Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Comprendre la nuit noire de l’âme (+ comment la traverser)

6 minutes de lecture
Comprendre la nuit noire de l’âme

Sommaire

    Sommaire

    Tout cheminement spirituel comporte son lot de hauts et de bas, et lorsque les choses atteignent leur point le plus bas, on parle de la « nuit noire de l’âme« . Bien qu’elle ne soit jamais facile, la nuit noire de l’âme est une partie essentielle de l’éveil spirituel et ne manquera pas de vous enseigner des leçons durement apprises.

    Voici ce que les experts en spiritualité et en santé mentale veulent que vous sachiez sur les six étapes distinctes de la nuit noire de l’âme et sur la façon d’en sortir plus fort que jamais.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Qu’est-ce que la nuit noire de l’âme ?

    Le concept de la nuit noire de l’âme a été inventé pour la première fois dans un poème de saint Jean de la Croix, un mystique et poète espagnol du 16ème siècle. L’idée d’une dépression spirituelle est toutefois présente dans de nombreuses traditions spirituelles et religieuses, notamment dans le bouddhisme, où l’on parle de « chute dans le gouffre du vide ».

    Selon la psychiatre Anna Yusim, « la nuit noire de l’âme est essentiellement le moment où nos ténèbres apparaissent au premier plan. C’est comme si nous faisions tout ce que nous pouvons pour rester à flot, et il semble que l’univers, le monde et la vie soient contre nous. »

    Yusim ajoute que la nuit noire de l’âme s’accompagne souvent de souffrances, de revers et d’obstacles. Néanmoins, elle ajoute : « Souvent, la nuit noire de l’âme est un élément nécessaire à l’évolution spirituelle des gens. »

    Shannon Kaiser, enseignante spirituelle et auteur de Return to You, explique : « Cela arrive souvent pour nous aider à trouver notre but dans la vie, à rembourser ou à équilibrer le karma, et à comprendre les leçons karmiques et spirituelles profondes. La nuit noire de l’âme est une rupture avec les illusions de la peur et de l’ego pour changer notre alignement et nos valeurs vers ce qui est réel et vrai, la connexion avec le divin, et finalement ouvrir la voie à votre objectif de vie et à votre mission ici sur Terre. »

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Dépression ou nuit noire de l’âme ?

    Il peut certainement y avoir un chevauchement entre la dépression et la nuit noire de l’âme, mais elles ne sont pas synonymes. Une personne qui traverse une nuit noire de l’âme peut être déprimée et vice versa, mais pas nécessairement.

    Selon M. Kaiser, la dépression est un trouble de la santé mentale, tandis que la nuit noire de l’âme est une désolation spirituelle. « La nuit noire de l’âme se caractérise par un sentiment de détresse et de désorientation dans notre relation avec le sens profond de la vie et le créateur », explique-t-elle, ajoutant qu’elle affecte la vision du monde, les croyances, la perspective, les habitudes, les pensées et les relations de chacun. « Il nous réveille à la vie « , note-t-elle.

    Étapes de la nuit noire de l’âme.

    Étape 1 : Perturbation majeure ou événement(s) déclencheur(s)

    La nuit noire de l’âme commence souvent par un événement déclencheur ou une perturbation à laquelle vous n’êtes pas préparé. Kaiser appelle également cette étape « les montagnes russes » et la décrit comme une crise existentielle due à une douleur intense causée par une perturbation extérieure sur laquelle vous n’avez aucun contrôle. Il peut s’agir, entre autres, de la mort d’un être cher, de l’extrême pauvreté, d’une maladie, d’une trahison, d’une injustice, d’un abus, d’une perte d’emploi, etc.

    Étape 2 : Perte d’orientation et d’espoir

    Après le déclenchement initial, la nuit noire de l’âme s’installe, tout comme le désespoir. Comme l’explique Kaiser, vous pouvez avoir l’impression que la vie, et en particulier la vie que vous avez vécue, n’a pas de sens au cours de cette étape.

    Imaginez le voyage dans la nuit noire comme une courbe en cloche inversée – au lieu de culminer au milieu, ce voyage vous conduit vers le bas, vers le bas, vers les profondeurs, ce qui nous amène à l’étape suivante.

    Étape 3 : Le fond du gouffre

    Toute la nuit noire de l’âme n’est pas facile, mais au plus bas (ou au plus bas de la courbe en cloche inversée mentionnée plus haut), vous aurez l’impression d’atteindre un point de rupture ou un seuil de douleur. Kaiser dit que c’est généralement la période la plus sombre de la vie d’une personne.

