleur. Pour aider à gérer la douleur chronique, il convient de limiter ou d’éviter les édulcorants artificiels et de choisir plutôt des édulcorants naturels avec modération, comme le miel ou le sirop d’érable.


    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Compléments alimentaires pour les personnes souffrant de douleur chronique

    Maintenant que nous connaissons les aliments à éviter, examinons également les aliments à ajouter à votre régime alimentaire.

    Poissons gras

    L’ajout de poissons gras tels que le maquereau, la sardine et le saumon peut contribuer à réduire la douleur chronique. Ces poissons sont riches en acides gras oméga-3, qui ont des propriétés anti-inflammatoires permettant de soulager les douleurs articulaires, les raideurs et les gonflements. En outre, les protéines contenues dans les poissons gras favorisent la réparation et l’entretien des tissus.

    Grains entiers

    Les céréales complètes, notamment le blé entier, le riz brun et le quinoa, regorgent de fibres, de vitamines essentielles, de minéraux et d’antioxydants, ce qui présente de nombreux avantages pour la santé. L’intégration des céréales complètes dans votre alimentation a été associée à une réduction du risque de développer des pathologies telles que les accidents vasculaires cérébraux, le diabète de type 2, les maladies cardiaques et certains types de cancer. Les céréales complètes sont également bénéfiques pour la gestion du poids et la digestion, car elles peuvent aider à réguler le taux de sucre dans le sang et favoriser la sensation de satiété. En outre, les céréales complètes ont des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent contribuer à réduire les douleurs chroniques et d’autres affections inflammatoires.

    Bien qu’elles soient bénéfiques, l’organisme de certaines personnes peut être incapable de les digérer. Si vous rencontrez des problèmes après avoir consommé des céréales complètes, il est conseillé de consulter un professionnel de la santé.

    Légumes à feuilles foncées

    Les aliments très nutritifs tels que le chou vert, le chou frisé et les épinards, qui entrent dans la catégorie des légumes verts à feuilles sombres, offrent un large éventail de bienfaits pour la santé. Ils regorgent de fibres essentielles, de vitamines, de minéraux et d’antioxydants, qui peuvent contribuer à réduire l’inflammation, à améliorer la digestion et à renforcer le fonctionnement du système immunitaire. La consommation de légumes verts à feuilles foncées a également été associée à une réduction du risque de maladies chroniques. En outre, les légumes verts à feuilles foncées sont pauvres en calories et peuvent contribuer à la gestion du poids.

    Noix et graines

    Les fruits à coque et les graines sont des nutriments précieux qui offrent de nombreux avantages pour la santé. Ils contiennent des graisses saines, des fibres, des protéines, des vitamines et des minéraux essentiels qui peuvent contribuer à réduire l’inflammation et le cholestérol et à améliorer la santé cardiaque. En outre, ils peuvent contribuer à réguler le taux de sucre dans le sang et à favoriser une gestion saine du poids.

    Les baies

    Les baies sont un type de fruit qui offre une multitude de nutriments essentiels et d’antioxydants, contribuant ainsi à l’amélioration de la santé globale. Elles regorgent de minéraux, de vitamines et de fibres, qui favorisent la santé digestive et renforcent le fonctionnement du système immunitaire. En outre, les baies ont été associées à une amélioration des fonctions cognitives et de la mémoire.

    Questions fréquemment posées

    Quels aliments dois-je éviter si je souffre de douleurs chroniques ?

    Les aliments transformés, les aliments riches en sucre, le gluten, la caféine, l’alcool, la viande rouge et les aliments riches en sodium sont des aliments à éviter si vous souffrez de douleur chronique.

    Quels types d’aliments peuvent contribuer à réduire la douleur et l’inflammation ?

    Vous pouvez atténuer la douleur et l’inflammation en intégrant certains aliments à votre régime alimentaire. Il s’agit notamment des poissons gras, des céréales complètes, des noix et des graines, des légumes verts à feuilles sombres et des baies.

    La douleur chronique est-elle nocive ?

    Oui, la douleur chronique peut être nocive car elle peut affecter la qualité de vie, la santé mentale et le bien-être général d’une personne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?