Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Web-conférence gratuite en direct avec Anne Tuffigo dans

00
heures
00
minutes
00
secondes

Comprendre la discrimination par le stimulus en psychologie

3 minutes de lecture

Sommaire

    Sommaire

    La discrimination des stimuli est un terme utilisé dans le conditionnement classique et opérant. Il s’agit de la capacité à distinguer un stimulus de stimuli similaires. Dans les deux cas, il s’agit de ne répondre qu’à certains stimuli et de ne pas répondre à ceux qui sont similaires.

    Cet article explique comment fonctionne la discrimination par le stimulus, quand elle se produit et comment elle peut affecter le comportement. Il explique également en quoi elle diffère de la généralisation des stimuli.

    Apprenez des meilleurs mentors

    Discrimination en conditionnement classique

    Le conditionnement classique est un type d’apprentissage qui implique la formation d’associations entre deux stimuli. Dans ce processus, la discrimination est la capacité à différencier un stimulus conditionné d’autres stimuli qui n’ont pas été associés à un stimulus non conditionné.

    Par exemple, si un son de cloche était le stimulus conditionné, la discrimination impliquerait d’être capable de faire la différence entre le son de cloche et d’autres sons similaires.

    Le conditionnement classique fonctionne comme suit :

    • Formation d’une association : Un stimulus préalablement neutre, tel qu’un son, est associé à un stimulus non conditionné (SNC). Le stimulus non conditionné représente quelque chose qui déclenche naturellement et automatiquement une réponse. Par exemple, l’odeur d’un aliment est un stimulus non conditionné, tandis que saliver à cette odeur est une réponse non conditionnée.
    • Réponse à un stimulus conditionné : Une fois qu’une association a été formée entre le stimulus précédemment neutre, appelé stimulus conditionné (SC), et la réponse non conditionnée, le SC peut évoquer la même réponse, appelée réponse conditionnée, même en l’absence de SCU.

    Les chiens finissent par saliver en réponse au seul son de la tonalité (réponse conditionnée à un stimulus conditionné). Imaginons maintenant que Pavlov introduise un son différent dans l’expérience. Au lieu de présenter le son du timbre, imaginons qu’il fasse sonner une trompette. Que se passerait-il ?

    Si les chiens ne bavaient pas en réponse au bruit de la trompette, cela signifiait qu’ils étaient capables de faire la distinction entre le son de la trompette et le stimulus similaire. Ce n’est pas n’importe quel bruit qui produira une réponse conditionnée. En raison de la discrimination du stimulus, seul un son très particulier entraînera une réponse conditionnée.

    Récapitulation

    Dans le conditionnement classique, la discrimination de stimulus aide les apprenants à répondre à un stimulus spécifique et non à d’autres stimuli similaires.

    Excellent
    4.8 out of 5
    Programme confiance en soi : formation éligible au CPF. Coaching individuel et collectif.

    Exemples de discrimination de stimuli

    Dans une expérience bien connue sur le conditionnement classique, les chercheurs ont associé le goût de la viande (stimulus non conditionné) à la vue d’un cercle (stimulus conditionné), et les chiens ont appris à saliver en réponse à la présentation d’un cercle. Les chercheurs ont toutefois constaté que les chiens salivaient également à la vue d’une ellipse, une forme ovale.

    Au fil du temps, les chiens ont fait de plus en plus d’essais au cours desquels ils n’ont pas ressenti le goût de la viande en voyant l’ellipse, et ils ont fini par être capables de faire la distinction entre les deux stimuli similaires. Ils salivaient en réponse au cercle, mais pas lorsqu’ils voyaient l’ellipse.

    Dans le comportement du consommateur, les spécialistes du marketing utilisent la discrimination par le stimulus pour aider les consommateurs à reconnaître leurs produits comme étant différents de produits similaires. Par exemple, l’emballage d’une certaine marque de biscuits peut aider les acheteurs à distinguer plusieurs produits similaires.

    La discrimination dans le conditionnement opérant

    Le conditionnement opérant est une forme d’apprentissage qui s’appuie sur les récompenses et les punitions pour enseigner de nouveaux comportements. Dans le conditionnement opérant, la discrimination du stimulus consiste à ne répondre qu’au stimulus discriminant et non aux stimuli similaires.

    Par exemple, imaginez que vous avez dressé votre chien à sauter en l’air chaque fois que vous lui donnez l’ordre « Saute ! » Dans ce cas, la discrimination fait référence à la capacité de votre chien à faire la différence entre l’ordre de sauter et des ordres similaires tels que « assis », « reste » ou « parle ».

    Un autre exemple peut être le type de comportement qui est approprié dans une situation mais pas dans une autre. Grâce à la discrimination de stimulus, vous savez que manger avec les mains et les coudes sur la table peut être approprié dans un restaurant rapide décontracté, mais qu’un tel comportement serait considéré comme inapproprié dans une salle à manger plus formelle.

    Discrimination des stimuli vs. généralisation des stimuli

    La discrimination des stimuli peut être opposée à un phénomène similaire connu sous le nom de généralisation des stimuli. Dans le conditionnement classique, par exemple, la généralisation du stimulus implique l’incapacité à distinguer le stimulus conditionné d’autres stimuli similaires.

    Dans la célèbre expérience du petit Albert, un jeune garçon a été conditionné à craindre un rat blanc, mais il a montré une réaction de peur lors de la présentation d’objets similaires, blancs et en fourrure.

    Un exemple de discrimination de stimulus aurait été que le petit garçon de l’expérience fasse la distinction entre le rat blanc et d’autres objets blancs à fourrure.

    Résumé

    La discrimination des stimuli joue un rôle important dans le processus d’apprentissage. La discrimination des stimuli joue un rôle important dans le processus d’apprentissage. La capacité à distinguer les stimuli vous permet de répondre aux stimuli corrects sans généraliser la réponse à d’autres stimuli.

    Questions fréquemment posées

      • Qu’est-ce qu’un contrôle de stimulus ?

        Le contrôle du stimulus fait référence à la manière dont le comportement est affecté par les différentes conditions du stimulus. Dans le conditionnement opérant, il peut faire référence au fait qu’un sujet se comporte d’une certaine manière en présence d’un stimulus spécifique mais se comporte d’une manière différente en l’absence de ce stimulus.

        Le contrôle du stimulus fait référence à la manière dont le comportement est affecté par les différentes conditions du stimulus

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Web-conférence gratuite
    Comment et pourquoi nos défunts communiquent avec nous ?