    Pendant cette période, il est possible de devenir émotionnellement insensible, de perdre ses amis et sa famille, de s’isoler et/ou de s’endormir par le biais d’addictions, note-t-elle, ajoutant : « Souvent, dans cette phase, la famille et les amis nous abandonnent. Cette phase se transforme en heures les plus sombres de notre vie, mais elle nous enseigne aussi une leçon précieuse si nous sommes ouverts à la recevoir. »

    Étape 4 : S’éveiller à la vérité

    Il y a de la lumière de l’autre côté du creux de la vague – et une remontée régulière de la courbe en cloche dont nous ne cessons de parler – pour retrouver un sentiment de plénitude. Selon M. Kaiser, après les heures les plus sombres, vous commencez à vous réveiller à la vérité, ce qui ne sera pas facile.

    Cette étape peut inclure des symptômes physiques de stress tels que des maux de tête, des nausées et des douleurs corporelles, et même des manifestations psychologiques et émotionnelles, selon Kaiser. « On aura l’occasion d’entrer profondément en soi, car il s’agit d’un voyage intérieur qui nous ramène à la source. Vous serez enfin prêt à affronter « ce qui est » au lieu de le fuir et à vous éveiller au sens profond de votre vie et de tout ce qui s’y passe », dit-elle.

    Et comme l’ajoute Yusim, la nuit noire de l’âme accentuera ce que vous devez libérer ou transformer.

    Étape 5 : Étude spirituelle

    Avec votre nouvelle connaissance de vous-même et de votre objectif, commence alors la cinquième étape de l’étude spirituelle et de l’atteinte de l’équilibre. Comme l’explique Kaiser, « après avoir découvert le but de votre vie, vous commencerez à poser les fondations de la vie que vous êtes vraiment censé vivre ».

    Il se peut que vous deveniez plus curieux et attiré par les enseignants et les guides spirituels à ce moment-là, et vous commencerez lentement mais sûrement à agir comme un créateur et à construire la vie que vous voulez, ajoute-t-elle.

    Étape 6 : Une vie authentique

    Enfin, alors que la nuit noire de l’âme touche à sa fin, vous découvrirez un sentiment de paix, de compréhension et de plénitude que vous aviez perdu jusqu’alors. Kaiser note que vous saurez que vous êtes dans la phase finale de la nuit noire de l’âme lorsque vous aurez une meilleure compréhension de la vie dans son ensemble, des leçons que vous avez apprises et des blessures que vous avez guéries.

    « Nous avons donc transformé notre perspective, puis nous transformons la douleur et la souffrance en sagesse, ce qui nous permet d’aller de l’avant et d’avoir encore plus de lumière à partager avec le monde du fait d’être passé par cette expérience », explique Yusim.

    À ce stade, vous ne vous appuierez plus sur de vieux schémas dysfonctionnels (personnels et générationnels) et vous vous sentirez guidé pour vivre avec plus d’objectifs et de passion. Vous serez également enclin à vous mettre au service des autres plutôt qu’au service de vous-même, explique M. Kaiser.


    Comment sortir de la nuit noire de l’âme ?

    A faire :

    Bien que la nuit noire de l’âme soit loin d’être facile, Kaiser et Yusim recommandent de la considérer comme une opportunité de croissance et de se rappeler qu’elle ne durera pas éternellement.

    Demandez-vous ce dont vous avez besoin pour vous sentir enraciné, entier, connecté, productif et utile, puis faites-le précisément », dit Yusim, ajoutant qu’il s’agit de « reconnaître ce dont vous avez besoin et de prendre soin de vous le mieux possible ». L’autosoin en est un élément essentiel ».

    Mme Kaiser ajoute qu’il faut également faire confiance à son intuition et aux conseils spirituels que l’on reçoit. « L’essentiel est d’être prêt à intégrer les leçons et à aller de l’avant en toute sérénité. Plus vous êtes ouvert au changement, plus vous avez de chances de mettre fin à votre nuit noire de l’âme rapidement », explique Kaiser à mbg.

    Selon Yusim, il est également très utile de rechercher la leçon que la nuit noire tente de vous enseigner. « Dans chaque obscurité, il y a un diamant, et il s’agit toujours de chercher ce diamant », dit-elle. « Parfois, le diamant se présente de lui-même et est facilement accessible, mais parfois il faut vraiment creuser pour le voir, créer le récit et construire le sens que l’on va tirer de cette expérience.

    A ne pas faire :

    N’essayez pas de contrôler ou de résister à votre voyage. Comme l’explique Kaiser, l’ego et le besoin de contrôle sont les principaux obstacles à la sortie de la nuit noire de l’âme.  » Si vous êtes quelqu’un qui aime contrôler les choses et lutter contre la direction que l’univers vous présente, vous risquez de vous retrouver confronté aux mêmes situations encore et encore, jusqu’à ce que vous appreniez la leçon et que vous vous aligniez sur votre but ultime « , explique-t-elle.

    Et pour ce que cela vaut, elle ajoute que plus l’ego est grand, plus vous aurez de difficultés, « parce que [les gros egos] ne font pas confiance à ce que l’univers apporte et ne font confiance à rien d’extérieur à eux-mêmes ».

    En outre, Kaiser et Yusim soulignent tous deux l’importance de ne pas s’éloigner de soi-même pendant cette période. « Il faut redéfinir les priorités. Certaines personnes essaient de fuir leurs ténèbres, mais on ne peut pas se fuir soi-même », explique Yusim.

    Certaines personnes essaient de fuir leur noirceur, mais on ne peut pas vraiment se fuir soi-même.

    Kaiser conseille également de faire de son mieux pour ne pas s’endormir ou se tourner vers de vieux schémas de dépendance, tels que le sexe, les substances, la frénésie alimentaire, les dépenses excessives, etc., car « la nuit noire de l’âme vous pousse à examiner les schémas et les comportements qui en sont la cause, afin que vous puissiez vous libérer et entrer dans une version plus saine de votre moi vibratoire le plus élevé ».

    « Ne fuyez pas la douleur », répète-t-elle. « Autorisez-la, ressentez-la, sachez qu’elle ne durera pas éternellement. Ne contournez pas spirituellement vos sentiments – assurez-vous de ressentir toutes les émotions qui surgissent. »

    Que faire une fois la nuit noire de l’âme terminée ?

    La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que vous aurez atteint l’aube de votre nuit noire, ce qu’il faut faire ensuite sera probablement évident. En fait, comme la nature de cette période est de vous éveiller à votre véritable objectif, la question de savoir ce qu’il faut faire est exactement ce qu’il faut faire.

    Comme l’explique Kaiser, « l’autre côté de la nuit noire de l’âme est l’alignement authentique, la conscience, la paix et la vie basée sur le cœur qui permettent le vrai bonheur. Nombreux sont ceux qui atteignent leur véritable objectif et vivent avec plus de raison et de joie, et leur vie devient plus riche et plus gratifiante ».

    Après tout, note Yusim, « le but de la nuit noire de l’âme est de nous rendre plus grands, de nous faire sentir plus à l’aise, de nous développer, d’être plus forts et d’être en mesure d’apporter plus de lumière au monde ».

    Questions fréquentes sur la nuit noire de l’âme

    Quels sont les signes de l’éveil spirituel ?

    Les signes d’un éveil spirituel comprennent, entre autres, les éléments suivants : Sentiment de détachement, réévaluation de ses croyances, multiplication des synchronicités, augmentation de la conscience spirituelle et de l’intuition, compassion accrue et isolement.

    Quelle est la durée de la nuit noire de l’âme ?

    La durée de la nuit noire de l’âme varie d’une personne à l’autre, selon Kaiser. « Tout dépend de l’âge de l’âme, des vérités qu’il faut réveiller, du karma qu’il faut payer et des leçons qu’il faut apprendre », explique-t-elle.

    Quels sont les symptômes de la nuit noire de l’âme ?

    Les signes ou symptômes d’une nuit noire de l’âme comprennent la dépression spirituelle, le sentiment de désespoir, le sentiment d’isolement, la remise en question de tout ce qui vous concerne et de votre vie, et la recherche d’un but, d’un sens et/ou d’une appartenance.

    À retenir

    La nuit noire de l’âme est littéralement le point le plus sombre du voyage spirituel d’une personne, mais soyez assuré qu’elle ne sera jamais inutile. Comme l’a dit un jour la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross, « Les plus belles personnes que nous ayons connues sont celles qui ont connu la défaite, la souffrance, la lutte, la perte, et qui ont trouvé le moyen de sortir de ces profondeurs ». Et même si les profondeurs de l’obscurité peuvent parfois sembler dévorantes, il y a de l’espoir et de la plénitude de l’autre côté.

    2 réponses

    1. Bonjour, cette étude et analyse est très très juste ma fille a les mêmessymptômes mais comment SVP s’en sortir ? Merci et secourst

    2. Bonjour,
      Je vous conseille les fleurs de bach sweet chestnut et si c’est une profonde nuit noir de l’âme ne pas hésitez à aller voir un psychiatre ou psychologue pour se faire aider..
      Si vous avez d’autre solution hésitez pas à les partager merci.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    CES ARTICLES POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?